Bac Giang élar­git les cré­neaux d’ex­por­ta­tion de ses lit­chis

La pro­vince de Bac Giang (Nord), un centre de culture du lit­chi au Viet­nam, pré­voit en 2017 d’en ex­por­ter en­vi­ron 50.000 tonnes, soit 50% de sa pro­duc­tion to­tale.

Le Courrier du Vietnam - - ÉCONOMIE - TEXTE ET PHOTO : THÊ LINH/CVN

Cette an­née, Bac Giang conti­nue de concen­trer ses ex­por­ta­tions de lit­chis vers les mar­chés tra­di­tion­nels, en par­ti­cu­lier la Chine. En outre, cette lo­ca­li­té va aug­men­ter le vo­lume de ses ex­por­ta­tions aux ÉtatsU­nis, dans l’Union eu­ro­péenne, au Ja­pon, en Ré­pu­blique de Co­rée et en Aus­tra­lie, et dé­ve­lop­per la com­mer­cia­li­sa­tion de ce fruit au Moyen-Orient, en Thaï­lande et au Ca­na­da, a fait sa­voir le vi­ce­pré­sident du Co­mi­té po­pu­laire de Bac Giang, Duong Van Thai. En 2017, les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques anor­males, no­tam­ment des épi­sodes de cha­leur pro­lon­gées, puis des vagues de froid tar­dives, ont af­fec­té la crois­sance des lit­chis, ce qui a en­traî­né une baisse de la pro­duc­tion d’en­vi­ron 40% par rap­port à 2016, soit en­vi­ron 100.000 tonnes. La pro­duc­tion de lit­chis aux normes VietGAP et Glo­balGAP dans cette pro­vince est d’en­vi­ron 40.000 tonnes et 1.600 tonnes res­pec­ti­ve­ment.

De nou­velles tech­no­lo­gies pour mieux ex­por­ter

La nou­velle tech­no­lo­gie de condi­tion­ne­ment sous at­mo­sphère pro­tec­trice (Mo­di­fied At­mos­phere Pa­cka­ging, MAP) a été uti­li­sée pour la pre­mière fois dans la conser­va­tion et l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té des lit­chis du dis­trict de Luc Ngan, grâce à une coopération entre l’Aca­dé­mie des sciences et tech­no­lo­gies du Viet­nam (VAST) et le Co­mi­té po­pu­laire de Bac Giang. La sai­son des lit­chis ne va que de dé­but juin à fin juillet, et la conser­va­tion de ce fruit est à tout le moins pro­blé­ma­tique pour les culti­va­teurs, sur­tout avec le vo­lume des ré­coltes ef­fec­tuées en seule­ment deux mois, que ce soit pour le mar­ché do­mes­tique, ou l’ex­port a for­tio­ri. En uti­li­sant le MAP, après 35 jours de conser­va­tion à 4ºC, les lit­chis sont tou­jours frais, avec un taux d’ava­rie de seule­ment 10% par rap­port à un em­bal­lage tra­di­tion­nel. Une aug­men­ta­tion de la du­rée de conser­va­tion des lit­chis ouvre de nou­velles op­por­tu­ni­tés d’ex­por­ter ce fruit dans la ré­gion, comme en Ma­lai­sie, à Sin­ga­pour ou en Thaï­lande, et, en outre, par voie ma­ri­time plu­tôt qu’aé­rienne... Le MAP est par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié par son coût, 1.500 à 2.000 dôngs pour em­bal­ler un ki­lo de lit­chis. Et il s’ins­crit par­fai­te­ment dans les normes d’ir­ra­dia­tion des lit­chis de cer­tains mar­chés exi­geants, comme les États-Unis et l’Aus­tra­lie.

La pro­vince de Bac Giang (Nord) pré­voit d’ex­por­ter en­vi­ron 50.000 tonnes de lit­chis en 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.