Aséa­niens

Le Courrier du Vietnam - - ÉCONOMIE - VÂN DU/CVN

Se­lon les es­ti­ma­tions, sa fi­liale re­pré­sente ac­tuel­le­ment 22% des parts de mar­ché de la vente au dé­tail du pays. Au­pa­ra­vant, en 2013, BJC, une fi­liale du groupe TCC, avait fait l’ac­qui­si­tion de la chaîne d’épi­ce­ries Fa­mi­lyMart, une co­en­tre­prise entre le groupe Phu Thai et la so­cié­té ja­po­naise Ito­chu. L’en­seigne avait été re­bap­ti­sée «B’smart», avec en­vi­ron 95 ma­ga­sins dans le pays. Ac­tuel­le­ment, ce groupe a pré­vu d’in­jec­ter 31,2 mil­lions de dol­lars pour l’ou­ver­ture de 205 nou­veaux ma­ga­sins cou­rant 2018. Ces deux conces­sions de Big C et Me­tro marquent l’ar­ri­vée en force des géants thaï­lan­dais au Viet­nam dans le sec­teur de la grande dis­tri­bu­tion.

Des in­ves­tis­seurs mis en confiance

Se­lon Pham Hông Hai, di­rec­teur gé­né­ral de la Banque HSBC Viet­nam, d’ici cinq ans, les en­tre­prises aséa­niennes au­ront une forte ten­dance à in­ves­tir au Viet­nam. «L’en­vi­ron­ne­ment de l’in­ves­tis­se­ment y est plus fa­vo­rable que dans d’autres pays membres de l’ASEAN, avec sa sta­bi­li­té po­li­tique et ma­croé­co­no­mique, sa maind’oeuvre peu coû­teuse ou en­core les mé­ca­nismes gou­ver­ne­men­taux sur l’in­ves­tis­se­ment», a-t-il ex­pli­qué. À l’ins­tar des in­ves­tis­seurs étran­gers, les dé­taillants do­mes­tiques tirent pro­fit des op­por­tu­ni­tés of­fertes par la Com­mu­nau­té éco­no­mique de l’ASEAN. Exemple avec Pi­co et Le Monde du Mo­bile (MWG), deux dé­taillants viet­na­miens

Ré­par­ti­tion des types de mar­ché de la vente au dé­tail au Viet­nam

qui ont éta­bli un vaste plan d’in­ves­tis­se­ment sur le mar­ché du Sud-Est asia­tique. Leur vo­lon­té d’ex­pan­sion est tou­te­fois ra­len­tie pour confor­ter leur po­si­tion sur le mar­ché in­té­rieur face à la pré­sence des concur­rents étran­gers. Il y a deux ans, l’en­seigne d’élec­tro­mé­na­ger Pi­co a son­dé le Myan­mar, es­ti­mant que ce pays est un mar­ché po­ten­tiel. Mais, les bar­rières po­li­tiques et le manque de trans­pa­rence de la po­li­tique d’ou­ver­ture ont fi­na­le­ment eu rai­son du re­tard dans le dé­ploie­ment de son pro­jet sur ce mar­ché. «Le Viet­nam reste tou­jours un mar­ché stra­té­gique pour notre en­tre­prise. Dans notre stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment, nous avons don­né la prio­ri­té au ren­for­ce­ment et à l’élar­gis­se­ment de notre ré­seau sur le mar­ché do­mes­tique», a fait sa­voir Trinh Duc Tuân, vice-di­rec­teur gé­né­ral de Pi­co. La so­cié­té MWG tente, quant à elle, d’étendre son ac­ti­vi­té dans d’autres pays de l’ASEAN. Mais ce n’est pas si simple, comme l’a ex­pli­qué Trân Kinh Doanh, son di­rec­teur gé­né­ral : «Nous vi­sons la zone Asie du Sud-Est, un mar­ché po­ten­tiel pour nos pro­duits. L’en­vi­ron­ne­ment des af­faires du Laos et du Myan­mar n’est pas vrai­ment ou­vert, tan­dis que ce­lui du Cam­bodge est opaque et peu fa­vo­rable. In­ves­tir dans cette zone reste en­core à l’état ex­pé­ri­men­tal». Et d’ajou­ter, concer­nant le Viet­nam : «Même si le groupe viet­na­mien Nguyên Kim a été re­pris par Central Group, ce­la ne change pas grand chose concer­nant les parts de mar­ché dans la dis­tri­bu­tion des pro­duits élec­tro­mé­na­gers». Au mois de juin 2017, MWG re­cen­sait 1.527 ma­ga­sins. Dans le fu­tur, il compte opé­rer des fusions-ac­qui­si­tions sur cer­taines en­tre­prises sep­ten­trio­nales. Sa cible im­mé­diate ? Le ré­seau de ma­ga­sins d’élec­tro­mé­na­ger Trân Anh, qui pos­sède 39 ma­ga­sins dont 9 à Ha­noï.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.