Ces mu­sées dans l’air du temps

Exi­gence. Es­pace mo­no­tone, pré­sen­ta­tion aus­tère, en­nui... Les mu­sées viet­na­miens cherchent à sortir de ces qua­li­fi­ca­tifs qui les hantent afin de se ré­con­ci­lier avec le pu­blic. Cer­tains éta­blis­se­ments montrent l’exemple, en ces temps qui ne laissent plus l

Le Courrier du Vietnam - - DOSSIER - LINH THAO/CVN

Comment faire pour être at­trac­tifs au re­gard des vi­si­teurs ? Une ques­tion ré­cur­rente pour les mu­sées viet­na­miens qui sont ac­tuel­le­ment plus de 130 - pu­blics et pri­vés. Face à cette pro­blé­ma­tique, la plu­part des res­pon­sables de ces éta­blis­se­ments af­firment qu’il faut chan­ger ra­di­ca­le­ment de point de vue : c’est-à-dire cher­cher à sé­duire ac­ti­ve­ment les vi­si­teurs au lieu de les at­tendre ve­nir pas­si­ve­ment. «Les mu­sées doivent re­voir leur ma­nière de fonc­tion­ner, chan­ger de look, re­nou­ve­ler la concep­tion de leurs ex­po­si­tions et la pré­sen­ta­tion des col­lec­tions, ren­for­cer la co­opé­ra­tion entre eux et avec les ac­teurs du tourisme ou les écoles, ain­si que pri­vi­lé­gier les ac­ti­vi­tés de com­mu­ni­ca­tion pour at­ti­rer les vi­si­teurs», sug­gère Nguyên Thi Minh Ly, pré­si­dente du Club des mu­sées viet­na­miens.

In­te­rac­tion et lu­disme

Ces sug­ges­tions semblent bonnes. Plu­sieurs éta­blis­se­ments pion­niers en ont d’ailleurs fait leur che­val de ba­taille, avec pour mot d’ordre de «choyer le pu­blic». Le Mu­sée de la culture des eth­nies du Vietnam, si­tué en plein coeur de la ville de Thai Nguyên (pro­vince épo­nyme, Nord), en est peut-être la meilleure illus­tra­tion. En plus d’être en­tou­ré d’un très bel es­pace vert, les salles d’ex­po­si­tions, d’un as­pect es­thé­tique in­dé­niable, sont agen­cées de sorte d’in­ter­agir avec le pu­blic, bien loin des sem­pi­ter­nelles salles pré­sen­tant des ob­jets pre­nant la pous­sière... «Outre la ga­le­rie d’ex­po­si­tion des col­lec­tions, nous pro­po­sons ré­gu­liè­re­ment des évé­ne­ments thé­ma­tiques afin de mê­ler di­rec­te­ment les vi­si­teurs à l’ex­pé­rience. Ici par exemple, les jeunes peuvent se mettre dans la peau des sol­dats viet­na­miens prêts à par­tir en mis­sion sur le front pen­dant la guerre. Une ini­tia­tive qui

plaît beau­coup aux en­fants, tou­jours

plus nom­breux à ve­nir», pré­sente Nguyên Thi Ngân, di­rec­trice de l’éta­blis­se­ment. Le Mu­sée de l’his­toire de Hô Chi Minh-Ville est un autre exemple de réus­site. Une fois la vi­site des salles d’ex­po ter­mi­née, le pu­blic est in­vi­té à as­sis­ter aux spec­tacles de ma­rion­nettes sur l’eau en plein air pour faire re­vivre les com­bats et les évé­ne­ments his­to­riques. Il peut aus­si s’ins­crire à des concours sur place comme «J’aime l’his­toire du Vietnam», «Je suis un guide du mu­sée», etc. Un re­nou­vel­le­ment qui a per­mis à l’éta­blis­se­ment d’at­ti­rer 200.000 vi­si­teurs au pre­mier se­mestre de cette an­née, soit le double par rap­port à la même pé­riode de 2016. Vo Quang Trong, di­rec­teur du Mu­sée d’eth­no­gra­phie du Vietnam, à Ha­noï, af­firme que l’en­ri­chis­se­ment des ac­ti­vi­tés per­met aux mu­sées de va­lo­ri­ser leurs tré­sors ou de les rendre vi­vants, et donc at­trac­tifs. Cet éta­blis­se­ment est un avant­gar­diste en la ma­tière. Ici, les vi­si­teurs peuvent ad­mi­rer des col­lec­tions agen­cées de ma­nière très vi­vante avec des lé­gendes cap­ti­vantes tra­duites en neuf langues. L’un de ses points forts ré­side no­tam­ment dans l’or­ga­ni­sa­tion d’ac­ti­vi­tés en plein air met­tant sous leur plus beau jour les eth­nies viet­na­miennes : spec­tacles, jeux po­pu­laires, fa­bri­ca­tion d’ob­jets ar­ti­sa­naux, pré­pa­ra­tion et dé­gus­ta­tion de spé­cia­li­tés lo­cales lors des fêtes. De plus, chaque an­née, au Nou­vel An lu­naire, lors de la Fête de la Mi-au­tomne et de la Jour­née in­ter­na­tio­nale des en­fants, le mu­sée pri­vi­lé­gie le pu­blic en­fan­tin. «Notre éta­blis­se­ment donne de l’im­por­tance au rap­port avec le pu­blic. Cette nou­velle vi­sion prouve que le mu­sée +vi­vant+ est le mo­dèle à suivre pour le dé­ve­lop­pe­ment du­rable du pôle mu­séal», af­firme M. Trong. Ces ef­forts ont été ré­com­pen­sés, puis­qu’il est au­jourd’hui l’une des des­ti­na­tions les plus at­trayantes du Vietnam nom­mées par le mi­nis­tère de la Culture, des Sports et du Tourisme et

Tri­pAd­vi­sor, le plus cé­lèbre site web de voyage au monde.

Ti­rer pro­fit des tech­no­lo­gies

Ten­dance mon­diale oblige, les mu­sées viet­na­miens se tournent de plus en plus vers les tech­no­lo­gies pour ren­for­cer l’at­trac­ti­vi­té de leurs ex­po­si­tions. Les Mu­sées des femmes du Vietnam, de l’his­toire du Vietnam ou en­core de l’his­toire de l’ar­mée viet­na­mienne sont des pion­niers en la ma­tière. De­puis mi-2016, ce der­nier a mis en place un sys­tème d’au­dio­guide tri­lingue. Les in­for­ma­tions sur la culture et l’his­toire du pays, pré­sen­tées en viet­na­mien, an­glais et fran­çais et sous formes d’épi­sodes ra­con­tés sur fond de mu­sique tra­di­tion­nelle, sont un vrai plus pour les vi­si­teurs étran­gers. «Ce sys­tème d’au­dio­guide est très in­té­res­sant. Les his­toires ra­con­tées

viennent énor­mé­ment en­ri­chir les brèves in­for­ma­tions ins­crites sous les col­lec­tions. Elles m’ont ai­dée à mieux com­prendre l’his­toire des eth­nies de

votre pays», ap­pré­cie Ja­net Ca­det, une tou­riste aus­tra­lienne en vi­site au mu­sée. Autre ap­pli­ca­tion tech­no­lo­gique : le mu­sée vir­tuel, qui n’est pas une nou­veau­té. Beau­coup de grands mu­sées dans le monde pro­posent ce genre de vi­sites qui connaissent un grand suc­cès. Dans le pays, le Mu­sée de l’his­toire du Vietnam est sans conteste le plus en avance sur son temps. Il compte gar­der cette dy­na­mique pour pré­sen­ter le meilleur de ses col­lec­tions et sur­tout faire re­ve­nir le grand pu­blic, no­tam­ment les jeunes. Dé­sor­mais, les vi­si­teurs qui sou­haitent dé­cou­vrir l’his­toire et la culture viet­na­miennes peuvent ef­fec­tuer en quelques clics une vi­site in­ter­ac­tive en 3D d’une par­tie de l’éta­blis­se­ment. Pour­quoi se li­mi­ter à une par­tie seule­ment ? Pour sus­ci­ter la cu­rio­si­té du pu­blic et l’in­ci­ter à se rendre sur place pour dé­cou­vrir la to­ta­li­té du tré­sor qu’il abrite. Cette vi­site com­porte deux zones d’ex­po­si­tions thé­ma­tiques : l’une sur les pa­tri­moines cultu­rels du boud­dhisme, l’autre sur les lampes an­tiques. Les in­ter­nautes peuvent ain­si ad­mi­rer sous toutes leurs cou­tures près de 150 ob­jets mo­dé­li­sés en 3D et en très haute ré­so­lu­tion, avec l’ap­pui d’un guide vir­tuel pro­po­sant des in­for­ma­tions concises sur l’ori­gine, l’his­toire de chaque ob­jet, mais aus­si des vi­déos illus­trant chaque par­tie pré­sen­tée, ce que la vi­site in si­tu ne per­met pas suf­fi­sam­ment. Ils peuvent même zoo­mer pour ad­mi­rer les dé­tails. Si ces ef­forts ont un coût, le jeu en vaut la chan­delle, puisque ces éta­blis­se­ments ap­pa­raissent ces der­nières an­nées en bonne place dans le top des mu­sées asia­tiques les plus at­trayants de Tri­pAd­vi­sor, as­su­rant ain­si, en tout cas à moyen terme, leur pé­ren­ni­té.

Phuong Hoa/ VNA/CVN

Le Mu­sée des femmes du Vietnam a été nom­mé pen­dant trois ans consé­cu­tifs (2015-2017) l’un des sept meilleurs sites tou­ris­tiques du Vietnam, par l’Ad­mi­nis­tra­tion na­tio­nale du tourisme.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.