Quoi de neuf pour les mai­sons de la cul­ture?

En re­pli de­puis quelques an­nées, les grandes mai­sons de la cul­ture de la ca­pi­tale vont-elles re­trou­ver leur fonc­tion vé­ri­table et leurs lettres de no­blesse? Au-de­là de la ques­tion des moyens fi­nan­ciers, quels se­ront les pro­grammes et les am­bi­tions?

Le Temps (Tunisia) - - ARTS & CULTURE - Ha­tem BOURIAL

Les trois grandes mai­sons de la cul­ture de la ca­pi­tale ne sont plus ce qu'elles étaient et souffrent de plu­sieurs pro­blèmes struc­tu­rels. Ce n'est un se­cret pour per­sonne qu'au­jourd'hui, les pro­grammes cultu­rels les plus al­lé­chants se dé­roulent aus­si bien dans des es­paces pri­vés qu'au sein des grandes ins­ti­tu­tions du mi­nis­tère des Af­faires cultu­relles.

La vi­ta­li­té du ré­seau et l'ap­port des ins­ti­tu­tions spé­cia­li­sées

Plu­sieurs exemples viennent à l'es­prit pour étayer cette af­fir­ma­tion. Ain­si, En­ne­j­ma Ez­zah­ra, Beit el Hik­ma ou la Bi­blio­thèque na­tio­nale ac­cueillent au­jourd'hui des ma­ni­fes­ta­tions qui avaient cou­tume de se dé­rou­ler dans les mai­sons de la cul­ture. De fait, le ré­seau du mi­nis­tère de tu­telle com­prend plu­sieurs pôles qui concur­rencent les mai­sons de la cul­ture tra­di­tion­nelles et de nom­breux ob­ser­va­teurs craignent que la Ci­té de la cul­ture ap­porte l'es­to­cade fi­nale aux centres cultu­rels traditionnels. C'est en ef­fet la ruée vers la Ci­té de la cul­ture dont les équi­pe­ments sont des plus per­for­mants et les bud­gets au­tre­ment plus consé­quents. La ca­pa­ci­té de ce nou­vel es­pace est im­por­tante et, c'est vrai, re­lègue le ré­seau tra­di­tion­nel des mai­sons de la cul­ture dans un ano­ny­mat re­la­tif. Comment dès lors vont se com­por­ter Ibn Ra­chiq, Ibn Khal­doun ou le club Ta­har Had­dad? Ces ins­ti­tu­tions qui furent des re­pères dans notre vie cultu­relle vont-elles re­trou­ver un nou­veau souffle voire re­dé­fi­nir leurs pro­jets pour s'adap­ter à la nou­velle donne? Les si­tua­tions de cha­cune de ces mai­sons de la cul­ture dif­fère. Par exemple,

Ibn Ra­chiq bé­né­fi­cie d'un ef­fet de conti­nui­té avec la pré­sence de Cho­kri La­tif à la tête de cet es­pace de­puis de nom­breuses an­nées. Meh­di Mas­tou­ri au Club Ta­har Had­dad est en plein élan et de­vrait conti­nuer à conso­li­der les ren­dez-vous traditionnels tout en ou­vrant de nou­velles fe­nêtres comme l'ex­cellent Médina Jazz qui a bras­sé un grand pu­blic lors de sa pre­mière édi­tion. Pour Ibn Khal­doun, la confi­gu­ra­tion est dif­fé­rente puisque cet es­pace vient tout juste de re­ve­nir au de­vant de la scène après une ab­sence de plu­sieurs an­nées dé­diées à la res­tau­ra­tion de cet édi­fice qua­si­ment cen­te­naire.

La né­ces­si­té d'une re­fon­da­tion s'im­pose de plus en plus

Cha­cune de ces mai­sons de la cul­ture peau­fine ac­tuel­le­ment ses pro­grammes et mi­se­ra sur la proxi­mi­té et aus­si les ate­liers de for­ma­tion ar­tis­tique. A Ibn Ra­chiq et Ibn Khal­doun, le ci­né­ma cultu­rel de­vrait être de re­tour tout comme les ex­po­si­tions et le théâtre. Les col­loques et sé­mi­naires de­vraient aus­si être nom­breux tout comme les dif­fé­rents clubs de créa­tion ou de ré­flexion. Dé­sor­mais, ces es­paces cultu­rels ont aus­si leurs fes­ti­vals qui in­ter­viennent tout au long de la sai­son et réunissent poètes, conteurs ou cri­tiques d'art. Les pro­grammes de­vraient être connus très bien­tôt et confir­mer la pré­sence ac­tive de ces trois es­paces cultu­rels em­blé­ma­tiques. Bien en­ten­du, plu­sieurs autres es­paces existent dé­sor­mais au cen­tre­ville de la ca­pi­tale et dans sa ban­lieue nord. Le Qua­trième Art, la Mai­son des Arts, la me­der­sa Sli­ma­nia et d'autres centres cultu­rels offrent aus­si des pro­grammes de qua­li­té et de proxi­mi­té. Par ailleurs, les mai­sons de la cul­ture et les bi­blio­thèques pu­bliques des quatre gou­ver­no­rats du grand Tu­nis pro­posent de nom­breux pro­grammes de proxi­mi­té tout en ten­tant d'at­ti­rer les jeunes qui, il est vrai, res­tent peu mo­ti­vés par les pro­grammes pro­po­sés. Une nou­velle sai­son cultu­relle pointe à l'ho­ri­zon et entre es­paces pri­vés et grandes ma­ni­fes­ta­tions comme les JCC ou les JTC, il est de plus en plus dif­fi­cile de briller pour les mai­sons de la cul­ture his­to­riques plus que ja­mais ap­pe­lées à une re­fon­da­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.