Ap­pel à un sou­tien ex­cep­tion­nel, à une si­tua­tion ex­cep­tion­nelle

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Les tra­vaux de la confé­rence in­ter­na­tio­nale d'ap­pui au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, so­cial et du­rable de la Tu­ni­sie "Tu­ni­sia 2020", ont dé­mar­ré hier au pa­lais de congrès de Tunis. Pla­cée sous le thème de "la re­lance de l'éco­no­mie, un im­pé­ra­tif pour la consé­cra­tion du pro­ces­sus dé­mo­cra­tique" cette im­por­tante ma­ni­fes­ta­tion a réuni pas moins de 2500 par­ti­ci­pants dont 1500 dé­ci­deurs po­li­tiques in­ter­na­tio­naux, dont l'emir de Qa­tar Ta­mim Ben Ha­mad Al Tha­ni, le pre­mier mi­nistre fran­çais Ma­nuel Valls, le pre­mier mi­nistre al­gé­rien Ab­del­ma­lek Sel­lal, un grand nombre de mi­nistres de l'éco­no­mie de plu­sieurs pays et de pre­miers res­pon­sables d'ins­ti­tu­tions fi­nan­cières tu­ni­siennes et étran­gères, des in­ves­tis­seurs et des par­te­naires de la Tu­ni­sie ve­nant de 70 pays. Des bailleurs de fonds in­ter­na­tio­naux sont re­pré­sen­tés à cette confé­rence par leurs pre­miers res­pon­sables. Ain­si le Pré­sident de la Banque eu­ro­péenne d'in­ves­tis­se­ment (BEI) Wer­ner Hoyer et le vice-pré­sident de la Banque eu­ro­péenne pour la re­cons­truc­tion et le dé­ve­lop­pe­ment (BERD) Alain Pilloux ont fait le dé­pla­ce­ment en Tu­ni­sie.

Les tra­vaux de la confé­rence in­ter­na­tio­nale d’ap­pui au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, so­cial et du­rable de la Tu­ni­sie "Tu­ni­sia 2020", ont dé­mar­ré hier au pa­lais de congrès de Tunis. Pla­cée sous le thème de "la re­lance de l’éco­no­mie, un im­pé­ra­tif pour la consé­cra­tion du pro­ces­sus dé­mo­cra­tique" cette im­por­tante ma­ni­fes­ta­tion a réuni pas moins de 2500 par­ti­ci­pants dont 1500 dé­ci­deurs po­li­tiques in­ter­na­tio­naux, dont l’emir de Qa­tar Ta­mim Ben Ha­mad Al Tha­ni, le pre­mier mi­nistre fran­çais Ma­nuel Valls, le pre­mier mi­nistre al­gé­rien Ab­del­ma­lek Sel­lal, un grand nombre de mi­nistres de l'éco­no­mie de plu­sieurs pays et de pre­miers res­pon­sables d'ins­ti­tu­tions fi­nan­cières tu­ni­siennes et étran­gères, des in­ves­tis­seurs et des par­te­naires de la Tu­ni­sie ve­nant de 70 pays. Des bailleurs de fonds in­ter­na­tio­naux sont re­pré­sen­tés à cette confé­rence par leurs pre­miers res­pon­sables. Ain­si le Pré­sident de la Banque eu­ro­péenne d’in­ves­tis­se­ment (BEI) Wer­ner Hoyer et le vice-pré­sident de la Banque eu­ro­péenne pour la re­cons­truc­tion et le dé­ve­lop­pe­ment (BERD) Alain Pilloux ont fait le dé­pla­ce­ment en Tu­ni­sie.

Pre­nant la pa­role à l’ou­ver­ture des tra­vaux de la confé­rence le pré­sident de la Ré­pu­blique Bé­ji Caïd Es­seb­si a in­di­qué que "la Tu­ni­sie est confron­tée au­jourd'hui à une si­tua­tion ex­cep­tion­nelle et a be­soin d'un sou­tien ex­cep­tion­nel de la part de ses par­te­naires et des ins­ti­tu­tions fi­nan­cières in­ter­na­tio­nales, un sou­tien qui va au de­là du cadre tra­di­tion­nel et qui équi­vaut l'ap­pui ap­por­té à cer­tains pays ayant vé­cu une tran­si­tion".

Il a qua­li­fié de "grandes" et de "lé­gi­times" les at­tentes des Tu­ni­siens concer­nant la Confé­rence sur l'in­ves­tis­se­ment. "Au­tant (les Tu­ni­siens) sont re­con­nais­sants aux par­te­naires du pays pour leur sou­tien à leur dé­mo­cra­tie, au­tant ils ap­pellent de tous leurs voeux à une plus grande im­pli­ca­tion et à un ap­pui aux ef­forts na­tio­naux pour faire face aux exi­gences de l'étape", a in­sis­té Bé­ji Caïd Es­seb­si.

Et d'ajou­ter :"votre sou­tien à la Tu­ni­sie est un mes­sage fort au peuple, et est de na­ture à ren­for­cer la confiance des in­ves­tis­seurs lo­caux et in­ter­na­tio­naux en l'éco­no­mie na­tio­nale. Il contri­bue aussi à la conso­li­da­tion des at­tri­buts de la dé­mo­cra­tie et du cli­mat de sta­bi­li­té".

Pers­pec­tives pro­met­teuses

Bé­ji Caïd Es­seb­si s'est dit confiant quant aux "pers­pec­tives pro­met­teuses et aux op­por­tu­ni­tés réelles de co­opé­ra­tion et de par­te­na­riat qu'of­fri­ra la Confé­rence sur la base des in­té­rêts com­muns et des avan­tages mu­tuels".

"La sta­bi­li­té de la Tu­ni­sie est un ga­rant de la sta­bi­li­té de toute la ré­gion", a-t-il dit, pré­ci­sant que la réus­site de l'édi­fi­ca­tion de la dé­mo­cra­tie en Tu­ni­sie est un in­té­rêt na­tio­nal en pre­mier lieu mais sert éga­le­ment les in­té­rêts de la ré­gion et contri­bue au ren­for­ce­ment de la sé­cu­ri­té aux plans ré­gio­nal et in­ter­na­tio­nal.

Et de pour­suivre que les réa­li­sa­tions de la Tu­ni­sie en matière de mise en place des fon­de­ments de l'etat dé­mo­cra­tique ont per­mis au pays d'évi­ter les dé­boires que cer­taines ex­pé­riences ont connues. Ces réa­li­sa­tions ne peuvent tou­te­fois pas oc­cul­ter les dé­fis ayant en­tra­vé la re­lance éco­no­mique à la lu­mière d'une si­tua­tion éco­no­mique et so­cial dif­fi­cile et un contexte ré­gio­nal ten­du.

Il a re­con­nu que la Tu­ni­sie n'a pas pu réa­li­ser au cours des six der­nières an­nées la tran­si­tion éco­no­mique es­comp­tée en rai­son des dif­fi­cul­tés ren­con­trées et des crises suc­ces­sives dans un pays frère qui consti­tuait un par­te­naire éco­no­mique im­por­tant, fai­sant al­lu­sion à la si­tua­tion en Li­bye.

La réus­site de la tran­si­tion po­li­tique de­meure tri­bu­taire de l'exis­tence de condi­tions pour la re­lance éco­no­mique et l'es­sor so­cial, af­fir­mant que le dé­ve­lop­pe­ment des ré­gions, la ga­ran­tie d'une vie dé­cente et le re­tour de l'es­poir par­mi les jeunes consti­tuent l'en­semble des fon­de­ments as­su­rant la paix so­ciale et an­crant la dé­mo­cra­tie.

Il a fait re­mar­quer que la Tu­ni­sie a be­soin de toutes les com­pé­tences hu­maines et ma­té­rielles ain­si que de l'exé­cu­tion de ré­formes pro­fondes en vue d'as­su­rer l'es­sor éco­no­mique.

Le pré­sident de la Ré­pu­blique a sou­li­gné que les prio­ri­tés du gouvernement de l'union na­tio­nale, qui a be­soin de l'ap­pui de toutes les par­ties dans le pays, sont la pour­suite de l'exé­cu­tion des ré­formes struc­tu­relles afin d'amé­lio­rer le cli­mat des af­faires en met­tant en oeuvre la nou­velle loi de l'in­ves­tis­se­ment qui met en exergue la li­ber­té de créa­tion de pro­jets et en­cou­rage la créa­tion d'en­tre­prises et de ri­chesses et ac­corde des in­ci­ta­tions et des ga­ran­ties aux in­ves­tis­seurs dans plu­sieurs do­maines.

Il a fait sa­voir que des ré­formes sont dé­jà en cours afin de fa­vo­ri­ser la bonne ges­tion des équi­libres fi­nan­ciers et d'ac­cor­der l’in­té­rêt au tra­vail en tant que va­leur ci­vi­li­sa­tion­nelle et source de créa­tion de ri­chesses, outre la mo­der­ni­sa­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion, la li­bé­ra­li­sa­tion de l’éco­no­mie et la réa­li­sa­tion d’autres ré­formes fis­cales et fi­nan­cières ayant un im­pact di­rect sur l’ac­ti­vi­té éco­no­mique.

Es­seb­si a pré­ci­sé que ces ré­formes et pro­grammes s’ins­crivent dans le cadre du nou­veau plan quin­quen­nal de dé­ve­lop­pe­ment (2016/2020) le­quel est ba­sé sur la di­ver­si­té, la créa­tion de la va­leur ajou­tée et la ca­pa­ci­té de créa­tion d’em­plois.

Et d’ajou­ter que les pro­jets ins­crits dans le cadre du plan quin­quen­nal de dé­ve­lop­pe­ment sou­mis aux par­te­naires éco­no­miques, pays, ins­ti­tu­tions fi­nan­cières in­ter­na­tio­nales et le sec­teur pri­vé, s’ins­pirent de ces ré­formes.

Il a sou­li­gné que la Tu­ni­sie dis­pose de ses propres com­pé­tences et pré­sente des in­ci­ta­tions avan­ta­geuses per­met­tant de lut­ter contre les pres­sions éco­no­miques.

La Tu­ni­sie, a-t-il dit, oeuvre à se po­si­tion­ner en tant que pôle éco­no­mique pro­met­teur dans le tis­su éco­no­mique ré­gio­nal et in­ter­na­tio­nal et à de­ve­nir une vé­ri­table pla­te­forme d’in­ves­tis­se­ments et d’ex­por­ta­tions vers les mar­chés eu­ro­péens, arabes et afri­cains. » Deuxième évè­ne­ment d’en­ver­gure de­puis la ré­vo­lu­tion de 2011 Tu­ni­sia 2020 tend à mo­bi­li­ser les in­ves­tis­se­ments au pro­fit d’un pays qui sombre de plus en plus dans les dif­fi­cul­tés éco­no­miques et fi­nan­cières avec une crois­sance en berne et des in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers (IDE) en baisse de 7,6% en 2016 par rap­port à 2010. La pre­mière confé­rence qui s’est te­nue en 2014, sous le gouvernement de Meh­di Jo­mâa sur le thème "In­ves­tir en Tu­ni­sie, Start-up dé­mo­cra­cy", n'a mal­heu­reu­se­ment, pas te­nu ses pro­messes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.