L’en­sei­gne­ment de l’his­toire illus­tré sur le ter­rain

La vi­site de sites re­la­tant ou théâtre des plus grandes comme des plus sombres heures de l’his­toire du pays est es­sen­tielle pour ai­der les élèves à mieux com­prendre ce qu’ils ap­prennent à l’école. À Ha­noï, cer­tains de ces sites et mu­sées font preuve d’une

Le Courrier du Vietnam - - LA UNE - HUONG LINH/CVN

Chaque week-end, douze en­fants âgés de 9 à 13 ans, ve­nus de dif­fé­rentes écoles de la ca­pi­tale se rendent à la pri­son Hoa Lo pour s’ini­tier au mé­tier de guide. Le cours «Je m’es­saie à être guide tou­ris­tique» est le fruit d’une co­opé­ra­tion entre le Co­mi­té de ges­tion de la Mai­son cen­trale Hoa Lo et le groupe «Ex­pé­riences avec les en­fants ai­mant l’his­toire». Un ter­rain de jeu pra­tique et lu­dique pour les élèves du­rant les va­cances d’été. À Hoa Lo, les cadres du Co­mi­té de ges­tion du site leur en­seignent l’art et la ma­nière de pré­sen­ter ce mo­nu­ment aux tou­ristes, l’ob­jec­tif étant de rendre la vi­site si­non tré­pi­dante, en tout cas in­té­res­sante. Lê Hoàng Phuong Linh, élève de 7e classe au col­lège Thang Long, dans l’ar­ron­dis­se­ment de Ba Dinh, sou­haite par l’in­ter­mé­diaire de ce cours étu­dier la vie d’an­ciens pri­son­niers de Hoa Lo, no­tam­ment de son ar­rière grand­père. La col­lecte et les études de do­cu­ments lui ont per­mis de mieux com­prendre les jours ter­ribles qu’ont dû en­du­rer les sol­dats ré­vo­lu­tion­naires qui y furent in­car­cé­rés, eux qui n’hé­si­taient pas une seule se­conde à ris­quer et sa­cri­fier leur vie pour l’in­dé­pen­dance du pays. De ca­rac­tère ti­mide, Linh et ses amis peuvent pré­sen­ter la pri­son Hoa Lo en y in­cor­po­rant

leur res­sen­ti pour ten­ter de le trans­mettre aux vi­si­teurs.

Re­don­ner le goût d’ap­prendre l’his­toire

Nguyên Thi Bich Thuy, chef du Co­mi­té de ges­tion du site in­forme que «Je m’es­saie à être guide tou­ris­tique» est le pre­mier pro­gramme de ce genre or­ga­ni­sé afin d’éveiller la fibre pa­trio­tique qui som­meille en cha­cun des élèves et leur don­ner le goût d’ap­prendre l’his­toire na­tio­nale. Par son biais, ils peuvent dé­cou­vrir la pri­son Hoa Lo mais aus­si d’autres sites his­to­riques de la ville. Les «meilleurs pe­tits guides tou­ris­tiques» choi­sis à l’is­sue de ce cours ser­vi­ront de bé­né­voles pour pré­sen­ter le site aux autres élèves ve­nant y étu­dier. Mme Thuy sou­haite voir cette ini­tia­tive élar­gir afin d’at­ti­rer da­van­tage d’élèves dans les sites his­to­riques et mu­sées. Même son de cloche du cô­té de Nguyên Hoàng Yên, une res­pon­sable du Centre de la Ci­té im­pé­riale de Thang Long : «Le Co­mi­té de ges­tion des sites et pa­tri­moines de­vrait coo­pé­rer étroi­te­ment avec les écoles pour or­ga­ni­ser des ac­ti­vi­tés ex­tra­s­co­laires». Pour elle, l’élé­ment le plus im­por­tant est de par­ve­nir à chan­ger la ma­nière d’or­ga­ni­ser ces ac­ti­vi­tés. Plu­tôt que de faire des sor­ties avec plu­sieurs classes en même temps, les écoles de­vraient les or­ga­ni­ser par groupe d’élèves afin qu’ils puissent mieux étu­dier les sites ou les pa­tri­moines, en étant moins nom­breux et donc moins su­jets à va­quer à d’autres oc­cu­pa­tions. Après un temps d’in­ter­rup­tion, le Centre de la Ci­té im­pé­riale de Thang Long pro­pose un pro­gramme d’édu­ca­tion ex­tra­s­co­laire en fonc­tion de chaque groupe d’âges comme «Je suis ar­chéo­logue» pour les élèves en 4 et 5e classes ou «J’étu­die la Ci­té im­pé­riale de Thang Long» pour ceux de la 6e à la 9e classes. Ces pro­grammes sont rat­ta­chés di­rec­te­ment au pro­gramme sco­laire et no­tam­ment à l’his­toire de Ha­noï. De­puis 2016, le nombre d’élèves vi­si­tant la Ci­té im­pé­riale de Thang Long est en nette aug­men­ta­tion. Le site doit or­ga­ni­ser deux cours par se­maine contre un seul au­pa­ra­vant. Afin de re­don­ner aux élèves le goût d’ap­prendre l’his­toire, en de­hors des ef­forts des sites et des éta­blis­se­ments sco­laires, les pa­rents jouent un rôle dé­ter­mi­nant. En ef­fet, de­puis deux ans, le groupe de pa­rents d’élèves «Ex­pé­riences avec les en­fants ai­mant l’his­toire», consti­tué de 200 membres, or­ga­nise ré­gu­liè­re­ment ce type de vi­sites, en fonc­tion de chaque groupe d’âges. Avant chaque ex­cur­sion, les pa­rents donnent à leurs en­fants des in­for­ma­tions et do­cu­ments liés au(x) site(s) vi­si­té(s). Une fois sur place, les guides sont là pour leur ex­pli­quer tout ce qu’ils ont be­soin de sa­voir et ré­pondre à leurs ques­tions sur ce qu’ils viennent de voir. En somme, une vraie le­çon de choses où il est pos­sible d’ap­po­ser des images sur des mots qui par­fois, à l’école, peuvent sem­bler abs­traits.

CTV/CVN

Lors du cours «Je m’es­saie à être guide tou­ris­tique».

CTV/CVN

De­puis 2016, le nombre d’élèves vi­si­tant la Ci­té im­pé­riale de Thang Long est en nette aug­men­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.