Ce même jour…31 Mai

Le Temps (Tunisia) - - Detente -

Évé­ne­ments 31 mai 1793 : Mise en ac­cu­sa­tion de la Gi­ronde Le 31 mai 1793, à l'ap­pel de Ro­bes­pierre, des sans-cu­lottes pa­ri­siens gui­dés par Var­let et Roux en­cerclent la Conven­tion et ré­clament la mise en ac­cu­sa­tion des dé­pu­tés de la Gi­ronde qui gou­vernent le pays. Ils leur re­prochent leur in­ca­pa­ci­té à faire face à l'in­va­sion étran­gère et les soup­çonnent de pré­pa­rer le re­tour de la mo­nar­chie. 3 jours plus tard, les chefs gi­ron­dins, au nombre de 22, se­ront ar­rê­tés et en­voyés à la guillo­tine. À la fa­veur de ce coup d'état pa­ri­sien, les dé­pu­tés de la Mon­tagne pren­dront le pou­voir et ins­tal­le­ront la Grande Ter­reur. 31 mai 1902 : Fin de la guerre des Boers Le 31 mai 1902, Ve­ree­ni­ging, à la pointe de l'afrique, un trai­té met fin à une guerre de 30 mois entre les Boers, des pay­sans d'ori­gine fran­co-hol­lan­daise, et les An­glais. Il s'agit de la plus dure guerre co­lo­niale qu'aient eu à sou­te­nir les An­glais. Elle se solde par une vic­toire en de­mi-teinte pour Londres ; c’est un pre­mier ac­croc pour la prin­ci­pale puis­sance du monde en ce dé­but du XXE siècle… 31 mai 1910 : Fon­da­tion de l'union sud-afri­caine Le 31 mai 1910 est fon­dée l'union sud-afri­caine, qui consacre le rap­pro­che­ment entre les an­ciens en­ne­mis de la guerre des Boers. 31 mai 1929 : Plan Young Le 31 mai 1929, une com­mis­sion in­ter­al­liée réunie à Pa­ris met sur pied un plan pour le ré­éche­lon­ne­ment sur 59 ans (jus­qu'en 1988) du re­li­quat des ré­pa­ra­tions de guerre dues par l'al­le­magne au titre du trai­té de Ver­sailles. Il prend le nom de plan Young, d'après l'un des membres amé­ri­cains de la Com­mis­sion. Le plan Young se sub­sti­tue au pré­cé­dent plan, dit plan Dawes (1924). Il va néan­moins échouer du fait du krach d'oc­tobre 1929 et de l'en­trée en crise de l'éco­no­mie al­le­mande. Trois ans plus tard, une nou­velle conférence, à Lau­sanne, du 16 juin au 9 juillet 1932, ré­dui­ra le mon­tant des ré­pa­ra­tions à cinq mil­liards de marks, payables après un mo­ra­toire de trois ans. Avec l'ar­ri­vée de Hit­ler au pou­voir l'an­née sui­vante, il ne se­ra plus ques­tion de ré­pa­ra­tions al­le­mandes… jus­qu'en 1980, avec le rè­gle­ment du solde par la Ré­pu­blique Fé­dé­rale Al­le­mande.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.