Mov­ing with pets: vo­cab­u­lary

Living France - - Contents - WORDS: PETER STEWART

Es­sen­tial vo­cab and phrases

MOV­ING WITH A DOG

Matt et Emma veu­lent démé­nager en Bre­tagne avec leur chien, Max. Ils vont chez le vétéri­naire lo­cal pour voir quelles sont les con­di­tions néces­saires pour l’emmener en France.

Vétéri­naire: Bon­jour! Le ré­cep­tion­niste me dit que vous souhaitez bi­en­tôt démé­nager en France!

Matt: Oui, tout à fait. v: Alors, tout d’abord, la loi française ex­ige que tous les an­i­maux do­mes­tiques aient une puce

élec­tron­ique qui soit con­forme au stan­dard eu­ropéen. Mais je vois que Max l’a déjà, donc c’est gé­nial. Je note égale­ment qu’il a été com­plète­ment vac­ciné con­tre la rage. Vous avez fait bien de le vac­ciner cinq mois en avance car la loi française stip­ule qu’un an­i­mal de com­pag­nie doit re­cevoir sa pre­mière in­jec­tion de rage au moins trois se­maines avant d’en­trer en France.

Emma: Merci. Nous ai­mons tout plan­i­fier à l’avance.

v: La seule chose dont vous avez be­soin main­tenant, c’est le passe­port eu­ropéen pour an­i­maux de

com­pag­nie. Tenez! Il com­prend la date de nais­sance de Max, son numéro d’iden­ti­fi­ca­tion et les dates de ses vac­ci­na­tions con­tre la rage. M: Merci beau­coup.

TRANSPORTING A HORSE TO FRANCE

Julie et son mari français Michel vont quit­ter le Roy­aume-Uni pour la Nor­mandie à la fin de l’an­née. Ils par­lent de tout ce qu’ils doivent faire pour s’as­surer que leur cheval Ch­est­nut puisse les ac­com­pa­g­ner en France. Julie: J’ai trouvé un très bon ar­ti­cle sur In­ter­net qui nous donne des con­seils pour le trans­port d’an­i­maux de com­pag­nie en France. Michel: D’ac­cord, et qu’est-ce-qu’il dit? J: D’après ce site, Ch­est­nut doit être muni d’une puce élec­tron­ique et d’un

passe­port pour cheval. La bonne nou­velle c’est que nous n’avons pas be­soin d’un cer­ti­fi­cat san­i­taire.

M: Et com­ment on va trans­porter Ch­est­nut?

J: On ne peut pas le trans­porter via le tun­nel sous la Manche à cause de la pres­sion at­mo­sphérique. Il faut con­tac­ter une en­treprise de trans­port d’an­i­maux qui l’emmen­era en ferry.

M: D’ac­cord. Nous fer­ons bien de com­mencer dès main­tenant à chercher un trans­porteur d’an­i­maux. On ne veut surtout pas aban­don­ner Ch­est­nut!

Newspapers in English

Newspapers from UK

© PressReader. All rights reserved.