Les chiffres qui in­quiètent

L'Economiste Maghrébin - - Focus -

Il res­sort d’une en­quête na­tio­nale sur “la per­cep­tion des ci­toyens en­vers la sé­cu­ri­té, la li­ber­té et la gou­ver­nance lo­cale en Tu­ni­sie” me­née en 2017 et pu­bliée sur le site of­fi­ciel de l’Ins­ti­tut na­tio­nal de la sta­tis­tique (INS), le 24 août 2018, que 46,4% des ins­ti­tu­teurs ne sont pas qua­li­fiés, que 40,5% des élèves sont obli­gés de suivre des cours par­ti­cu­liers (40,5%) et que 21,5% des éta­blis­se­ments sco­laires ne sont pas ali­men­tés en eau po­table, par­ti­cu­liè­re­ment, dans les ré­gions du Centre-Est et du Nord-Ouest.

Pour le cycle se­con­daire (col­lèges et ly­cées), le faible ni­veau pé­da­go­gique de cer­tains pro­fes­seurs, le manque d’en­ca­dre­ment et le nombre éle­vé de grèves sont les prin­ci­pales fai­blesses évo­quées par les ci­toyens concer­nant l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur.

Les pa­rents son­dés dé­plorent les cours par­ti­cu­liers (51,3%), le non en­ca­dre­ment des élèves au cours des heures creuses (43,6%), le faible ni­veau pé­da­go­gique de cer­tains en­sei­gnants (40%) et à un moindre de­gré l’ab­sence des pro­fes­seurs (29,2%).

Autre ré­vé­la­tions de cette en­quête :

- Moins de 30% des ci­toyens dont les en­fants pour­suivent leurs études dans des écoles pri­maires, col­lèges, ly­cées, ins­ti­tuts su­pé­rieurs et uni­ver­si­tés se sont dits in­sa­tis­faits des pres­ta­tions four­nies.

- Les per­sonnes in­ter­viewées is­sues de mi­lieu non com­mu­nal et dont les en­fants (de sexe mas­cu­lin) ne sont ja­mais al­lés à l’école ont avoué être in­ca­pables de sup­por­ter les dé­penses de sco­la­ri­té (32%). Par­mi les autres rai­sons évo­quées, l’in­ca­pa­ci­té de l’en­fant de par­cou­rir de longues dis­tances pour ar­ri­ver à l’école (30,2%). Les mêmes rai­sons sont, éga­le­ment, évo­quées par les ci­toyens qui n’ont ja­mais ins­crit leurs filles à l’école: le coût éle­vé des frais de sco­la­ri­té (51%), la longue dis­tance sé­pa­rant le do­mi­cile des pa­rents de l’école (27%) et l’aide ap­por­tée par les en­fants à la fa­mille (9%).

-69% des Tu­ni­siens font confiance aux éta­blis­se­ments édu­ca­tifs pu­blics.

Cette en­quête est la deuxième du genre après celle ef­fec­tuée en 2014 sur un échan­tillon de 4.500 fa­milles

46,4% des ins­ti­tu­teurs ne sont pas qua­li­fiés

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.