Des par­tis po­li­tiques dé­noncent

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Des par­tis po­li­tiques ont dé­non­cé hier, la dé­ci­sion "uni­la­té­rale" des mou­ve­ments En­nahd­ha et Ni­daa Tou­nès de ré­in­té­grer le par­ti de l'union pa­trio­tique libre (UPL) dans la sphère du pou­voir en dé­pit des pour­suites ju­di­ciaires dont son pré­sident fait l'ob­jet pour sus­pi­cion de cor­rup­tion. Dans une dé­cla­ra­tion com­mune, les si­gna­taires es­timent que le com­pro­mis trou­vé entre En­nahd­ha, Ni­daa Tou­nès et L'UPL sur le can­di­dat à la pré­si­dence de l'ins­tance élec­to­rale (ISIE) est de na­ture à por­ter at­teinte à l'in­dé­pen­dance de l'ins­tance et en­ta­mer la confiance dont elle jouit au­près des Tu­ni­siens.

Les si­gna­taires, par­mi les­quels fi­gurent des par­tis si­gna­taires du Do­cu­ment de Car­thage, ap­pellent à un large consen­sus entre tous les groupes par­le­men­taires au­tour du nou­veau pré­sident de L'ISIE. Ils ont mis l'ac­cent sur le sou­ci d'or­ga­ni­ser les élec­tions dans les plus proches dé­lais. Ma­chrou Tounes, le par­ti de l'ave­nir, Afek Tounes, Al Mou­ba­da­ra, le par­ti du tra­vail pa­trio­tique et dé­mo­cra­tique, Al Joum­hou­ri, Al Mas­sar, la Tu­ni­sie D'abord, Al Ba­dil-et­toun­si et le Par­ti de l'édi­fi­ca­tion dé­mo­cra­tique ont si­gné la dé­cla­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.