D’où vient le Sa­ha­ja Yo­ga

Le Courrier du Vietnam - - SOCIÉTÉ - HUONG LINH/CVN

Le Sa­ha­ja Yo­ga est une pra­tique sub­tile de mé­di­ta­tion et de net­toyage du corps, fon­dée en 1970 par Nir­ma­la Sri­vas­ta­va (connue sous le nom de Sh­ri Ma­ta­ji Nir­ma­la De­vi (1923-2011). Son but est la trans­for­ma­tion de l’homme en une per­son­na­li­té spi­ri­tuelle, co­hé­rente, éthique, équi­li­brée et har­mo­nieuse. Sh­ri Ma­ta­ji Nir­ma­la De­vi a com­men­cé à dé­ve­lop­per le Sa­ha­ja Yo­ga d’abord en An­gle­terre puis à tra­vers le monde. Sans re­lâche, jus­qu’à près de 80 ans, elle a par­cou­ru plus de 80 pays pour dis­pen­ser en toute sim­pli­ci­té et gra­tui­te­ment son en­sei­gne­ment au plus grand nombre. Au Vietnam, le Sa­ha­ja Yo­ga a d’abord fait son ap­pa­ri­tion à Ha­noï et Hô Chi Minh-Ville, avant de peu à peu s’étendre à d’autres lo­ca­li­tés du pays. «En l’es­pace de quelques temps seule­ment, je me suis sen­tie beau­coup plus op­ti­miste, joyeuse et dé­ten­due. Je vis de­puis plus po­si­ti­ve­ment et je sens que ma vie est une bé­né­dic­tion», ra­conte la jeune femme.

Une com­mu­nau­té sou­dée et so­li­daire

Après avoir dé­mé­na­gé à Dà Nang, où au­cun cours de Sa­ha­ja Yo­ga n’était dis­pen­sé, Mai a dû mettre entre pa­ren­thèses sa pra­tique. Mais, grâce au sou­tien des membres de Sa­ha­ja Yo­ga à Ha­noï et à Hô Chi Minh-Ville, mais aus­si en Ma­lai­sie et à Sin­ga­pour, elle a pu, avec son aco­lyte, ou­vrir le pre­mier cours de mé­di­ta­tion dans la ville, at­ti­rant une cin­quan­taine de per­sonnes. D’après Luân, ce cours a éga­le­ment re­çu de l’aide de cer­taines or­ga­ni­sa­tions de la ville. «Les gens qui se joignent aux cours aident éga­le­ment à pré­pa­rer et à or­ga­ni­ser le né­ces­saire. Nous sommes une com­mu­nau­té. Ce­pen­dant, il y a par­fois des dif­fi­cul­tés, comme trou­ver une salle abor­dable et spa­cieuse pour de nou­veaux cours qui n’at­tirent gé­né­ra­le­ment que peu de monde», dé­clare-t-il. Il n’y a pas de ca­len­drier fixe pour un cours. Ceux ré­ser­vés aux dé­bu­tants durent en­vi­ron 18 se­maines et après ce­la, les gens sont en­cou­ra­gés à se réunir pour la mé­di­ta­tion col­lec­tive. D’autres choi­sissent de pra­ti­quer à la mai­son par eux-mêmes ce­pen­dant. Mai et Luân es­pèrent ame­ner le Sa­ha­ja Yo­ga à un pu­blic plus nom­breux, pro­je­tant ain­si d’ou­vrir des cours sup­plé­men­taires. «Lorsque nous au­rons da­van­tage d’ap­pre­nants, nous es­pé­rons élar­gir nos pro­grammes dans les écoles et en­tre­prises pour ai­der les étu­diants et les em­ployés à faire face au stress, comme ce qui se fait à Ha­noï et Hô Chi Minh-Ville», fait sa­voir Luân.

TP/CVN

et de gé­rer le stress.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.