Bo­dy taek­won­do, un art mar­tial qui prend ra­cine au Viet­nam

Fon­da­tion de deux groupes de bo­dy taek­won­do, par­ti­ci­pa­tion aux Cham­pion­nats du monde de taek­won­do sur plage, lan­ce­ment de deux vi­déos de qua­li­té en la ma­tière, le Viet­nam cherche à s’af­fir­mer in­ter­na­tio­na­le­ment dans cette dis­ci­pline.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - QUYNH – NGA/CVN

Le bo­dy taek­won­do est un tout nou­veau sport au Viet­nam. As­so­ciant tech­niques de com­bat et de danse, il compte dé­jà beau­coup d’adeptes. Dé­but 2015, deux groupes pro­fes­sion­nels que sont V-Lions et V-Sky T Kids ont vu le jour. Ils réunissent les meilleurs spor­tifs viet­na­miens en la ma­tière comme Châu Tuyêt Vân (la seule per­sonne quin­tuple cham­pionne du monde), Nguyên Thi Lê Kim (sa­crée à quatre re­prises cham­pionne du monde en poom­sae - dé­mons­tra­tion) et Thành Trung (double mé­daillé d’or aux 4e Cham­pion­nats d’Asie de taek­won­do poom­sae). Le pre­mier clip mu­si­cal des mi­neurs V-Sky T Kids est sor­ti à l’oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale de l’en­fance (1er juin 2016) alors que ce­lui des «Lions viet­na­miens» a été créé six mois plus tard, en dé­cembre 2016, pour mar­quer le 20e an­ni­ver­saire de la Fé­dé­ra­tion viet­na­mienne de taek­won­do. Ces deux pro­duits ar­tis­tiques ont ap­por­té un vent nou­veau pour le sec­teur des arts mar­tiaux na­tio­naux, sol­li­ci­tant l’at­ten­tion de beau­coup de jeunes vers cette dis­ci­pline. Les deux groupes pra­tiquent leurs ac­ti­vi­tés prin­ci­pa­le­ment à Hô Chi Minh-Ville. Ils se sont pro­duits au cours de maints évé­ne­ments spor­tifs ou d’arts mar­tiaux na­tio­naux et

in­ter­na­tio­naux, à com­men­cer par les Cham­pion­nats in­ter­na­tio­naux de ju­do 2016 ou la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture des Cham­pion­nats d’Asie de taek­won­do.

Ar­ti­sans de l’ex­pan­sion du taek­won­do

Nguyên Thanh Huy, vi­ce­se­cré­taire gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion viet­na­mienne de taek­won­do, a contri­bué à l’essor de cet art mar­tial au Viet­nam. Il est l’en­traî­neur en chef la sé­lec­tion na­tio­nale de poom­sae et pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de taek­won­do de Hô Chi MinhVille. Grâce à lui, le nombre de spor­tifs ac­tifs dans cette dis­ci­pline a net­te­ment aug­men­té. «Le bo­dy taek­won­do per­met au pra­ti­quant de li­bé­rer son éner­gie de par le rythme mu­si­cal et les tech­niques im­po­sées. Il per­met aus­si d’amé­lio­rer sa condi­tion phy­sique par un tra­vail in­ten­sif de ren­for­ce­ment mus­cu­laire, et de tra­vailler dans une am­biance convi­viale et mo­ti­vante gé­né­rée par la mu­sique, les cho­ré­gra­phies en groupe, et le re­la­tion­nel avec le pro­fes­seur», dé­voile Nguyên Thanh Huy. L’idée lui est ve­nue au dé­but des an­nées 2010, en consta­tant ses pou­lains consa­craient presque tout leur temps à s’en­traî­ner, sans au­cun mo­ment de re­lâ­che­ment, alors que le bo­dy taek­won­do était dé­jà en plein boom dans le monde. «Alors que le bo­dy taek­won­do avait ses adeptes de­puis plu­sieurs an­nées un peu par­tout sur la pla­nète, au Viet­nam, sa pra­tique était en­core confi­den­tielle. J’ai donc dé­ci­dé de me lan­cer dans cet art», ex­plique-t-il. Nguyên Thanh Huy a gui­dé ses élèves à in­té­grer quelques mouvements de danse dans huit exer­cices de poom­sae fon­da­men­taux. Pour un ré­sul­tat spec­ta­cu­laire, avec un nu­mé­ro ébou­rif­fant pré­sen­té à la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture des Jeux spor­tifs de Hô Chi Minh-Ville en 2010.

Avoir la cote au­près des jeunes

Afin d’amé­lio­rer les com­pé­tences du groupe, Nguyên Thanh Huy a in­vi­té Trân Giang Kim Thy, un adepte du bo­dy taek­won­do et cho­ré­graphe pro­fes­sion­nel, à ani­mer des cours à Hô Chi MinhVille. Une ini­tia­tive vi­ve­ment ap­plau­die par des clubs de la ville, et qui a en­traî­né une vé­ri­table fré­né­sie chez les jeunes Saï­gon­nais. Le bo­dy taek­won­do est bien évi­dem­ment d’ori­gine sudco­réenne. Il vise la dé­pense phy­sique par le tra­vail car­dio­vas­cu­laire, la ges­tuelle et le ren­for­ce­ment mus­cu­laire. C’est le moyen idéal de se dé­fou­ler en mu­sique et de li­bé­rer son éner­gie. «L’uti­li­sa­tion des mouvements de danse per­met un tra­vail plus com­plet, et rend les cours plus at­trac­tifs», es­time Kim Thy. Le bo­dy taek­won­do prend peu à peu de l’am­pleur au Viet­nam. Pour la pre­mière fois, l’équipe na­tio­nale s’ins­cri­ra à cette épreuve aux 2es Cham­pion­nats du monde de taek­won­do sur plage, qui au­ront lieu en Grèce. De plus, la Fé­dé­ra­tion viet­na­mienne de taek­won­do et celle de Hô Chi Minh-Ville crée­ront des condi­tions pro­pices au dé­ve­lop­pe­ment des équipes lo­cales. Elles sont prêtes à re­dou­bler d’ef­forts pour don­ner à cette dis­ci­pline le rayon­ne­ment qu’elle mé­rite dans le pays. Elle sou­haite pour ce­la in­vi­ter des spor­tifs de classe mon­diale à ve­nir par­ta­ger leur ba­gage tech­nique et ar­tis­tique.

An Hiêu/ VNA/CVN

Le bo­dy taek­won­do est ac­tuel­le­ment en vogue à Hô Chi Minh-Ville.

CTV/CVN

Le bo­dy taek­won­do s’adresse aus­si bien aux hommes qu’aux femmes et peut être pra­ti­qué à tout âge.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.