El­li­li : «Des im­per­fec­tions per­sistent en­core» Zoua­ghi : «Nous n’avons pas à rou­gir»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Re­cueillis par Mou­rad AYARI

Le CA a rem­por­té son deuxième suc­cès d’af­fi­lée de­puis l’avè­ne­ment de Chi­heb El­li­li à la tête de l’équipe se­nior. Pour cette deuxième sor­tie, les clu­bistes se sont im­po­sés sur le score de deux buts à zé­ro en­core une fois sans convaincre. Des im­per­fec­tions à la pelle et sur­tout un manque de fan­tai­sie chez le club de Bab-je­did qui s’en sort sans avoir créé, comme il avait l’ha­bi­tude de le faire, un nombre im­pres­sion­nant d’oc­ca­sions de buts. Face au Club Spor­tif d’ham­mam-lif, les clu­bistes ont fait preuve de réa­lisme en mar­quant à deux re­prises sur un en­semble de quatre oc­ca­sions dignes de ce nom. Pour Chi­heb El­li­li, comme face à L’AS. Mar­sa, l’es­sen­tiel est fait, à sa­voir les trois points de la vic­toire. La ma­nière sui­vra plus tard : « Il y a une cer­taine confiance au sein du groupe qui fait que je sa­vais qu’on al­lait sur­mon­ter les dif­fi­cul­tés. Ce qui compte le plus, ce sont les trois points de la vic­toire, mais éga­le­ment le ca­pi­tal­con­fiance qui aug­mente de vic­toire en vic­toire. Nous avons fait preuve de pa­tience et nous avons cher­ché à trou­ver la faille chez l’ad­ver­saire sans suc­cès parce que nous avons man­qué d’agres­si­vi­té en at­taque, sur­tout quand il s’agis­sait de conclure. Heu­reu­se­ment, nous avons ou­vert la marque à quelques mi­nutes de la fin de la pre­mière pé­riode. Ce­ci nous a per­mis de re­ga­gner les ves­tiaires avec une avance d’un but. En deuxième pé­riode, nous avons gé­ré cet avan­tage en étant tou­jours en at­taque. Nous avons cher­ché le deuxième but et nous l’avons trou­vé par le biais de Ben Man­sour qui a don­né plus de pro­fon­deur dans notre ma­nière d’évo­luer. Dans l’en­semble je di­rais que le match d’au­jourd’hui (sa­me­di) fut de meilleure qua­li­té com­pa­ré à ce­lui de sa­me­di der­nier. Ce­ci étant, on est cons­cient que beau­coup de tra­vail nous at­tend. On est tou­jours en tête et c’est ce qui compte le plus. Je ter­mine en di­sant que je suis en­core à la re­cherche de la meilleure for­mule en at­taque car la co­hé­sion entre les quatre joueurs ali­gnés n’est pas en­core au mieux ». On ne man­que­ra pas de rap­pe­ler le coa­ching ga­gnant du tech­ni­cien clu­biste puisque l’al­gé­rien Ben Man­sour, in­cor­po­ré à dix mi­nutes de la fin si­gna le deuxième but clu­biste. Ce fut le même sce­na­rio face à L’ASM avec Imed Mi­niaoui qui mar­qua le but de la vic­toire face aux ban­lieu­sards du nord quelques mi­nutes après son en­trée en jeu. Du cô­té ham­mam-li­fois, on ne re­grette rien. La dé­faite était à la li­mite pro­gram­mée. Ka­mel Zoua­ghi ad­met la su­pé­rio­ri­té clu­biste tout en rap­pe­lant les li­mites de son équipe, du moins en ce qui concerne le vé­cu et la pos­si­bi­li­té de jouer d’égal à égal en cette pé­riode de la sai­son. Pour le tech­ni­cien ban­lieu­sard, ce match au­ra ser­vi à pré­pa­rer les confron­ta­tions à ve­nir : « Nous n’avons pas à rou­gir de cette dé­faite car nous sa­vons quels sont les matches que nous n’avons pas le droit de perdre. Nous connais­sons nos moyens et je tiens à dire que mes joueurs ont fait ce qu’il fal­lait face à une équipe que je ne pré­sente pas. C’est vrai, nous avons beau­coup plus pen­sé à dé­fendre qu’à at­ta­quer. Il faut dire que j’ai dû com­po­ser avec les moyens de bord. Cer­tains joueurs n’ont pas en­core l’ex­pé­rience de la ligue 1 à l’ins­tar de Ghaïeth Ess­ghaîer qui vient de dis­pu­ter son pre­mier match avec les se­niors. Di­sons que ce match face au Club Afri­cain nous au­ra ser­vi pour pré­pa­rer les matches dont nous avons be­soin. Pour faire bref, c’est un ré­sul­tat né­ga­tif avec un bon ren­de­ment en dé­fense. J’as­sume ce ré­sul­tat et c’est à moi de trou­ver les so­lu­tions pour les pro­chaines ren­contres ».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.