Cha­hed ré­itère l'en­ga­ge­ment dans la lutte contre la cor­rup­tion

Le Temps (Tunisia) - - Proximité -

Le chef du gou­ver­ne­ment Yous­sef Cha­hed a ré­ité­ré l'en­ga­ge­ment du gou­ver­ne­ment d'union na­tio­nale dans la lutte contre la cor­rup­tion, lors d’une in­ter­view dif­fu­sée jeu­di soir par la chaîne Al Hi­war At­tou­nis­si. "Le choix à faire est la Tu­ni­sie ou la cor­rup­tion, moi j'ai choi­si la Tu­ni­sie et nous n'avons d'autre choix que de per­sé­vé­rer dans cette guerre", a-t-il sou­li­gné. "Quant est ce que cette guerre s'est ar­rê­tée alors que 14 per­sonnes im­pli­quées dans des af­faires de cor­rup­tion ont en­core été écrouées mer­cre­di ?", s’est in­ter­ro­gé le chef du gou­ver­ne­ment, en al­lu­sion aux sus­pi­cions de ses dé­trac­teurs sur le sé­rieux de cette lutte. Il a re­con­nu tou­te­fois que la tâche "est bien com­pli­quée et dif­fi­cile étant don­né que le phé­no­mène de la cor­rup­tion a gan­gré­né tout l'ap­pa­reil de l'etat". Cha­hed a pré­ci­sé à cet égard que la cam­pagne lan­cée en mai der­nier a tou­ché "les gros bon­nets" et vi­se­ra les autres en­core hors de pri­son, re­le­vant que c'est seul son gou­ver­ne­ment qui a "osé lan­cer cette guerre contre la cor­rup­tion" et qu'il s'est "sa­cri­fié per­son­nel­le­ment" pour cette mis­sion. Il a an­non­cé par ailleurs l’éla­bo­ra­tion la se­maine der­nière d’un pro­jet de loi sur l'en­ri­chis­se­ment illi­cite qui touche tous les fonc­tion­naires de l'etat.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.