Peine de pri­son confir­mée en ap­pel pour Kha­li­fa Sall

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

La condam­na­tion à 5 ans de pri­son de l'an­cien maire de Da­kar, Kha­li­fah Sall a été confir­mée en ap­pel à la mi-jour­née hier. C'est un coup dur pour l'in­té­res­sé qui pour­rait l'écar­ter de la course à l'élec­tion pré­si­den­tielle sé­né­ga­laise.

C’est un coup dur cer­tai­ne­ment mais ce ver­dict était pré­vi­sible, c’est ce que l’on dit en tout cas dans l’en­tou­rage du maire de Da­kar. D’ailleurs Kha­li­fa Sall n’était pas pré­sent dans la salle d’au­dience. Quelques-uns de ses avo­cats avaient fait le dé­pla­ce­ment mais ils ne por­taient pas leur robe en guise de pro­tes­ta­tion. Ils es­timent que ce pro­cès en ap­pel est une mas­ca­rade, une mas­ca­rade des­ti­née à écar­ter Kha­li­fa Sall de l’élec­tion pré­si­den­tielle. Il y a quand même une bonne nou­velle dans ce ver­dict en ap­pel, c’est du cô­té de l’etat sé­né­ga­lais. La Cour a ju­gé re­ce­vable sa consti­tu­tion en tant que par­tie ci­vile et ré­clame de fait 1,830 mil­liard de francs CFA de dom­mages et in­té­rêts, que doivent payer col­lec­ti­ve­ment Kha­li­fa Sall et deux de ses co­ac­cu­sés.

Il reste dé­sor­mais un der­nier re­cours ju­ri­dique et c’est ce­lui du re­cours en cas­sa­tion. Kha­li­fa Sall veut dé­sor­mais ga­gner du temps avant une condam­na­tion dé­fi­ni­tive, ce qui l’ex­clu­rait dé­fi­ni­ti­ve­ment de la course à la pré­si­den­tielle, il s’est dé­cla­ré can­di­dat, le 26 juillet der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.