Xi Jin­ping pré­pare un som­met pour étendre son in­fluence in­ter­na­tio­nale

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Pro­fi­tant de l’in­cer­ti­tude sur les évo­lu­tions géo­po­li­tiques après l’élec­tion de Trump, la Chine pousse ses pions. “Le pré­sident Xi Jin­ping, non content de conso­li­der son pou­voir à l'in­té­rieur du pays, s'ac­tive à at­ti­rer les pays de l'hé­mi­sphère Est dans son or­bite”, a écrit le South Chi­na Mor­ning Post hier 1er dé­cembre. Xi pro­jette ain­si de te­nir l'an­née pro­chaine à Pé­kin un som­met qui se­rait “du ni­veau, si ce n’est plus, de ce­lui du G20 de Hangz­hou, qui a re­çu en 2016 une tren­taine de di­ri­geants.

L’ob­jec­tif de ce som­met se­rait de ren­for­cer les liens au­tour du vaste pro­jet chi­nois de dé­ve­lop­pe­ment des in­fra­struc­tures d’une “nou­velle route de la soie” ter­restre et ma­ri­time lan­cé en 2013 – ap­pe­lé “une cein­ture, une route” (One Belt, One Road, ou Obor) en an­glais. Plus de 65 pays sont concer­nés par le pro­jet, qui am­bi­tionne de re­lier la Chine à l’eu­rope, au Moyen-orient et à l’afrique en pas­sant par les dif­fé­rentes ré­gions d’asie, par une nou­velle route com­mer­ciale.

Pour Xi Jin­ping, il s’agit de pous­ser ses pions géo­po­li­tiques de ma­nière à ce que Pé­kin puisse étendre son in­fluence dans les coins les plus re­cu­lés du globe, com­mente le quo­ti­dien hong­kon­gais. Les ob­ser­va­teurs chi­nois es­timent que le pro­tec­tion­nisme de Trump et son re­trait an­non­cé du par­te­na­riat trans­pa­ci­fique (TPP) don­ne­ront l’oc­ca­sion au pro­jet Route de la soie de “com­bler le vide”.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.