SEA Games 29 : Kim Son fait sen­sa­tion sur 400 m x 4 nages

Aux SEA Games 29 dis­pu­tés du 18 au 31 août en Ma­lai­sie, Nguyên Huu Kim Son, 15 ans, a créé la sur­prise en rem­por­tant la mé­daille d’or au 400 m x 4 nages mes­sieurs, avec à la clé un nou­veau re­cord ré­gio­nal.

Le Courrier du Vietnam - - LA UNE - PHUONG NGA/CVN

Une nou­velle co­que­luche de la na­ta­tion viet­na­mienne. À 15 ans, Nguyên Huu Kim Son a fait vi­brer le pu­blic en Ma­lai­sie en dé­cro­chant l’or en 400 m x 4 nages mes­sieurs aux 29es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 29). Avec un chro­no de 4 min 22 sec 12, il a ra­vi le re­cord de ces jeux au Thaï­lan­dais Ra­ta­pong Si­ri­sa­nont (4 min 23 sec 20), éta­bli en 2003. Aux cours des 250 pre­miers mètres, le jeune na­geur était ab­sent du Top 3. Mais il a tout don­né dans les der­niers 100 mètres en nage libre, coif­fant sur le po­teau l’In­do­né­sien Aflah Fad­land Pra­wi­ra et le Sin­ga­pou­rien Sheng Jun Pang, qui ont dû se conten­ter de l’ar­gent et du bronze.

Le plus jeune na­geur viet­na­mien mé­daillé d’or

«Je suis vrai­ment heureux. Je suis sur­pris d’avoir bat­tu un re­cord des SEA Games qui te­nait de­puis 14 ans. Je ne pense pas être la nou­velle étoile des bas­sins. Mais j’es­père que dans l’ave­nir, je par­vien­drai à en­trer dans la cour des grands», a dé­cla­ré Kim Son, avec un large sou­rire. Son coach Dang Anh Tuân précise que l’un des élé­ments es­sen­tiels du suc­cès de Kim Son est l’or­ga­ni­sa­tion par le Dé­par­te­ment gé­né­ral de l’édu­ca­tion phy­sique et des sports de stages in­ten­sifs à l’étran­ger pour les élé­ments les plus pro­met­teurs dont Nguyên Huu Kim Son, qui s’est en­traî­né 18 jours en Hon­grie. Avec son titre aux SEA Games 29, Nguyên Huu Kim Son est de­ve­nu le plus jeune na­geur viet­na­mien à rem­por­ter l’or dans his­toire de ces jeux. «Le 400 m x 4 nages n’est pas le point fort de Kim Son. Rai­son pour la­quelle, je suis sur­pris par sa per­for­mance. Ce­pen­dant, celle-ci ne montre rien. Kim Son est en­core très jeune. Il vaut mieux ne pas lui créer trop pres­sion», a re­mar­qué Dang Anh Tuân. En re­gar­dant son fils mon­ter sur la plus haute marche du po­dium, Nguyên Khanh Hoàng a pleu­ré de joie. «Je suis si heureux. Et il n’a que 15 ans ! Au­cun mot ne peut ex­pri­mer mes sen­ti­ments

au­jourd’hui», s’est-il ex­cla­mé. Et de pour­suivre : «Avant la com­pé­ti­tion, je lui ai dit qu’il fau­drait tout don­ner pour avoir de bons ré­sul­tats. Ses ef­forts sont ré­com­pen­sés».

Des rêves de gloire plein la tête

Plus tôt, en 400 m nage libre, Kim Son avait aus­si brillé en rem­por­tant le bronze grâce à un chro­no de 3 min 54 sec 20. Il n’a pas ca­ché son am­bi­tion de dé­cro­cher l’or dans cette épreuve à la pro­chaine édi­tion des SEA Games. Né en 2002, Kim Son a été for­mé au Club de na­ta­tion Yêt Kiêu à Hô Chi Minh-Ville. Là ont émer­gé des na­geurs ex­cep­tion­nels tels que Nguyên Kiêu Oanh, Lâm Quang Nhât et Trân Duy Khôi.

Il y a deux ans, sous le maillot de l’équipe de Hô Chi Minh-Ville, Kim Son a fait par­ler de lui aux Cham­pion­nats na­tio­naux en ra­flant sept mé­dailles d’or, avec à la clé quatre nouveaux re­cords. Après, il a trans­fé­ré à l’équipe d’An Giang (Sud). Avant les SEA Games 29, Kim Son fai­sait par­tie des trois can­di­dats pour le 1.500 nage libre hommes. Mais après sa dé­faite dans une com­pé­ti­tion face à ces can­di­dats, il a dû aban­don­ner son épreuve fé­tiche pour ten­ter le 400 m x 4 nages. Avec la réus­site que l’on connaît… À vrai dire, Kim Son n’a pas émer­gé aux SEA Games. Il était dé­jà un es­poir de la na­ta­tion viet­na­mienne après les Cham­pion­nats du monde dis­pu­tés fin juillet der­nier à Bu­da­pest où, mal­gré une 30e place sur 37 au 1.500 m nage libre, il avait réa­li­sé un chro­no très pro­met­teur : 15 min 29 sec 90, soit mieux que le re­cord des SEA Games dé­te­nu par Lâm Quang Nhât de­puis 2015 (15 min 31 sec 03). Le nou­veau cham­pion des SEA Games fait sa­voir qu’il ne pra­tique au­cun sport autres que la na­ta­tion. «Je nage toute la jour­née, je ne fais rien d’autre. Mon rêve est de par­ti­ci­per à des com­pé­ti­tions in­ter­na­tio­nales comme la na­geuse Anh Viên (qui a dé­cro­ché huit mé­dailles d’or lors de cha­cune des deux édi­tions des SEA Games 28 et 29, ndlr)», confie-t-il.

CTV/CVN

Kim Son est un grand es­poir de la na­ta­tion viet­na­mienne.

CTV/CVN

Kim Son en com­pé­ti­tion, le 25 août en Ma­lai­sie.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.