VO­CAB­U­LARY

For most, a move to France starts with a house-hunt­ing trip, so make sure you’re up to speed with all the rel­e­vant ter­mi­nol­ogy to help the process go as smoothly as pos­si­ble. So­phie Gard­ner-Roberts shares the key vo­cab­u­lary

Living France - - Contents -

Learn the vo­cab re­lat­ing to buy­ing a prop­erty

Rachel et Eric ont ren­dezvous avec Claude, agent

im­mo­bilier à An­goulême.

Claude: En quoi puis-je vous aider? Eric: Ma femme Rachel et moi habitons actuelle­ment en An­gleterre mais nous aime­ri­ons démé­nager en France. Mes par­ents habitent près d’ici et nous voulons élever nos en­fants en France. C: Aimeriez-vous que je parle anglais? Mon anglais n’est pas très bon mais on peut se débrouiller.

Rachel: Non, merci. Nous voulons que nos en­fants ap­pren­nent le français donc je dois m’en­traîner. C: Vous avez com­bien d’en­fants? R: Zéro pour l’in­stant. Je suis en­ceinte d’un mois et demi. C: Félic­i­ta­tions! Voulez-vous

em­mé­nager avant l’ac­couche­ment? E: Oui. On est un peu pressé... C: Ce n’est pas un prob­lème. Avez-vous une idée de ce que vous recherchez?

E: En fait nous avons fait beau­coup de recherches en ligne avant de venir vous voir. Nous avons trouvé plusieurs bi­ens qui nous plaisent énor­mé­ment. Ils sont tous listés chez vous. Nous avons même im­primé les fiches de­scrip­tives.

C: À la bonne heure! De très bons choix ef­fec­tive­ment... donc vous cherchez quelque chose en cam­pagne plutôt.

R: Oui mais proche d’An­goulême. J’aime avoir ac­cès à la cul­ture d’une plus grande ville et aux col­lèges et ly­cées.

C: Je vois que vous avez choisi des maisons avec trois cham­bres et jardin. Quel est votre bud­get?

E: Nous ne voulons pas dé­passer €300,000 si pos­si­ble.

R: C’est vrai que le jardin n’est pas obli­ga­toire, surtout si nous sommes dans une com­mu­nauté ru­rale...

C: Je suis d’ac­cord. Nous avons une très belle pe­tite mai­son, deux grandes cham­bres et un gre­nier amé­nage­able en troisième cham­bre. Elle a une pe­tite cour mais est en bor­dure de vil­lage avec vue sur une rivière et la cam­pagne.

E: Ça me paraît trop beau pour être vrai! Elle est à com­bien? C: €220,000 avec de beaux murs avec

pier­res ap­par­entes, beau­coup de lu­mi­nosité... si vous le souhaitez nous pou­vons vis­iter celle-ci ainsi que cer­taines que vous avez sélec­tionné?

R: Ce serait su­per, merci beau­coup

Alan, de New­cas­tle, télé­phone à son ami français Bernard habi­tant l’Ardèche.

Alan: Bon­jour mon ami! Com­ment vas-tu? Bernard: Hello hello! Ça va bien, merci. Tu n’as pas perdu ton français dis-donc, ton accent est im­péc­ca­ble.

A: J’ai repris des cours. Pamela et moi al­lons à un club de con­ver­sa­tion en français tous les mer­cre­dis.

B: C’est su­per. Vous allez bien tous les deux? Com­ment se passe la re­traite?

A: Nous sommes en pleine forme et sommes oc­cupés par un beau pro­jet... B: Ah oui? Dis m’en plus. A: Nous avons dé­cidé de faire le grand saut et de venir vivre en France! Je sais qu’on

plaisan­tait sou­vent à l’idée de vivre chez les frogs mais ça y est, on le fait.

B: Oh je suis très con­tent de l’en­ten­dre. Vous ne voudriez pas de­scen­dre en Ardèche par hasard? A: Eh bien si! Tu sais que la ré­gion nous

tient à coeur et que nous con­nais­sons bien les en­vi­rons. Et nous avons beau­coup d’amis, toi et Mar­guerite com­pris. B: Vous avez com­mencé à chercher? A: Très peu. Mais je t’ap­pelle juste­ment pour avoir quelques con­seils. Penses-tu que nous de­vri­ons aller chez un agent im­mo­bilier ou con­tac­ter des par­ti­c­uliers? B: Ça dépend si tu veux payer des frais

d’agence ou non. Ton français est bon donc je pense que tu ne de­vrais pas avoir de prob­lèmes avec une vente privée et tu pour­ras tou­jours né­gocier.

A: J’ai com­mencé à re­gardé les pe­tites

an­nonces et j’ai vu plusieurs maisons qui nous plai­saient. B: Vous cherchez quoi ex­acte­ment? A: Quelque chose de plus pe­tit que ce que nous avons main­tenant en An­gleterre. Juste deux cham­bres dont une au rez-de

chaussée pour nos genoux. Pamela veut pou­voir planter un pe­tit potager et respirer le grand air de la cam­pagne. On pense à quelque chose vers Aube­nas?

B: Ah oui donc tout près de chez nous, c’est su­per. Je vais faire at­ten­tion aux pan­neaux

‘à ven­dre’ main­tenant! A: Merci. Et surtout on veut quelque chose de sim­ple à en­tretenir, sans travaux ni

tra­cas. Dès que nous avons fait une pe­tite sélec­tion, nous vien­drons passer une ou deux se­maines pour les vis­iter.

B: Vous êtes les bi­en­venus si vous voulez rester dormir, notre cham­bre d’amis vient d’être repeinte et on a en­fin re­fait la salle de bain at­tenante.

A: C’est très généreux de ta part Bernard, je te re­mer­cie. Je te tiens au courant. B: Et si je peux t’aider avec quoi que ce soit d’ad­min­is­tratif, tu m’ap­pelles.

Diana est en va­cances chez son amie française Julie qui vit à Nice.

Diana: Tu as la belle vie ici et ton ap­parte­ment est su­per. Com­ment l’as-tu trouvé?

Julie: Au début je re­gar­dais les pe­tites an­nonces mais je ne trou­vais rien. Je voulais une cham­bre mais avec une pe­tite ter­race et proche du cen­tre-ville. Tout ce que je trou­vais était mi­nus­cule ou in­salu­bre. Du coup je suis fi­nale­ment al­lée en agence. D: Ça t’as coûté cher? J: Avec les frais d’agences, c’était un peu au-dessus de mon bud­get mais je suis telle­ment con­tente. Je le prend comme un in­vestisse­ment.

D: Tu voy­ages tou­jours au­tant pour le tra­vail? Tu peux peut-être le louer quand tu n’es pas là. J: C’est ce que je compte faire. D: En tout cas ça me donne en­vie de venir vivre en France...

J: Pourquoi pas? Je t’ai déjà dit que tu de­vrais le faire. D: Oui mais je fais com­ment pour le

boulot? Et même si j’adore venir ici, je ne sais pas si je pour­rais vivre à Nice. C’est un peu trop touris­tique pour moi. J: Mais tu cherches dans le sud? D: Oui. J’aime bien Avi­gnon... J: C’est un en­droit très connu et touris­tique! Et ce n’est pas sûr que tu trou­ves un boulot là-bas.

D: C’est vrai. Donc pas Avi­gnon. Une sug­ges­tion?

J: Tu con­nais Aix-en-Provence? C’est une ville uni­ver­si­taire, très dy­namique mais

un tiers de la taille de Nice. D: Ah oui je n’y avais pas pensé. C’est bien desservi?

J: Oui très bien. Avec la gare TGV tu es à 1h de Lyon et 3h de Paris. Ce n’est pas loin de Mar­seille et de la mer. C’est une belle ville et les prix seront plus abor­d­ables. Tu vends la mai­son de tes par­ents dans le Sur­rey et tu trouve un grand ap­parte­ment à Aix!

D: Ouais... et mon tra­vail? Tu crois qu’il y aura des postes de li­bres à l’univer­sité? J: J’en suis sûre. D: Je dois réflechir mais je crois que tu m’as con­va­in­cue...

J: Oh oui! Allez, on re­garde les pe­tites an­nonces? Juste pour se faire une idée.

Newspapers in English

Newspapers from UK

© PressReader. All rights reserved.