Fruit fort pri­sé pour ces ver­tus thé­ra­peu­tiques !

«El Hen­di» ou la figue de Bar­ba­rie dont le nom la­tin est Opun­tia fi­cus-in­di­ca, est un fruit sauvage co­lo­ré à l'as­pect ru­gueux avec ses épines. Il est lar­ge­ment re­pré­sen­té dans le pay­sage ru­ral tu­ni­sien. On le trouve prin­ci­pa­le­ment au centre, au sa­hel et a

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Ka­mel BOUAOUINA

Figue de bar­ba­rie «El Hen­di» et ses bien­faits

«El Hen­di» ou la figue de Bar­ba­rie dont le nom la­tin est Opun­tia fi­cus-in­di­ca, est un fruit sauvage co­lo­ré à l’as­pect ru­gueux avec ses épines. Il est lar­ge­ment re­pré­sen­té dans le pay­sage ru­ral tu­ni­sien. On le trouve prin­ci­pa­le­ment au centre, au sa­hel et au Cap Bon.

A Bouar­goub, la route offre une vé­ri­table image de carte pos­tale de ces villages en­tou­rés de fi­guiers de Bar­ba­rie. Là, on peut ad­mi­rer les longues tiges, en forme de pa­lette, re­cou­vertes de pi­quants.

En sai­son, elles sont or­nées de belles fleurs qui donnent naissance à des fruits sa­vou­reux. Le ca­libre et la cou­leur rouge ou jaune per­mettent de prime abord d’af­fir­mer que ces fruits sont ar­ri­vés à ma­tu­ri­té. Baie char­nue de forme ovale, la figue de Bar­ba­rie est re­cou­verte d’une peau vert-jaune, épaisse et ir­ré­gu­lière, à ma­ni­pu­ler avec pré­cau­tion car les pe­tits points pré­sents sont en fait les traces des épines qu’on en­lève en gé­né­ral avant la vente.

La vente de ces figues pros­père, au fil des an­nées à Na­beul, prin­ci­pa­le­ment dans les ré­gions si­tuées à Bel­li, Tur­ki, Bouar­goub, Hen­chir Kort et Bordj Hfaiedh où l’on compte un nombre im­pres­sion­nant de ven­deurs des figues de Bar­ba­rie éta­blis aux abords de la route, dans les deux sens. A Bouar­goub, cette cul­ture couvre 500 hec­tares, la pro­duc­tion est es­ti­mée cette sai­son à 3200 tonnes. Ar­ron­dies, al­lon­gées, rouges, vio­lettes, ou jaunes, ces figues de Bar­ba­rie changent de forme et de cou­leur sui­vant qu’elles soient pri­meurs ou qu’elles ar­rivent plus tar­di­ve­ment dans la sai­son.

Sur la route, des fel­lahs et in­ter­mé­diaires ex­posent leurs pro­duits. Sa­mi Houai­di, Pré­sident de l'union lo­cale de l'agri­cul­ture à Bouar­goub a in­di­qué que "la pro­duc­tion s'an­nonce bonne, avec une moyenne de pro­duc­tion de 8 à 12 tonnes par hec­tare dont 70% ex­por­tés à l'étran­ger. La qua­li­té est ex­cep­tion­nelle. La bonne quan­ti­té de pluies et l’en­so­leille­ment es­ti­val, al­liés à un sol cal­caire, ont per­mis aux figues de bien pous­ser et dans de condi­tions idéales". Au­jourd’hui, le prix d’un ca­geot des figues de Bar­ba­rie, ex­po­sées tout le long des routes et che­mins par des ven­deurs oc­ca­sion­nels, dé­passe les deux di­nars. Du cô­té du mar­ché mu­ni­ci­pal cou­vert du centre-ville à Na­beul, l’on dé­nombre, au ni­veau de l'en­trée, plus d’une di­zaine de ven­deurs. Mo­ha­med, un jeune de 17 ans, pointe de bonne heure pour vendre sa pro­duc­tion "il nous ar­rive par­fois de pas­ser la jour­née sur place, mais on ne rentre ja­mais les mains vides". Pour lui, c'est dur de pas­ser toute une jour­née en pleine ca­ni­cule, "mais nous sommes ha­bi­tués et nous ar­ri­vons à ré­sis­ter» car, di­ra-t-il, ce com­merce est tem­po­raire, il dure tout au plus 45 jours et «nous de­vons, en con­sé­quence, pro­fi­ter au maxi­mum et ga­gner plus d'argent pour faire face aux frais de la ren­trée sco­laire et aux be­soins de la fa­mille.

Ver­tus culinaires et thé­ra­peu­tiques

Hor­mis ses qua­li­tés ali­men­taires non né­gli­geables, on lui connait mille et un usages : ali­men­ta­tion, four­rage, en­grais, pro­duits de dis­til­la­tion, huile cos­mé­tique, plant d’or­ne­ment. La Figue de Bar­ba­rie peut être man­gée crue ou en ge­lées, en confi­tures, en pu­rées, en pâte de fruits, dans des sa­lades de fruits, dans des des­serts. Ses ra­quettes se cui­sinent comme un lé­gume dans des ra­goûts et soupes.

Si le fruit est in­di­qué par les pro­fes­sion­nels comme un com­plé­ment ali­men­taire ex­cep­tion­nel, no­tam­ment pour ses ap­ti­tudes à brû­ler la graisse et aide à lut­ter contre la fa­tigue, les graines com­pac­tées en gra­nu­lés, ain­si que les ra­quettes pro­duisent éga­le­ment un très bon com­plé­ment ali­men­taire pour le bé­tail.

Plu­sieurs pro­mo­teurs, ont pris l’ini­tia­tive de va­lo­ri­ser à l’ex­port les com­po­santes de ce fruit en fa­bri­quant l’huile de figue de bar­ba­rie qui connaît au­jourd'hui un en­goue­ment sans pré­cé­dent qui fait le bon­heur des en­tre­prises de cos­mé­tiques. Pour les pro­duc­teurs et les la­bo­ra­toires, c'est éga­le­ment tout un mar­ché à l'ex­por­ta­tion qui s'ouvre à eux. Il faut près d’une tonne de figues pour ob­te­nir un litre d’huile de figue de Bar­ba­rie. C'est un fruit consi­dé­ré comme ayant la même quan­ti­té de vi­ta­mines C que l'orange. Ju­teuse et par­fu­mée, la figue de Bar­ba­rie re­ferme plus de 8 grammes de glu­cides pour 100 g alors que la te­neur en glu­cose se si­tue à hau­teur de 90. Son suc­cès s’ex­plique par la ri­chesse de ses com­po­sants: Elle re­gorge de vi­ta­mine E (an­ti-oxy­dante) et d’acides gras es­sen­tiels qui per­mettent de nour­rir et de to­ni­fier la peau en pro­fon­deur.

Cette huile est aus­si une huile ré­pa­ra­trice. En ef­fet, elle at­té­nue les ci­ca­trices, les bou­tons d’ac­né et di­mi­nue les ver­ge­tures. Son odeur fait pen­ser à celle de l’huile d’ar­gan. Elle est uti­li­sée dans nos cui­sines. Une fois éplu­chée, on la fait cuire à feu doux jus­qu’à la ca­ra­mé­li­sa­tion du sucre que contient le fruit. Ce li­quide, plus connu en dia­lecte tu­ni­sien sous le nom de «robb», est une sorte de mé­lasse. Il res­semble au miel vu qu’il est onc­tueux. Les ha­bi­tants du Sa­hel le mé­langent à l’huile d’olive et l’ap­pré­cient avec du pain lors du pe­tit dé­jeu­ner. Ce «robb» aro­ma­tise sor­bets, yaourts, sa­lades de fruits et di­vers autres des­serts. Bref, ce fruit est très por­teur pour l'éco­no­mie tu­ni­sienne. Les recettes des ex­por­ta­tions pro­ve­nant de la fi­lière des figues de Bar­ba­rie dé­passent les 5MD. Ces ex­por­ta­tions sont des­ti­nées prin­ci­pa­le­ment au mar­ché eu­ro­péen.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.