Trà Cô, la plage la plus ro­man­tique du Viet­nam

Le Courrier du Vietnam - - LA UNE - TEXTE ET PHO­TOS : MAI HUONG - THU HIÊN/CVN

S’éti­rant sur 17 km, la plage de Trà Cô, dans la ville de Móng Cái, pro­vince sep­ten­trio­nale de Quang Ninh, est la plus longue du Viet­nam. Malgré le nombre de tou­ristes qui y af­fluent, elle a gar­dé tout son charme et son au­then­ti­ci­té.

Àl’ex­trême Nord-Est du pays, à en­vi­ron 9 km du cen­tre­ville de Móng Cái, trône Trà Cô, un site ponc­tué de temples et de pa­godes fai­sant face à la mer et à une splen­dide bande de sable blanc. Fran­gée de fi­laos, la plage de Trà Cô at­tire de nom­breux va­can­ciers, ma­jo­ri­tai­re­ment des Ha­noïens.

Un as­pect en­core pré­ser­vé

Trà Cô at­tire une foule de vi­si­teurs à la sai­son es­ti­vale, sé­duits par son sable fin et son im­men­si­té. Elle sé­duit aus­si par son as­pect sau­vage, l’am­biance pai­sible de ses vil­lages de pê­cheurs, la sim­pli­ci­té des ha­bi­tants lo­caux. En outre, une route as­phal­tée longe la plage de sable blanc om­bra­gée par des ran­gées de fi­laos. Outre les bains de mer, les tou­ristes peuvent pra­ti­quer

dif­fé­rents sports tels que beach­soc­cer ou beach-vol­ley. Le ma­tin, il est pos­sible de se ba­la­der sur les sen­tiers cô­tiers afin de res­pi­rer l’air pur de la mer. Dans l’après-mi­di, vous pou­vez en­four­cher un tan­dem pour vous pro­me­ner le long de la plage. Ici, point de mu­sique en­va­his­sante. Sim­ple­ment le spec­tacle de la na­ture, le bruit du vent et des vagues. À 200 km au nord-est de la ville de Ha Long, la zone tou­ris­tique de Trà Cô est une vé­ri­table at­trac­tion. Elle est connue no­tam­ment pour le cap Sa Vi, le point le plus au Nord-Est du Viet­nam. À 6 km de là, Côn Mang ac­cueille chaque jour, en hau­teur, l’aube et le cré­pus­cule, pour­vu bien sûr que le ciel soit dé­ga­gé. Cette zone abrite aus­si un vil­lage de pê­cheurs avec la pos­si­bi­li­té de dé­cou­vrir leur mode de vie, de goû­ter les spé­cia­li­tés lo­cales et de dis­cu­ter avec eux de la pluie et du beau temps. D’autres sites se trouvent à proxi­mi­té tels que l’église et la mai­son com­mune de Trà Cô… Les tou­ristes font leurs em­plettes à la porte-fron­tière de Móng Cái, où l’on trouve toutes sortes de pro­duits.

In­ves­tir pour l’ave­nir

La mai­son com­mune de Trà Cô, dans le bourg épo­nyme, a été construite du­rant la dynastie des Lê pos­té­rieurs (XVe siècle). Ce mo­nu­ment ar­bore une ar­chi­tec­ture ty­pi­que­ment viet­na­mienne. En 1974, la bâ­tisse a été re­con­nue site ar­chi­tec­tu­ral ar­tis­tique na­tio­nal par le mi­nis­tère de la Culture et de l’In­for­ma­tion (au­jourd’hui mi­nis­tère de la Culture, des Sports et du Tou­risme). Ici, on pra­tique le culte aux six fon­da­teurs de cette zone avec, du 30e jour du 5e mois lu­naire au 6e jour du 6e mois lu­naire, un fes­ti­val. Cette grande fête spi­ri­tuelle et cultu­relle des pê­cheurs at­tire un grand nombre de lo­caux et de vi­si­teurs ve­nus des quatre coins du pays. Pour pré­pa­rer la sai­son tou­ris­tique 2017, la ville de Móng Cái a mis l’ac­cent sur l’amé­lio­ra­tion des in­fra­struc­tures et de la qua­li­té des pro­duits tou­ris­tiques en prô­nant l’image d’une ville sûre et ac­cueillante. Se­lon le Co­mi­té po­pu­laire mu­ni­ci­pal, au pre­mier tri­mestre de cette an­née, la ville a ac­cueilli près de 570.00 tou­ristes, soit une crois­sance de 13% en glis­se­ment an­nuel. Son chiffre d’affaires a at­teint plus de 358,6 mil­liards de dôngs (+11%). Une ex­cel­lente nou­velle pour ce qui consti­tue dé­sor­mais son pre­mier sec­teur éco­no­mique. «Pour pré­pa­rer la sai­son tou­ris­tique 2017, Móng Cái s’est concen­trée sur le ren­for­ce­ment de la ges­tion éta­tique en ma­tière de tou­risme, mais aus­si sur la ges­tion étroite des ac­ti­vi­tés des voya­gistes, l’in­ves­tis­se­ment dans les in­fra­struc­tures et le dé­ve­lop­pe­ment des pro­duits tou­ris­tiques», a sou­li­gné Pham Thi Oanh, chef

du Bu­reau de la culture et de l’in­for­ma­tion de la ville de Móng Cái. «Ac­tuel­le­ment, notre en­tre­prise met l’ac­cent sur l’amé­na­ge­ment glo­bal des pay­sages de Sa Vi, des zones gas­tro­no­miques, des zones de loi­sirs et du Vil­lage cultu­rel des eth­nies de la pro­vince de Quang Ninh pour faire de Móng Cái une des­ti­na­tion

at­trayante», a af­fir­mé Dang Duy Quân, di­rec­teur gé­né­ral de la Sarl Tri Luc. Afin que Trà Cô puisse de­ve­nir un centre tou­ris­tique plus sé­dui­sant, la ville de Móng Cái a éla­bo­ré un plan dé­taillé de dé­ve­lop­pe­ment des in­fra­struc­tures, no­tam­ment d’hôtellerie-res­tau­ra­tion. En outre, elle conti­nue à in­ves­tir et amé­lio­rer la qua­li­té des pro­duits tou­ris­tiques tels que «La rue pié­tonne», «La rue des gour­mets», avec éga­le­ment la créa­tion de pro­duits éco­tou­ris­tiques. Sans ou­blier la res­tau­ra­tion des mo­nu­ments his­to­riques.

La plage de Trà Cô est la plus longue du Viet­nam.

Le cap Sa Vi est à l’ex­tré­mi­té Nord-Est du pays, à la fron­tière avec la Chine.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.