« Les joueurs ont prou­vé qu’ils n’ont pas vo­lé le titre »

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

On ne peut rai­son­ner au­tre­ment après la ma­nière avec la­quelle l’es­pé­rance ST a don­né une vé­ri­table le­çon de football à une Etoile SS qui n’a, à au­cun mo­ment, ho­no­ré son titre de cham­pion et en­core moins son rôle de sé­rieux pré­ten­dant au titre. Une vic­toire que les « Sang et Or » de Tu­nis ont cueillie comme un fruit mûr.

Une Etoile SS dé­ce­vante et mé­con­nais­sable

De­vant une Es­pé­rance vi­si­ble­ment bien pré­pa­rée sur les plans aus­si bien tech­ni­co-tac­tique que phy­sique et men­tal, l’équipe sa­hé­lienne a don­né l’im­pres­sion que ses joueurs ont per­du tous leurs repères avec une en­tame de match qui n’a pas lais­sé pla­ner le moindre doute quant à son is­sue fi­nale. A moins d’al­ler cher­cher les rai­sons de cette mi­nable pres­ta­tion à tra­vers le com­por­te­ment de son pré­sident qui a te­nu à oc­cu­per le banc des rem­pla­çants de son équipe contre les rè­gle­ments en vi­gueur. Fac­teur qui a fait que le coup d’en­voi de la ren­contre ne soit don­né avec plus de quinze di­nars de re­tard.

Ré­sul­tat : deux buts de re­tard à la pause et sauf qu’au mo­ment où les Sa­hé­liens sem­blaient avoir re­trou­vé un zeste de confiance en leurs moyens à la re­prise du jeu, Khé­nis­si leur a por­té l’es­to­cade fi­nale par ce troi­sième but as­sas­sin. L’ex­pul­sion d’aleya Bri­gui n’a fait que rendre plus dif­fi­cile en­core la tâche de l’etoile qui est pas­sée à cô­té d’un vé­ri­table wa­ter­loo. Car sans les nom­breuses oc­ca­sions lou­pées par Ben Yous­sef et consorts et le pe­nal­ty non ac­cor­dé à ce même Ben Yous­sef car­ré­ment abat­tu en pleine sur­face de ré­pa­ra­tion, l’ad­di­tion au­rait été plus sa­lée.

Une réus­site à tous les ni­veaux La nette vic­toire de l’es­pé­rance de Tu­nis a-t-elle été la ré­sul­tante de la bien mau­vaise pres­ta­tion de l’etoile ? En par­tie oui mais avec la nette convic­tion que les « Sang et Or » étaient im­pre­nables en cette après-mi­di du di­manche 18 mai. Des joueurs su­per mo­ti­vés, so­li­daires ga­gnant tous leurs duels im­pré­gnant au match un rythme que leur ad­ver­saire n’a pu sou­te­nir. Quatre vingt dix mi­nutes d’une do­mi­na­tion sans par­tage ac­cu­lant Ben Ché­ri­fia à un re­pos for­cé et per­met­tant aux com­po­santes de sa dé­fense d’al­ler don­ner main forte à leurs at­ta­quants.

Des joueurs heu­reux et li­bé­rés au coup de sif­flet fi­nal et un en­traî­neur en l’oc­cur­rence Faou­zi Ben­zar­ti tou­jours aus­si lu­cide dans ses dé­cla­ra­tions d’après match : « Notre vic­toire, sy­no­nyme de titre de cham­pion, est le fruit des ef­forts dé­ployés par toutes les com­po­santes de l’équipe pro­fes­sion­nelle. Il ne faut pas ou­blier que j’ai at­ter­ri à l’es­pé­rance dans des condi­tions un tant soit peu particulières. Il fal­lait chan­ger cer­taines choses sur le plan tech­ni­co­tac­tique et né­go­cier chaque match en fonc­tion des forces et des fai­blesses de chaque vis-àvis. Ce ne fut pas aus­si fa­cile qu’on le pense quand on sait que l’es­pé­rance est tou­jours l’équipe à battre. Les joueurs ont dé­mon­tré cet après-mi­di (jeu­di 18) qu’ils n’ont pas vo­lé leur titre de cham­pion non parce qu’ils ont battu le cham­pion en titre mais leur mé­rite ré­side dans la ma­nière avec la­quelle ils ont né­go­cié le play off ».

Les joueurs que nous avons pu ap­pro­cher après coup ont rai­son­né dans le même sens sans omettre de rendre hom­mage à Ham­di Med­deb et au pu­blic « sang et or ». Cer­tains n’ont pas man­qué d’avoir une pen­sée vers Am­mar Souayah qu’ils ont te­nu à as­so­cier à ce titre de cham­pion.

De­main cap sur Ad­dis Abe­ba Une page est tournée, deux autres vont s’ou­vrir dans le très court terme : le dé­pla­ce­ment d’ad­dis Abe­ba de­main pour al­ler y ren­con­trer l’équipe de Saint Georges dans le cadre de la 2ème jour­née de la phase des groupes en ligue afri­caine mar­di 23 cou­rant. Re­tour juste après le match et cap sur Ben Guer­dane pour y dis­pu­ter la de­mi-fi­nale de la coupe de Tu­ni­sie.

Ce ne se­ra pas tout dans la me­sure où la sai­son ne se­ra pas pour au­tant ter­mi­née pour les joueurs ap­pe­lés à res­ter im­pli­qués en ligue afri­caine jusqu’au 7 juillet outre une pos­sible fi­nale de coupe de Tu­ni­sie le 17 juin.

Ra­fik BEN AR­FA

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.