62 tués dans des com­bats entre po­lice et mi­li­ciens

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Le bi­lan des com­bats sur­ve­nus ce week-end dans l’ouest de l’ou­gan­da entre les forces de po­lice et des mi­li­ciens al­liés à un mo­narque lo­cal s’est alour­di à 62 morts, a an­non­cé hier un porte-pa­role des forces de l’ordre. Un bi­lan ini­tial de 55 tués avait été com­mu­ni­qué di­manche. «Jus­qu’à pré­sent, on si­gnale la mort de 46 gardes royaux. Nous avons éga­le­ment ar­rê­té 139 gardes», a dit Man­sur Su­wed à Reu­ters. Le nombre de vic­times dans les rangs de la po­lice est pas­sé d’autre part de 14 à 16 morts, deux agents ayant suc­com­bé à leurs bles­sures, a-til dit. Des in­ci­dents se pro­duisent ré­gu­liè­re­ment dans la ré­gion du Ru­wen­zo­ri, fron­ta­lière avec la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go, où l’op­po­si­tion bé­né­fi­cie d’un fort sou­tien, de­puis la ré­élec­tion contro­ver­sée du pré­sident Yo­we­ri Mu­se­ve­ni en fé­vrier. Un porte-pa­role de l’ar­mée a pré­ci­sé que Charles Wes­ley Mum­bere, le roi du royaume de Rwen­zu­ru­ru, qui sou­tient l’op­po­si­tion, avait été ar­rê­té pour être in­ter­ro­gé. L’ou­gan­da compte plu­sieurs rois tri­baux qui ont un rôle es­sen­tiel­le­ment ho­no­ri­fique, ain­si que quelques pré­ro­ga­tives au ni­veau lo­cal.

Se­lon le ré­cit du Dai­ly Mo­ni­tor, un jour­nal lo­cal, une pa­trouille des forces de sé­cu­ri­té a été at­ta­quée par la garde royale de Mum­bere sa­me­di à Ka­sese, la plus grande ville de la ré­gion et une fu­sillade s’est en­sui­vie.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.