ILS ONT DIT

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

«Ce congrès se­ra l’oc­ca­sion pour la Tu­ni­sie de ré­col­ter des pro­messes de dons et de prêts pour ef­fec­tuer de nou­veaux in­ves­tis­se­ments. Pour concré­ti­ser toutes ces pro­messes et re­lan­cer l’éco­no­mie tu­ni­sienne dans les plus brefs dé­lais, la Haute Ins­tance de l’in­ves­tis­se­ment doit voir le jour comme an­non­cé dans la nou­velle loi de l’in­ves­tis­se­ment va­li­dée der­niè­re­ment, l’agence de ges­tion de la dette doit aussi être créée et le Con­seil Eco­no­mique et fi­nan­cier doit re­ve­nir à l’ordre du jour. La vo­lon­té po­li­tique est né­ces­saire et le gouvernement doit fa­ci­li­ter le lan­ce­ment des pro­jets d’in­ves­tis­se­ments.» Na­bil Ab­del­la­tif (Pré­sident ho­no­ri­fique de l’ins­tance des Ex­perts Comp­tables)

«Nous, la Banque mon­diale, nous sommes ici pour sou­te­nir la Tu­ni­sie, pour en­cou­ra­ger les in­ves­tis­seurs à ve­nir en Tu­ni­sie car il y a beau­coup d’op­por­tu­ni­tés dans dif­fé­rents sec­teurs et je suis convain­cu que cette confé­rence se­ra une réus­site. Dans les jours, les se­maines et les mois qui viennent, nous al­lons voir une aug­men­ta­tion nette des in­ves­tis­se­ments en Tu­ni­sie et donc beau­coup plus de créa­tions d’em­plois et d’op­por­tu­ni­tés sur­tout pour les jeunes.» Ha­fez Gha­nem (Vice-pré­sident de la Banque mon­diale, pour la Ré­gion Moyen-orient et Afrique du Nord)

«L’évé­ne­ment «Tu­ni­sia 2020» est une for­mi­dable op­por­tu­ni­té pour re­po­si­tion­ner la Tu­ni­sie en tant que des­ti­na­tion pri­vi­lé­giée pour les in­ves­tis­seurs étran­gers. Plus de 140 pro­jets, estimés à 50 mil­liards de di­nars, se­ront ex­po­sés par la Tu­ni­sie. Plus de 10 % de ces pro­jets concernent le sec­teur des tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et des com­mu­ni­ca­tions. Le Qa­tar a d’ailleurs lar­ge­ment fi­nan­cé la confé­rence in­ter­na­tio­nale sur l’in­ves­tis­se­ment dont l’organisation et les opé­ra­tions pro­mo­tion­nelles ont coû­té près de 8 mil­lions de di­nars à l’etat.» Has­sen Zar­gou­ni (Di­rec­teur gé­né­ral de Sig­ma Con­seil)

«La cen­trale syn­di­cale est un vé­ri­table ap­pui aux en­tre­prises éco­no­miques qui veulent amé­lio­rer leur ren­ta­bi­li­té. Le dia­logue entre les en­tre­prises éco­no­miques tu­ni­siennes, al­le­mandes, au­tri­chiennes et sué­doises avec la partie syn­di­cale a per­mis d’amé­lio­rer le cli­mat so­cial au sein de ces en­tre­prises.

En­core faut-il rap­pe­ler éga­le­ment qu’après la si­gna­ture du contrat so­cial, L’UGTT vise à mettre en place le con­seil na­tio­nal du dia­logue so­cial qui se­ra un mé­ca­nisme fa­vo­ri­sant la sta­bi­li­té so­ciale.» Hou­cine Abas­si (Se­cré­taire gé­né­ral de l’union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail)

Ces dé­cla­ra­tions ont été ac­cor­dées à dif­fé­rents mé­dias

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.