«Une vic­toire qui ne de­vrait pas oc­cul­ter les in­suf­fi­sances !» «Face à un ad­ver­saire de qua­li­té, les er­reurs se payent cash !»

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Ameur KERKENNI

Contre L’EOSB, le CSS al­lie le ré­sul­tat à la ma­nière

Pre­mière réus­sie de l’ar­gen­tin Nes­tor Clau­sen avec le CSS qui n’a éprou­vé au­cune peine pour étriller L’EOSB sur le score sans ba­vure de (3-0) au terme d’un ca­va­lier seul des « Noir et Blanc ». La note au­rait pu être plus cor­sée en­core pour les vi­si­teurs sans le ra­tage d’au moins trois buts tout faits par Mar­zou­ki et Ha­na­chi et Loua­ti.

Le oui , mais de Clau­sen

Ce qui de­vait ré­con­for­ter le pu­blic sfaxien, c’est le vo­lume et la qua­li­té du jeu dé­ve­lop­pés par les siens. Mal­gré l’ab­sence de pas moins de cinq élé­ments es­sen­tiels (Ben Sa­lah et Ben Romd­hane qui viennent de se ré­ta­blir d’une bles­sure, Me­riah, sus­pen­du pour somme d’avertissements, So­ka­ri et Niang qui ont été écar­tés pro­vi­soi­re­ment par leur club pour écart de conduite), la for­ma­tion sfaxienne a sé­duit par la qua­li­té de son foot­ball tout en mou­ve­ment. L’EOSB, prise à la gorge et sans cesse bous­cu­lée n’avait que son cou­rage à op­po­ser à son vis-à-vis sfaxien. L’en­traî­neur Clau­sen tout en ex­priment dans les ves­tiaires sa sa­tis­fac­tion par la pro­bante ma­nière avec la­quelle ses pro­té­gés ont construit leur vic­toire qui leur a per­mis de re­prendre le lea­der­ship de leur poule voit au­tre­ment les choses. Il consi­dère que son équipe « a lais­sé en­tre­voir quelques la­cunes dans son jeu et qu’il ya lieu de les cor­ri­ger. Mais au-de­là des in­suf­fi­sances consta­tées je sui content du ren­de­ment de l’en­semble de l’équipe et de l’es­prit du groupe qui l’a ca­rac­té­ri­sée »

Notre dis­po­si­tif n’a pas mar­ché comme pré­vu

Dans le camp op­po­sé l’en­traî­neur Kha­led Mouel­hi pense que « Quand on com­met des er­reurs face à une équipe de la qua­li­té du CSS, ce­la se paye cash. Nous avons choi­si de ren­for­cer la dé­fense et, une fois en pos­ses­sion du bal­lon, d’at­ta­quer l’ad­ver­saire par des contres ra­pides. Mais ce dis­po­si­tif n’a pas fonc­tion­né comme es­comp­té. Des bé­vues en dé­fenses nous ont coû­té des buts qu’on au­rait pu évi­ter avec plus de concen­tra­tion et en même temps nous n’avons pas été consis­tants au ni­veau de la re­lance et de l’ani­ma­tion of­fen­sive qui furent ap­proxi­ma­tives. Main­te­nant que le mal est fait il fau­drait ti­rer les en­sei­gne­ments de la dé­faite et tra­vailler en consé­quence pour soi­gner le ren­de­ment de l’équipe au ni­veau de ses trois com­par­ti­ments »

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.