Huit ins­ti­tu­tions fi­nan­cières s’en­gagent à mettre à la dis­po­si­tion de la Tu­ni­sie un mon­tant de 17 mil­liards de DT

L'Economiste Maghrébin - - Focus -

Huit ins­ti­tu­tions fi­nan­cières et de dé­ve­lop­pe­ment ont dé­ci­dé d’ac­cor­der à la Tu­ni­sie 5,5 mil­liards d’eu­ros (en­vi­ron près de 17 mil­liards de di­nars), dont 2,5 mil­liards d’eu­ros (7,7 mil­liards de di­nars) pro­gram­més pour l’an­née 2018/2019 qui se­ront oc­troyés sous forme de dons et de prêts.

C’est ce qu’a dé­cla­ré, le 12 juillet 2018, le chef de la dé­lé­ga­tion des bailleurs de fonds, com­mis­saire eu­ro­péen à la Po­li­tique eu­ro­péenne de voi­si­nage et aux Né­go­cia­tions d’élar­gis­se­ment, Jo­hannes Hahn.

Il a ajou­té que ces ins­ti­tu­tions fi­nan­cières, en l’oc­cur­rence l’Agence fran­çaise de dé­ve­lop­pe­ment (AFD), la Banque afri­caine de dé­ve­lop­pe­ment (BAD), la Banque eu­ro­péenne d’in­ves­tis­se­ment (BEI), la Banque eu­ro­péenne de re­cons­truc­tion et de dé­ve­lop­pe­ment (BERD), la Banque mon­diale (BM), le Fonds mo­né­taire in­ter­na­tio­nal (FMI), la KFW et la So­cié­té fi­nan­cière in­ter­na­tio­nale (SFI) ver­se­ront les trois mil­liards d’eu­ros res­tants (9,2 mil­liards de di­nars) pour la réa­li­sa­tion de pro­jets d’in­ves­tis­se­ments, si les ré­formes adop­tées par la Tu­ni­sie sont concré­ti­sées.

Par­mi ces ré­formes fi­gurent celles des caisses de sé­cu­ri­té so­ciale, les en­tre­prises pu­bliques et la tran­si­tion éner­gé­tique. Lors de sa vi­site à la tête d’une dé­lé­ga­tion de ces huit ins­ti­tu­tions fi­nan­cières et de dé­ve­lop­pe­ment, le com­mis­saire eu­ro­péen a ré­af­fir­mé que l’ob­jec­tif est de sou­te­nir le pro­ces­sus de tran­si­tion éco­no­mique en Tu­ni­sie et de don­ner un si­gnal fort que ces ins­ti­tu­tions pour­sui­vront leurs ac­ti­vi­tés dans le pays.

“La Tu­ni­sie n’a plus de temps à perdre. Elle est ap­pe­lée à al­ler de l’avant et à pour­suivre le pro­ces­sus de ré­formes, afin de ga­ran­tir un ave­nir meilleur pour sa po­pu­la­tion, no­tam­ment les jeunes”, rap­pel­le­ra Jo­hannes Hahn.

Pour sa part, le vice-pré­sident de la BERD, en charge des po­li­tiques et des par­te­na­riats, Pierre Heil­bronn, a ex­pli­qué que le dé­cais­se­ment des 5,5 mil­liards d’eu­ros dé­pen­dra de l’évo­lu­tion de la conjonc­ture éco­no­mique tu­ni­sienne, outre la concré­ti­sa­tion des ré­formes en­ga­gées par le pays. “Nous avons exa­mi­né avec les res­pon­sables tu­ni­siens le dos­sier des ré­formes dans le sec­teur des éner­gies re­nou­ve­lables, outre le cli­mat des affaires et le dé­ve­lop­pe­ment du par­te­na­riat pu­blic/ pri­vé (PPP) dans le sec­teur du fi­nan­ce­ment des infrastructures”, a-t-il in­di­qué.

Dans ce cadre, Heil­bronn a an­non­cé que la BERD, en par­te­na­riat avec la SFI et le gou­ver­ne­ment tu­ni­sien, or­ga­ni­se­ra, en sep­tembre 2018 à Tu­nis, une con­fé­rence in­ter­na­tio­nale sur le PPP.

Cette ma­ni­fes­ta­tion consti­tue­ra une op­por­tu­ni­té pour exa­mi­ner, à court terme, les pro­jets qui pour­raient être fi­nan­cés dans le cadre du PPP. “Notre mes­sage est clair : plus la Tu­ni­sie par­vient à ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus de ré­formes, plus il y au­ra des pro­jets qui at­ti­re­ront les fi­nan­ce­ments ac­cor­dés par les bailleurs fonds”, a af­fir­mé Heil­bronn.

A rap­pe­ler que la dé­lé­ga­tion con­duite par Jo­hannes Hahn a eu des ren­contres avec le pré­sident de la Ré­pu­blique, le chef du gou­ver­ne­ment, le pré­sident de l’As­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple et les opé­ra­teurs éco­no­miques, ayant por­té sur les moyens de boos­ter la coo­pé­ra­tion éco­no­mique entre la Tu­ni­sie et l’Union eu­ro­péenne

Jo­hannes Hahn

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.