Hai Hoà, plage sau­vage et ro­man­tique

En­core peu fré­quen­tée, la plage de Hai Hoà, si­tuée dans la com­mune épo­nyme du dis­trict de Tinh Gia, pro­vince de Thanh Hoa (Centre), est un choix idéal si vous re­cher­chez un lieu pai­sible en pleine na­ture. Une nou­velle des­ti­na­tion à dé­cou­vrir.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - TEXTE ET PHO­TOS : MAI HUONG - DIÊM HANG/CVN

Quand on évoque Thanh Hoa, on pense sou­vent à la plage de Sâm Son. Rares sont ceux qui connaissent celle de Hai Hoà, qui n’a pour­tant rien à en­vier à sa cé­lèbre consoeur.

Un lieu pai­sible à dé­cou­vrir

Longue de 20 km, si­tuée à en­vi­ron 200 km de Ha­noï, cette «nou­velle plage» n’est ex­ploi­tée que de­puis quelques an­nées. Mais elle est ra­pi­de­ment de­ve­nue une des­ti­na­tion très cou­rue. Elle sé­duit par l’am­biance pai­sible de ses vil­lages de pê­cheurs et la sim­pli­ci­té cha­leu­reuse de ses ha­bi­tants lo­caux. Con­trai­re­ment à la sta­tion bal­néaire de Sâm Son, Hai Hoà conserve tou­jours sa beau­té sau­vage avec ses plages de sable blanc bai­gnant de so­leil. En outre, la mer à Hai Hoà est très propre et est sans dan­ger pour ses na­geurs. Les douces vagues font la joie des bai­gneurs. Un cadre idéal pour ou­blier les pe­tits tra­cas du quo­ti­dien. Sur place, vous pour­rez aus­si vi­si­ter d’autres sites comme Nghi Son, l'une des huit prin­ci­pales zones éco­no­miques cô­tières du pays, ain­si que le port ma­ri­time et ses pay­sages pit­to­resques tels que les îles Hòn Mê, Biên Son, ou en­core les îlots Bung, Sô, Sâp et Bang no­tam­ment. Les vi­si­teurs pour­ront éga­le­ment pro­fi­ter de ma­gni­fiques le­vers de so­leil sur la mer. La ré­gion dis­pose par ailleurs d’un ré­seau de grottes (Ngoc Long, Ngoc Hoàng, Tiên), de mon­tagnes (Long Cuong, Cac), d’édi­fices re­li­gieux, de pa­tri­moines his­to­riques et cultu­rels, ain­si que des vil­lages de mé­tiers tra­di­tion­nels. En d’autres

termes, une ré­gion riche sur les plans ar­chi­tec­tu­ral, cultu­rel et pay­sa­ger. On ne peut sé­jour­ner à Hai Hoà sans y avoir goû­té ses fa­meux fruits de mer frais. En ef­fet, on peut y dé­gus­ter du crabe, des cre­vettes, des ca­la­mars, des pois­sons et des mol­lusques en tout genre. Vous au­rez l’oc­ca­sion de sa­vou­rer ces crus­ta­cés fraî­che­ment pê­chés à même la plage. La ré­gion est éga­le­ment connue pour sa spé­cia­li­té de nuoc

mam (sau­mure de pois­son) Du Xuyên - Ba Làng.

D’im­por­tantes res­sources tou­ris­tiques

La ré­gion pos­sède d’im­por­tantes res­sources tou­ris­tiques. En ef­fet, dès que le Co­mi­té po­pu­laire de la pro­vince de Thanh Hoa a ap­prou­vé l’aménagement de la zone tou­ris­tique de Hai Hoà, son tou­risme s’est vu dé­ve­lop­per de ma­nière consi­dé­rable, créant de nom­breux em­plois lo­caux et chan­geant ain­si sen­si­ble­ment la phy­sio­no­mie de cette zone cô­tière au­tre­fois sous­dé­ve­lop­pée. À l’heure ac­tuelle, le dis­trict de Tinh Gia conti­nue de faire ap­pel à des in­ves­tis­seurs en vue de dé­ve­lop­per da­van­tage le tou­risme du lit­to­ral. La zone tou­ris­tique a mis en oeuvre 16 pro­jets d’in­fra­struc­tures d’un bud­get de près de 60 mil­liards de dôngs. Quinze ont été ache­vés. Ac­tuel­le­ment, Hai Hoà compte 38 res­tau­rants et une ving­taine d’hô­tels. Un ré­seau de voi­tures élec­triques est éga­le­ment mis à la dis­po­si­tion des voya­geurs. Au pre­mier se­mestre de 2016, la­dite zone a ac­cueilli plus de 24.000 tou­ristes, la plu­part ve­nant de Ha­noï et des pro­vinces du Nord. Pour ex­ploi­ter ses atouts, le dis­trict de Tinh Gia in­ten­si­fie­ra les in­ves­tis­se­ments né­ces­saires dans le dé­ve­lop­pe­ment des in­fra­struc­tures et dé­ve­lop­pe­ra des ser­vices de haute qua­li­té. Le ré­seau rou­tier se­ra éga­le­ment mo­der­ni­sé pour faire de Hai Hoà une zone tou­ris­tique dy­na­mique. La pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et la créa­tion d’un en­vi­ron­ne­ment tou­ris­tique sûr et sé­cu­ri­sant font na­tu­rel­le­ment par­tie des prio­ri­tés du dis­trict. «Tinh Gia a éla­bo­ré un pro­jet vi­sant à re­lier les cir­cuits dans la ré­gion tels que la zone tou­ris­tique de Hai Hoà, celle de Hai Thanh, la pa­gode Am Các, la grotte Truong Lâm ou en­core la zone éco-tou­ris­tique Tân Dân no­tam­ment», a in­di­qué Mai Sy Bình, chef du Bu­reau de la culture et de l’in­for­ma­tion du dis­trict de Tinh Gia. Et d’ajou­ter : «Le Co­mi­té po­pu­laire du dis­trict met­tra en place des po­li­tiques pré­fé­ren­tielles pour fa­vo­ri­ser les condi­tions lui per­met­tant de faire ap­pel aux in­ves­tis­seurs dans le sou­tien au dé­ga­ge­ment des ter­rains et des for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives no­tam­ment». Une stra­té­gie am­bi­tieuse pour faire de Hai Hoà la nou­velle des­ti­na­tion phare de la pro­vince de Thanh Hoa en ma­tière de tou­risme bal­néaire.

Hai Hoà conserve toute sa beau­té sau­vage.

La plage de Hai Hoà sé­duit par sa sé­ré­ni­té.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.