Le CSS quitte la Coupe sur la pointe des pieds!

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Ameur KERKENNI

Pour la deuxième sai­son consé­cu­tive

Tout comme lors de la pré­cé­dente édi­tion de la coupe où il se fit éli­mi­ner aux sei­zièmes de fi­nale par L’ASM au stade Mhi­ri même, le Club Sfaxien en­dure cette sai­son la même mésa­ven­ture en se fai­sant écar­ter de l’épreuve, tou­jours dans son fief, par le CSHL pour le­quel pour­tant la coupe ne re­pré­sente pas une prio­ri­té. Sou­cieux de sau­ver leur place par­mi l’élite les ban­lieu­sards sont da­van­tage concen­trés sur le cham­pion­nat. D’ailleurs c’est en pré­vi­sion du pro­chain match pré­vu de­main en dé­pla­ce­ment contre L’ESM que l’en­traî­neur ham­mam-li­fois a choi­si de mettre au re­pos quelques uns de ses joueurs cadres dont no­tam­ment le gar­dien Ar­bi Me­j­ri, Mi­cheal Bu­scher et Is­sam Ria­hi.

Le fait d’avoir né­go­cié le match avec une for­ma­tion pri­vée de deux ou trois de ses ti­tu­laires et d’avoir évo­lué de­puis la 81’ en in­fé­rio­ri­té nu­mé­rique après l’ex­pul­sion de Ziad Zia­di pour deuxième aver­tis­se­ment consé­cu­tif, n’a pas em­pê­ché l’en­semble de Bou Kor­nine de re­ve­nir avec une qua­li­fi­ca­tion somme toute mé­ri­tée aux dé­pens d’une équipe sfaxienne qui par­tait pour­tant lar­ge­ment avec les fa­veurs du pro­nos­tic, créant ain­si la grande sur­prise de ce tour. Une sur­prise dans la pure tra­di­tion de Dame coupe, ca­pri­cieuse à sou­hait

Coa­ching sfaxien in­fruc­tueux

Sans di­mi­nuer du mé­rite du CSHL, il fau­drait dire que le staff sfaxien n’a pas eu la main heu­reuse dans la com­po­si­tion de sa for­ma­tion où cer­tains joueurs n’au­raient pas de places. Nous fai­sons al­lu­sion sur­tout à Zied Der­ba­li qui as­sume avec son co­équi­pier dans l’axe, Yas­sine Me­riah une grande res­pon­sa­bi­li­té sur le pre­mier but ham­mam-li­fois ins­crit comme à la pa­rade par Amor Ze­kri. Au mi­lieu du ter­rain Sas­si qui n’est plus que l’ombre de lui-même cette sai­son n’au­rait pas dû être ti­tu­la­ri­sé, non plus.

En toute vrai­sem­blance, Nes­tor Clau­sen vou­lait, à tra­vers les chan­ge­ments ap­por­tés à sa for­ma­tion par rap­port à celle qu’il ali­gna contre L’EOSB, faire tour­ner son ef­fec­tif en pré­vi­sion du match contre L’ESZ et avoir, en même temps, une meilleure idée sur cer­tains joueurs qui n’ont pas été ali­gnés face à l’équipe de Si­di Bou­zid.

Mais, le fait d’avoir cham­bar­dé l’équipe qui vient de don­ner pleine sa­tis­fac­tion en opé­rant six chan­ge­ments à la fois (Ben Romd­hane, Me­riah, Der­ba­li, Sas­si, Niang et So­ka­ri) était une en­tre­prise fort ris­quée. Si le re­tour de Ben Romd­hane s’im­po­sait sur le flanc gauche de la dé­fense, il fal­lait par contre re­con­duire la paire Ama­mouh­nid dans l’axe et Was­sim Kam­moun au poste de deuxième pi­vot aux cô­tés de So­ka­ri. Quant à Am­dou­ni et Ha­na­chi, ils de­vaient jouer un cran de­vant en sou­tien de Mar­zou­ki.

Les ca­rences fa­tales en dé­fense

Par consé­quent, avec une paire axiale flot­tante et un mi­lieu peu per­for­mant au ni­veau de la construc­tion et de la re­lance à l’image de Sas­si en to­tale mé­forme et de So­ka­ri moins ins­pi­ré que d’ha­bi­tude, le CSS n’était pas à l’abri d’une mau­vaise sur­prise face à un ad­ver­saire bien ap­pli­qué tac­ti­que­ment et conve­na­ble­ment or­ga­ni­sé en dé­fense. Et c’est fi­na­le­ment ce qui se pro­dui­sit pour les Jri­di qui quittent ain­si l’épreuve sur la pointe des pieds.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.