Re­mise de prix spé­ciaux d’en­cou­ra­ge­ment pour sou­te­nir les pro­duc­tions tu­ni­siennes

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Tu­nis, 26 nov 2016 (TAP)- Après un ma­ra­thon quo­ti­dien de re­pré­sen­ta­tions théâ­trales à la ca­pi­tale et dans 19 villes tu­ni­siennes avec une af­fluence d’un pu­blic cos­mo­po­lite, la 18ème édi­tion des Jour­nées théâ­trales de Car­thage s’est clô­tu­rée sa­me­di soir au Co­li­sée en pré­sence d’un grand nombre d’ar­tistes tu­ni­siens et d’in­vi­tés de l’édi­tion 2016.

Bien qu’elle soit non com­pé­ti­tive, cette édi­tion (18-26 no­vembre 2016) a été mar­quée par la re­mise d'une sé­rie de prix spé­ciaux d’en­cou­ra­ge­ment dé­cer­nés par des or­ga­ni­sa­tions tu­ni­siennes et étran­gère pour en­cou­ra­ger les pro­duc­tions théâ­trales lo­cales.

Ain­si, le Prix de l’union gé­né­rale tu­ni­sienne du tra­vail (UGTT) pour la ré­gie théâ­trale do­té d’un mon­tant de 3500 di­nars a été dé­cer­né à Sa­bri Atrous pour l'en­semble de ses tra­vaux de scé­no­gra­phie no­tam­ment dans la pièce "Sa­piens" de Wa­lid Aya­di. Le Prix consa­cré aux " Re­lèves Pro­met­teuses du Théâtre Tu­ni­sien ", pro­po­sé par la com­pa­gnie belge Zoo-hu­main a été dé­cer­né à la pièce "Les ergs du sable " de Ha­fedh Zal­lit.

Le syn­di­cat na­tio­nal des jour­na­listes tu­ni­siens (SNJT) a re­mis le prix de la meilleure pièce théâ­trale tu­ni­sienne à la créa­tion "Les ergs du sable " de Ha­fedh Zal­lit. Le SNJT a éga­le­ment dé­cer­né une pre­mière men­tion spé­ciale à la pièce " Le Ra­deau " de Cy­rine Gan­noun et Ma­j­di Bou Ma­tar et la deuxième men­tion spé­ciale à l’oeuvre " Gha­fla " (In­ad­ver­tance) de Ma­riem Boua­ja­ja. Le prix " Fadhi­la Khet­mi " de la fon­da­tion tu­ni­sienne " Femmes et mé­moire " de meilleur rôle fé­mi­nin a été at­tri­bué à Mou­na Tal­mou­di pour son rôle dans la pièce "La ré­volte de Don Qui­chotte " de Wa­lid Daghs­ni Après la pro­jec­tion du best-of des meilleurs mo­ments de l’édi­tion, la cé­ré­mo­nie a été mar­quée par la pré­sen­ta­tion d’un frag­ment dé­dié par les étu­diants de "l’aca­dé­mie Sha­kes­peare" à la mé­moire du cé­lèbre dra­ma­turge an­glais et ce, dans le cadre de la com­mé­mo­ra­tion en cette an­née 2016 du qua­trième cen­te­naire de son dé­cès.

Pour rendre hom­mage post­hume à l'au­teur du Roi Lear, la chan­teuse li­ba­naise ré­si­dante en France So­phie Ar­mache a fait son en­trée par un show al­liant entre chant ly­rique et jeu théâ­tral au rythme de so­no­ri­tés orien­tales in­ti­tu­lé " Sha­kes­peare mon amour ". La cé­ré­mo­nie de clô­ture fut éga­le­ment pour l’as­sis­tance une oc­ca­sion pour écou­ter no­tam­ment "l’ave­nue " et pour la pre­mière fois la chan­son "Gh­rib " in­ter­pré­tées par la chan­teuse en­ga­gée Lob­na Noo­men ac­com­pa­gnée du com­po­si­teur Meh­di Cha­kroun au luth, deux chan­sons écrites par Wa­hid el Aj­mi.

Par­ta­geant l’amour et la pas­sion pour le théâtre, le cri­tique pa­les­ti­nien Wa­lid Abou Ba­kr, un grand ha­bi­tué des JTC n’a pas man­qué dans une pe­tite in­ter­ven­tion à rap­pe­ler que le théâtre de­meure un art fé­dé­ra­teur et que les JTC sont la meilleure oc­ca­sion pour se rap­pe­ler tou­jours de ceux qui ont ba­li­sé la voix vers le qua­trième art tu­ni­sien à com­men­cer par Ali Ben Ayed jus­qu’à Ez­ze­dinne Gan­noun et Mon­cef Souis­si que la scène cultu­relle tu­ni­sienne et arabe vient de perdre. Il s’est, à cette oc­ca­sion, fé­li­ci­té qu’une mai­son de culture porte au­jourd’hui son nom, ce qui contri­bue­ra à pé­ren­ni­ser cette fi­gure de proue du théâtre en Tu­ni­sie.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.