Créer un lien entre la so­cié­té ci­vile et le monde de la mode

Le Temps (Tunisia) - - La Une - Sa­rah B. OMRANE

La 9ème édi­tion de la «fa­shion­week» a été mar­quée cette an­née par une large pré­sence de la presse Tu­ni­sienne aus­si bien qu’étran­gère no­tam­ment de France et d’ita­lie. Le choix de l’am­phi­théâtre du Car­thage était jus­te­ment pour mettre en va­leur notre pa­tri­moine et pour créer un jo­li mé­lange entre l’his­toire et la mo­der­ni­té comme l’a ex­pli­qué Mmea­mi­ra Bel­tayef, char­gé des évènements à l’agence du pa­tri­moine au mi­nis­tère des Af­faires cultu­relle.

Mme Florence Ju­lienne, res­pon­sable des re­la­tions ex­té­rieures de la «Fa­shion­week» a pré­sen­té l’évè­ne­ment, en pré­ci­sant qu’il est ques­tion d’un pro­gramme riche est va­rié al­lant des show avec les marque HA, SASIO, BLUE ISLAND, ZEN, JOY’S, BLUE TWINS, BACOSPORT pour abou­tir à la pro­jec­tion du film « Ch­ris­tian Dior, la France ».

En ef­fet, cet évè­ne­ment est une ren­contre en­ri­chis­sante entre créa­teurs et in­dus­triels de la mode et du tex­tile comme SASIO, BLUE ISLAND, ZEN… et des étu­diants de l’aca­dé­mie des jeunes créa­teurs de Si­di Bou­said.

Pour M. Hos­ni Bou­fe­den, co­or­di­na­teur de la Fé­dé­ra­tion Tu­ni­sienne du tex­tile et de l’ha­bille­ment, il est urgent de créer un lien entre l’in­dus­trie et les créa­teurs, de créer une nou­velle des­ti­na­tion du pro­duit fini tu­ni­sien comme étant une lo­co­mo­tive de l’économie tu­ni­sienne.

Les pro­fes­sion­nels du sec­teur, confron­tés à d’énormes dif­fi­cul­tés sont conscients que cette dé­gra­da­tion de leur com­pé­ti­ti­vi­té ne pou­vait plus du­rer. Ils prennent au­jourd’hui leur des­tin en main pour re­dres­ser un sec­teur phare de notre économie. Cette ba­taille né­ces­site une union des forces pro­duc­tives au­tour d’une vé­ri­table stra­té­gie in­dus­trielle qui prend en consi­dé­ra­tion le contexte conjonc­tu­rel, in­té­grant des prio­ri­tés et une vi­sion am­bi­tieuse pour le sec­teur qui est à un mo­ment clé de son exis­tence sur­tout qu’il re­pré­sente au­jourd’hui 172 000 em­plois en Tu­ni­sie, on a per­du 40 000 em­plois en­vi­ron en 5 ans.

Au fait, Tu­nis fa­shion­week a pour am­bi­tion de créer un lien entre la so­cié­té ci­vile et le monde de la mode au­tour d’un mé­li-mé­lo d’ex­pres­sions. Ici la mode a de mul­tiples fa­cettes. Suivre la ten­dance sans s’ef­fa­cer, ni se contre­faire ou se dé­na­tu­rer.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.