Dif­fi­cile lutte contre la pol­lu­tion at­mo­sphé­rique

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Seule­ment quatre des 28 grandes villes du nord de la Chine, dans la ré­gion de Pé­kin-he­bei-tian­jin, ont res­pec­té au mois d’oc­tobre les ob­jec­tifs fixés par le gou­ver­ne­ment en ma­tière de pol­lu­tion at­mo­sphé­rique, montrent des chiffres of­fi­ciels pu­bliés hier. La Chine s’est en­ga­gée à ré­duire de plus de 15% la concen­tra­tion moyenne de par­ti­cules fines dans l’at­mo­sphère entre oc­tobre 2017 et mars 2018 dans ces 28 villes. Le pays en est à sa qua­trième an­née de «guerre contre la pol­lu­tion», pour en fi­nir avec les dé­gâts oc­ca­sion­nés par des dé­cen­nies de crois­sance éco­no­mique sans en­traves, source d’une im­por­tante pol­lu­tion. Les chiffres d’oc­tobre montrent qu’uni­que­ment Pé­kin, la ca­pi­tale, et les villes de Bao­ding et Shi­jiaz­huang, dans la pro­vince du He­bei, et d’anyang, dans celle du He­nan, ont at­teint les ob­jec­tifs of­fi­ciels.

Les pers­pec­tives en vue de l’hi­ver, pé­riode du­rant la­quelle le smog se forme gé­né­ra­le­ment plus, ne sont «pas fa­vo­rables», dit un com­mu­ni­qué du mi­nis­tère de l’en­vi­ron­ne­ment. Pour Pé­kin, l’ob­jec­tif pour 2017 est de ra­me­ner le taux de par­ti­cules fines à moins de 60 mi­cro­grammes par mètre cube. Ce taux de PM2,5 (par­ti­cules fines dont le dia­mètre est in­fé­rieur à 2,5 mi­cro­mètres) est tom­bé à 57 mi­cro­grammes en moyenne en oc­tobre dans la ca­pi­tale.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.