The role of the phar­macy

For mi­nor health wor­ries, your first port of call should be your lo­cal phar­macy. Alice Phillpott shares the es­sen­tial vo­cab­u­lary you need, from cold symp­toms to heart­burn

Living France - - Language -

Alain se sent malade depuis plusieurs jours. Ce matin il s’est réveillé avec la gorge très ir­ritée. Avant d’aller au tra­vail, il dé­cide de s’ar­reter à la phar­ma­cie afin d’y obtenir des médica­ments.

Alain: Bon­jour! Phar­ma­cien: Bon­jour mon­sieur, com­ment puis-je vous aider? Alain: J’ai mal à la gorge depuis ce matin. Ca me fait très mal quand j’avale un ali­ment et donc je voudrais voir si vous avez quelque chose à me pro­poser pour me soulager. Phar­ma­cien: Très bien. Et vous n’avez pas d’autres symp­tômes? Alain: Non, mais c’est très gê­nant. Phar­ma­cien: Alors, je vous pro­pose deux pro­duits dif­férents. D’abord vous avez des pastilles au citron pour le soulage­ment des maux de gorge. Elles con­ti­en­nent un agent anesthésiant qui va très rapi­de­ment apaiser la douleur. Alain: D’ac­cord. Com­bien faut-il en pren­dre chaque jour? Phar­ma­cien: Vous pour­riez en pren­dre jusqu’à 6 pastilles par jour et au bout de trois jours, si vos symp­tômes per­sis­tent, je vous con­seillerais de con­sul­ter votre médecin. Alain: En­tendu. Phar­ma­cien: En­suite, j’ai un médica­ment homéopathique qui est très ef­fi­cace pour le traite­ment des en­roue­ments. Alain: D’ac­cord – et je peux pren­dre les deux traite­ments en même temps? Phar­ma­cien: Oui, tout à fait. Tenez, voici une boîte de 18 com­primés. Prenez un com­primé à sucer jusqu’à 4 fois par jour. Je vous laisse passer à côté, ma col­lègue va vous en­caisser. Alain: D’ac­cord, merci beau­coup. Phar­ma­cien: Je vous en prie. Bonne journée.

Is­abelle s’in­quiète pour sa fille, Léa, âgée de 14 mois. Depuis qu’elle l’a récupérée de la crèche ce soir, elle n’a pas cessé de pleurer. Passé 20 heures, Is­abelle craint que toutes les phar­ma­cies soient fer­mées. En cher­chant sur in­ter­net, elle réus­sit bien heureuse­ment à trou­ver une phar­ma­cie de garde en ville.

Is­abelle: Bon­soir! Phar­ma­ci­enne: Bon­soir madame, que puis-je pour vous? Is­abelle: Ma fille est in­con­solable depuis en­v­i­ron une heure; je n’ar­rive pas à la calmer. Je suis très in­quiète. Phar­ma­ci­enne: Avez-vous re­mar­qué d’autres symp­tômes? Is­abelle: Elle manque d’ap­pétit aussi – elle re­pousse le biberon. Je ne sais pas ce qu’elle veut. Phar­ma­ci­enne: Elle a eu un rhume récem­ment ? Is­abelle: Oui, elle s’est en­rhumée à la crèche la se­maine passée mais je pen­sais qu’elle était guérie. Phar­ma­ci­enne: OK, je vais voir si elle a de la tem­péra­ture. Il me sem­ble qu’elle ait une otite. Il ne faut pas vous faire trop de soucis – cette mal­adie touche beau­coup les en­fants d’âge prés­co­laire car ils sont très sen­si­bles. Is­abelle: D’ac­cord. Dois-je l’emmener chez le médecin? Phar­ma­ci­enne: Oui. En at­ten­dant, je peux vous pro­poser un sim­ple traite­ment pour la douleur à l’oreille et la fièvre. Ceci est un an­talgique qui con­tient du paracé­ta­mol. Is­abelle: Par­fait. Merci beau­coup de votre aide. Phar­ma­ci­enne: Au revoir.

Jean-Philippe souf­fre sou­vent des brûlures d’es­tomac, surtout le soir après avoir mangé. Cepen­dant, il a con­staté que ces sen­sa­tions com­men­cent à se pro­duire plus régulière­ment et donc il est allé voir son médecin. Cet après-midi il passe à la phar­ma­cie lo­cale afin de pren­dre son or­don­nance.

Jean-Philippe: Bon­jour! Phar­ma­cien: Bon­jour mon­sieur Dupont, com­ment allez-vous?

Jean-Philippe: Je ne suis pas en forme en ce mo­ment. Phar­ma­cien: Je suis dé­solé. Vous souf­frez tou­jours des re­mon­tées acides? Jean-Philippe: Oui, ef­fec­tive­ment cela m’est devenu in­sup­port­able et aussi j’ai développé une toux qui m’em­pêche de dormir la nuit. Je suis venu pour pren­dre mon or­don­nance. Phar­ma­cien: Pas de prob­lème. Avez-vous votre carte vi­tale? Voilà, votre médica­ment con­tre les in­flam­ma­tions que vous de­vez pren­dre au mi­lieu d’un repas. Ce traite­ment est des­tiné à ré­duire l’acid­ité et la douleur. Jean-Philippe: Merci bien. Phar­ma­cien: Après, savez-vous qu’il y a cer­taines mesures dans votre vie quo­ti­di­enne que vous pou­vez pren­dre pour dimin­uer la fréquence des ren­vois acides? Jean-Philippe: A pro­pos de mon ali­men­ta­tion? Oui j’en suis déjà au courant. J’ai élim­iné les vian­des épaisses et j’es­saie aussi de ré­duire ma con­som­ma­tion d’al­cool. Phar­ma­cien: C’est ex­cel­lent. Tenez, je vous donne ce dé­pli­ant quand même, il vous in­dique com­ment vous pou­vez éventuelle­ment prévenir ce prob­lème. Vous y trou­verez quelques as­tuces et con­seils utiles. Jean-Philippe: Je vous re­mer­cie beau­coup. Au revoir. Phar­ma­cien: Bon courage!

Newspapers in English

Newspapers from UK

© PressReader. All rights reserved.