Re­jet des nou­velles sanc­tions de l’onu

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

La Co­rée du Nord a re­je­té hier les nou­velles sanc­tions im­po­sées par le Conseil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies à la suite de son es­sai nu­cléaire me­né en sep­tembre. Dans un com­mu­ni­qué dif­fu­sé par l’agence nord-co­réenne de presse KCNA, le mi­nis­tère des Af­faires étran­gères dé­nonce une at­teinte à la sou­ve­rai­ne­té et au droit à la sur­vie de la Ré­pu­blique po­pu­laire dé­mo­cra­tique de Co­rée. Le ré­gime de Pyon­gyang, ajoute le mi­nis­tère, pren­dra des me­sures d’au­to­dé­fense adé­quates en ré­ponse à ces sanc­tions. Condam­nant l’es­sai nu­cléaire sou­ter­rain au­quel le pays a pro­cé­dé en sep­tembre en vio­la­tion de plu­sieurs ré­so­lu­tions onu­siennes, le Conseil de sé­cu­ri­té a adop­té ces nou­velles sanc­tions mer­cre­di à l’una­ni­mi­té.

La ré­so­lu­tion, qui avait été né­go­ciée no­tam­ment par les Etats-unis et la Chine, ré­duit d’en­vi­ron 60% les ex­por­ta­tions de char­bon nord-co­réen en fixant un pla­fond an­nuel de 400,9 mil­lions de dol­lars ou de 7,5 tonnes cubes. Le char­bon est le pre­mier pro­duit d’ex­por­ta­tion de la Co­rée du Nord. D’après les in­for­ma­tions dis­po­nibles, la Chine est son seul des­ti­na­taire. Pé­kin de­vra donc ré­duire de 700 mil­lions de dol­lars ses im­por­ta­tions de char­bon nord-co­réens en pre­nant les échanges 2015 pour ré­fé­rence. La ré­so­lu­tion in­ter­dit éga­le­ment au ré­gime de Pyon­gyang les ex­por­ta­tions de cuivre, de ni­ckel, d’ar­gent et de zinc ain­si que la vente de sta­tues. La Co­rée du Nord a fait de­puis 2006 l’ob­jet de plu­sieurs trains de sanc­tions en rai­son de son pro­gramme nu­cléaire et de ses tirs de mis­siles ba­lis­tiques. Le der­nier es­sai nu­cléaire en date a été me­né le 9 sep­tembre et Amé­ri­cains et Chi­nois ont né­go­cié pen­dant plus de deux mois le pé­ri­mètre de ces nou­velles sanc­tions avant de les pré­sen­ter à l’onu. «Au­cune ré­so­lu­tion à New York ne pour­ra sans doute per­sua­der Pyon­gyang de re­non­cer de­main à sa quête in­ces­sante d’armes nu­cléaires. Mais cette ré­so­lu­tion im­pose des coûts sans pré­cé­dent au ré­gime de la RPDC», a com­men­té Sa­man­tha Po­wer, l’am­bas­sa­drice des Etats-unis à l’onu.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.