«L’ef­fi­ca­ci­té nous a fait dé­faut» «Pour­tant, la vic­toire était à notre por­tée»

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Nul blanc entre L’USTA et L’USBG

Le der­by entre L’UST et L’USBG n’a pas connu de vain­queur. Les deux équipes se sont conten­tées au bout de 90 mi­nutes de jeu d’un score de pa­ri­té bon à prendre pour les deux for­ma­tions.

Ce der­by a été in­té­res­sant à suivre et les deux équipes en pré­sence n’ont épar­gné au­cun ef­fort pour re­le­ver le ni­veau des dé­bats. L’US Ta­taouine sur son ter­rain a été la plus en vue du­rant la pre­mière de­mi-heure de jeu et Seif Jer­bi, Ra­fik Ka­mer­ji et Ibra­hi­ma Tou­ré se sont of­ferts des oc­ca­sions pré­cises, mais n’ont pu prendre le des­sus sur un com­par­ti­ment dé­fen­sif de L’US Ben Guer­dane bien ar­ti­cu­lé au­tour d’amine Ab­bés. En­tre­temps, les pro­té­gés de Cho­kri Khat­toui ont pro­cé­dé par des contres ra­pides et dan­ge­reux or­ches­trés par Fe­di Hmi­zi, Hey­them Ben Sa­lem et Ji­la­ni Ab­des­se­lam, mais qui n’ont pas eu de sui­vi. Mais la meilleure oc­ca­sion c’est pré­sen­tée à Mar­cel Kouas­sey ser­vi sur un pla­teau par Ji­la­ni Ab­des­se­lam, mais sa re­prise a été re­pous­sée par la dé­fense de L’UST. Les der­nières mi­nutes de la pre­mière mi-temps ont été plu­tôt à l’avan­tage de L’USBG qui a pris le des­sus au mi­lieu du ter­rain grâce à la mo­bi­li­té de Hmi­zi, Kouas­sey, Sam­ti et Mi­da et la clair­voyance de Ben Sa­lem qui a don­né du fil à re­tordre aux dé­fen­seurs ad­verses par ses chan­ge­ments de po­si­tions et ses tirs qui ont man­qué sim­ple­ment de pré­ci­sion. Ah­med Dri­di était as­sez dé­çu en fin de match a re­gret­té toutes les oc­ca­sions per­dues par ses joueurs qui ont man­qué de concen­tra­tion. Il a es­ti­mé que son équipe est pas­sée une fois en­core tout près de la vic­toire. La sor­tie de l’avant centre de L’USBG au bout de 10 mi­nutes de jeu en se­conde pé­riode a don­né l’oc­ca­sion aux dé­fen­seurs de L’UST de souf­fler un coup sur­tout que son rem­pla­çant Am­mar Ben Sas­si n’a pas eu le même ren­de­ment, comme il a don­né l’oc­ca­sion aux ca­ma­rades de Yous­se­fi de re­prendre le match en main et re­par­tir à la conquête des bois de Seif Char­fi. Pour Cho­kri Khat­toui, ses joueurs ont trou­vé des pro­blèmes pour po­ser leur jeu et s’im­po­ser au mi­lieu du ta­bleau. Il a consi­dé­ré en­core que son équipe au­rait pu pré­tendre à mieux n’était la pré­ci­pi­ta­tion au mi­lieu du ter­rain et l’ab­sence d’ini­tia­tives de­vant les bois ad­verses. Du­rant la se­conde mi-temps, le rythme a bais­sé d’un cran et les cal­culs ont pris le des­sus sur les prouesses tech­niques après que les deux en­traî­neurs ont opé­ré des chan­ge­ments afin d’as­su­rer le ré­sul­tat au dé­tri­ment de la qua­li­té. Mais c’est L’US Ta­taouine qui a été la plus en vue et qui s’est créée le plus grand nombre d’oc­ca­sions non trans­for­mées faute de concen­tra­tion de­vant les bois de Seif Char­fi, et par maque d’ef­fi­ca­ci­té des Ji­la­ni Ab­des­se­lam, Ra­fik Ka­mer­ji et Seif Jer­bi sur­veillé de près par les axiaux de L’USBG. Khat­toui al­lait dé­cla­rer à la fin de ren­contre que son équipe a mieux joué en se­conde pé­riode et au­rait pu pré­tendre à la vic­toire. Dri­di a ajou­té de son cô­té que son équipe a fait l’es­sen­tiel du jeu, mais n’a pas trou­vé la faille pour tra­duire en buts sa su­pé­rio­ri­té sur­tout lors de la pre­mière mi-temps. Hi­chem

Dri­di

Kha­toui

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.