Pas de so­lu­tion en vue

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

L’émir du Qa­tar a dé­cla­ré hier que les Etats arabes ayant im­po­sé des sanc­tions à son pays en juin, au mo­tif que Do­ha sou­tient le ter­ro­risme, n’étaient pas in­té­res­sés par la re­cherche d’une so­lu­tion à la crise. Le cheikh Ta­mim bin Ha­mad al Tha­ni, qui s’ex­pri­mait de­vant les membres du Conseil de la chou­ra, une ins­tance consul­ta­tive, a éga­le­ment ac­cu­sé les Etats en ques­tion (Ara­bie saou­dite, Emi­rats arabes unis, Bah­reïn et Egypte) de vou­loir em­pê­cher son pays d’ac­cueillir la Coupe du monde de foot­ball en 2022. Ils «exercent des pres­sions et ont pu­blié des ru­meurs et des in­ven­tions» à ce pro­pos, a-t-il dit. Les quatre pays ont rom­pu leurs re­la­tions di­plo­ma­tiques et com­mer­ciales avec le Qa­tar le 5 juin, ac­cu­sant l’émi­rat de fi­nan­cer des or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes et lui re­pro­chant sa proxi­mi­té avec l’iran. Réaf­fir­mant sa dis­po­si­tion au dia­logue afin de ré­soudre la crise, l’émir du Qa­tar s’est dit prêt à trouver «un com­pro­mis dans le cadre d’un dia­logue re­po­sant sur le res­pect mutuel et les en­ga­ge­ments res­pec­tifs».

Mais, a-t-il ajou­té, «nous voyons que les in­di­ca­teurs en pro­ve­nance des pays du blo­cus montrent qu’ils ne veulent pas abou­tir à une so­lu­tion».

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.