Gé­né­ra­li­sa­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique et du gou­ver­ne­ment ou­vert

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Au len­de­main de la Confé­rence in­ter­na­tio­nale d’ap­pui au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, so­cial et du­rable de la Tu­ni­sie, TUNISIA 2020 , le mi­nistre de la Fonc­tion pu­blique et de la gou­ver­nance, Abid Bri­ki et le mi­nistre des Tech­no­lo­gies de la com­mu­ni­ca­tion et de l’éco­no­mie nu­mé­rique, Anouar Maa­rouf ont don­né, hier, à Tu­nis, le coup d’en­voi des tra­vaux d’une Confé­rence in­ter­na­tio­nale sur un plan d’ac­tion na­tio­nal re­la­tif à la gé­né­ra­li­sa­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique et du gou­ver­ne­ment ou­vert en Tu­ni­sie, à l’ho­ri­zon 2020, sous le titre « SMART GOV 2020 ».

Il s’agit de fi­na­li­ser et de va­li­der un en­semble d’orien­ta­tions stra­té­giques et une sé­rie de pro­jets concrets vi­sant la gé­né­ra­li­sa­tion des ser­vices ad­mi­nis­tra­tifs en ligne (via l’in­ter­net), de ma­nière à of­frir un ser­vice à dis­tance de qua­li­té propre à ob­te­nir la sa­tis­fac­tion des ci­toyens et des opé­ra­teurs éco­no­miques, tout en consa­crant les prin­cipes de la trans­pa­rence, de la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne et de l’obli­ga­tion de ré­sul­tats, à tra­vers la mise à la dis­po­si­tion des usa­gers, ci­toyens et en­tre­prises, des ou­tils qui leur per­mettent d’ac­cé­der à l’in­for­ma­tion pu­blique et d’in­ter­agir avec le gou­ver­ne­ment (ac­cès aux don­nées pu­bliques, comme celles re­la­tives à l’uti­li­sa­tion des dé­penses pu­bliques du bud­get d’etat). Les deux mi­nistres ont mis l’ac­cent sur l’im­por­tance que le gou­ver­ne­ment porte au vo­let re­la­tif à la réa­li­sa­tion des pro­jets pré­vus dans ce plan d’ac­tion, car , de nom­breux ac­quis ont été ac­com­plis en ma­tière d’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique en Tu­ni­sie, mais beau­coup reste à faire et en pre­mier lieu l’ad­hé­sion et la confiance des ci­toyens dans les ser­vices en ligne. Ain­si, le paie­ment élec­tro­nique des fac­tures et autres existe, mais il n’est pas très ré­pan­du. Le rang de la Tu­ni­sie à l’échelle mon­diale en ma­tière d’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique est en­core en de­çà des es­pé­rances. Notre pays est clas­sé 72ème en ma­tière d’in­di­ca­teur glo­bal de dé­ve­lop­pe­ment de l’ad­mi­nis­tra­tion élec­tro­nique, et 43ème en ma­tière d’in­di­ca­teur glo­bal de gou­ver­ne­ment ou­vert ou par­ti­ci­pa­tion élec­tro­nique per­met­tant aux ci­toyens et à la so­cié­té ci­vile d’ac­cé­der aux don­nées pu­bliques, dans le res­pect des don­nées à ca­rac­tère per­son­nel. Pour­tant en 2014, la Tu­ni­sie avait ob­te­nu le prix des Na­tions Unies pour l’évo­lu­tion dans le do­maine de l’open gou­ver­ne­ment ou par­ti­ci­pa­tion élec­tro­nique, car elle avait pas­sé du rang 43 en 2012 au rang 33 en 2014, mais elle a de nou­veau ré­gres­sé au 43 è rang en 2016.

Les ex­perts ayant pré­sen­té les orien­ta­tions stra­té­giques et le plan d’ac­tion pro­po­sés dans le cadre du pro­jet SMART GOV 2020 n’ont pas man­qué de mettre en évi­dence les dé­fis à re­le­ver, que ce soit au ni­veau de la mise en place des équi­pe­ments et des ré­seaux in­for­ma­tiques qu’au ni­veau de la pé­né­tra­tion des sup­ports élec­tro­niques per­met­tant aux ci­toyens de bé­né­fi­cier des ser­vices en ligne, comme la pé­né­tra­tion de l’in­ter­net qui n’est pas en­core très dé­ve­lop­pée no­tam­ment chez les éco­no­mi­que­ment faibles et dans les ré­gions in­té­rieures. Aus­si, une grande place se­ra ac­cor­dée aux ap­pli­ca­tions in­for­ma­tiques s’ap­puyant sur le té­lé­phone mo­bile qui est très ré­pan­du par­tout en Tu­ni­sie. La Banque afri­caine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD) sou­tient la réa­li­sa­tion de ce pro­jet par un don spé­cial.

Sa­lah BEN HAMADI

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.