Viet­nam, terre d’in­ves­tis­se­ment di­rect étran­ger

Le Viet­nam est à l’apo­gée de son pro­ces­sus de dé­ve­lop­pe­ment, grâce aux ac­cords com­mer­ciaux si­gnés et à un en­vi­ron­ne­ment des af­faires de plus en plus trans­pa­rent, se­lon le rap­port «Doing Bu­si­ness in Viet­nam 2017» du ca­bi­net d’au­dit Pri­ce­wa­te­rhou­seCoo­pers.

Le Courrier du Vietnam - - ÉCONOMIE - THÊ LINH/CVN

La hausse du pou­voir d’achat des jeunes consom­ma­teurs et l’ac­cé­lé­ra­tion du pro­ces­sus d’ur­ba­ni­sa­tion par­tout dans le pays ont créé un en­vi­ron­ne­ment très dy­na­mique, es­time Pri­ce­wa­te­rhou­seCoo­pers (PwC). Se­lon cette agence, en Asie, l’Asie du Sud-Est est de­ve­nue un point de conver­gence des flux d’in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers (IDE). Le Viet­nam ar­rive en tête, avec 24,4 mil­liards de dol­lars in­jec­tés. De plus, le fort dé­ve­lop­pe­ment de l’e-com­merce et l’émer­gence d’une classe moyenne ont ou­vert de bonnes op­por­tu­ni­tés pour les en­tre­prises étran­gères des tech­no­lo­gies.

Avan­tages pour les en­tre­prises étran­gères

Les ac­cords com­mer­ciaux dont le Viet­nam est si­gna­taire contri­bue­ront à dy­na­mi­ser l’économie na­tio­nale, ain­si que ses re­la­tions éco­no­miques et com­mer­ciales avec des par­te­naires de pre­mier ordre comme les États-Unis, l’Union eu­ro­péenne, le Ja­pon, la Ré­pu­blique de Co­rée…, pré­cise PwC. Le ca­bi­net d’au­dit cite éga­le­ment les avan­tages du mar­ché viet­na­mien en fa­veur des in­ves­tis­seurs. Le Viet­nam

pour­suit un dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Le gou­ver­ne­ment a pris toutes les me­sures né­ces­saires pour ac­cé­lé­rer la re­struc­tu­ra­tion éco­no­mique, sim­pli­fier les for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives, ren­for­cer la lutte an­ti-cor­rup­tion et rendre l’en­vi­ron­ne­ment des af­faires plus fa­vo­rable aux in­ves­tis­seurs. Le Viet­nam est le pays d’Asie ayant si­gné le plus grand nombre d’ac­cords de libre-échange. En y in­jec­tant des fonds, les en­tre­prises étran­gères bé­né­fi­cient de nom­breux avan­tages, à com­men­cer par l’exo­né­ra­tion ou la ré­duc­tion des droits de douane à l’ex­port, in­forme PwC. Le re­trait des États-Unis de l’Ac­cord de par­te­na­riat trans­pa­ci­fique (TPP) de­vrait avoir un im­pact nuan­cé sur les flux d’in­ves­tis­se­ments au Viet­nam, dans la me­sure où le pays est si­gna­taire d’un grand nombre d’autres ac­cords de libre-échange. Il a me­né une po­li­tique of­fen­sive pour adap­ter son en­vi­ron­ne­ment des af­faires aux in­ves­tis­seurs. Son gou­ver­ne­ment s’est en­ga­gé dans le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et oeuvre pour uti­li­ser ef­fi­ca­ce­ment les IDE. Ces me­sures font du Viet­nam une des­ti­na­tion at­trac­tive pour les in­ves­tis­seurs étran­gers pour les an­nées à ve­nir. La loi amen­dée sur les in­ves­tis­se­ments, en­trée en vi­gueur le 1er jan­vier 2017, de­vrait sou­te­nir l’in­ves­tis­se­ment des en­tre­prises. En 2017, le pays sou­haite at­ti­rer de 10% à 12% de plus d’IDE, en don­nant la prio­ri­té aux seules en­tre­prises sou­cieuses de pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment.

L’IDE fran­chit les 23 mil­liards de dol­lars

Les ré­formes mises en place par le gou­ver­ne­ment pour amé­lio­rer l’en­vi­ron­ne­ment des af­faires ont por­té leurs fruits. En 2016, le pays a at­ti­ré 15,8 mil­liards de dol­lars d’IDE. Un re­cord. Et 2017 se­ra aus­si une ex­cel­lente an­née. Se­lon le Dé­par­te­ment de l’in­ves­tis­se­ment étran­ger du mi­nis­tère du Plan et de l’In­ves­tis­se­ment, entre jan­vier et août, 23,36 mil­liards de dol­lars d’IDE ont été en­re­gis­trés, soit une pro­gres­sion de 45,1% en glis­se­ment an­nuel, dont 10,3 mil­liards ont été dé­cais­sés (+5,1%). Entre jan­vier et le 20 août, 1.624 pro­jets cu­mu­lant 13,45 mil­liards de dol­lars ont re­çu leur li­cence d’in­ves­tis­se­ment (+37,4%) et 773 pro­jets ont re­le­vé leur in­ves­tis­se­ment ini­tial pour un to­tal de 6,4 mil­liards de dol­lars (+40,2%). Par ailleurs, le pays a au­to­ri­sé 3,5 mil­liards de dol­lars cor­res­pon­dant à 3.374 sous­crip­tions de ca­pi­tal ou ac­qui­si­tions de titres d’en­tre­prises (+101,3%). Les IDE se sont concen­trés dans 18 sec­teurs, à com­men­cer par l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière avec 11,69 mil­liards de dol­lars et 50% du to­tal, sui­vie par la pro­duc­tion et la dis­tri­bu­tion d’élec­tri­ci­té avec 5,36 mil­liards, puis l’ex­ploi­ta­tion mi­nière avec 1,28 mil­liard.

La Ré­pu­blique de Co­rée ar­rive en tête par­mi les 98 pays et ter­ri­toires in­ves­tis­sant au Viet­nam avec 6,02 mil­liards de dol­lars, soit 25,7% du to­tal. Elle de­vance le Ja­pon avec 5,74 mil­liards et Sin­ga­pour (3,92 mil­liards). Hô Chi Minh-Ville est la lo­ca­li­té at­ti­rant le plus d’IDE avec 3,3 mil­liards de dol­lars et 14,1% du to­tal, sui­vie par Thanh Hoa (3,06 mil­liards) et Bac Ninh (3,05 mil­liards).

Ha­noï at­tire les fonds dans les ZI

Ca­pi­tale du Viet­nam, Ha­noï pré­voit d’at­ti­rer en 2017 de 15 à 20 pro­jets d’in­ves­tis­se­ment dans ses zones in­dus­trielles (ZI) d’un fonds cu­mu­lé de 250-300 mil­lions de dol­lars, no­tam­ment dans l’in­dus­trie auxi­liaire, l’élec­tro­nique et la mé­ca­nique de fa­bri­ca­tion. La ville s’in­té­resse à la ré­forme ad­mi­nis­tra­tive, à l’amé­lio­ra­tion de l’en­vi­ron­ne­ment de l’in­ves­tis­se­ment et des af­faires, et ap­plique cer­taines po­li­tiques prio­ri­taires pour dé­ve­lop­per ses zones et com­plexes in­dus­triels. À pré­sent, Ha­noï gère 19 zones in­dus­trielles et tech­no­pôles cou­vrant une su­per­fi­cie to­tale de 5.250 hec­tares, outre 110 com­plexes in­dus­triels de 3.000 hec­tares. Ré­cem­ment, le Co­mi­té po­pu­laire mu­ni­ci­pal a pro­mul­gué la dé­ci­sion de créer quatre com­plexes in­dus­triels que sont Ninh Hiêp (spé­cia­li­sé dans l’in­dus­trie lé­gère et les ar­ticles de consom­ma­tion), Duyên Thai (câbles élec­triques et pro­duits mé­ca­niques), Quat Dông (tex­tile-ha­bille­ment, chaus­sures, agroa­li­men­taire...), et en­fin Thanh Oai, (spé­cia­li­sé dans l’in­dus­trie verte res­pec­tueuse de l’en­vi­ron­ne­ment). En ef­fet, au cours des cinq pre­miers mois de 2017, les ZI ont at­ti­ré sept nou­veaux pro­jets d’un fonds to­tal de 13 mil­lions de dol­lars (pro­jets étran­gers) et 724 mil­liards de dôngs (pro­jets viet­na­miens). Six pro­jets ont de­man­dé l’au­to­ri­sa­tion d’aug­men­ter leur fonds, re­pré­sen­tant un mon­tant de 14,1 mil­lions de dol­lars et de 102 mil­liards de dôngs. Au to­tal, 628 pro­jets sont opé­ra­tion­nels dans les ZI de Ha­noï, dont 330 pro­jets d’IDE to­ta­li­sant 5,34 mil­liards de dol­lars. Ce­pen­dant, se­lon le di­rec­teur du Ser­vice mu­ni­ci­pal de l’in­dus­trie et du com­merce, Lê Hông Thang, l’at­trac­tion de l’in­ves­tis­se­ment dans les ZI et les com­plexes in­dus­triels n’est pas en­core au ni­veau des at­tentes en rai­son des dif­fi­cul­tés ren­con­trées dans la construc­tion des in­fra­struc­tures et de la com­plexi­té des for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives con­cer­nant le fon­cier. Face à cette si­tua­tion, les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales ont dé­ci­dé d’ac­cé­lé­rer le per­fec­tion­ne­ment des in­fra­struc­tures, no­tam­ment la construc­tion d’usines de trai­te­ment des eaux usées, de pri­vi­lé­gier les pro­jets de hau­tes tech­no­lo­gies et res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment, et de conti­nuer à sim­pli­fier les for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives. Se­lon le Ser­vice mu­ni­ci­pal de l’in­dus­trie et du com­merce, d’ici l’an 2020, Ha­noï dis­po­se­ra de 119 com­plexes in­dus­triels. Entre 2021 et 2030, la ville s’ef­for­ce­ra d’at­ti­rer l’in­ves­tis­se­ment dans ces 119 com­plexes, outre la créa­tion des quatre autres sus­men­tion­nés. Il a en­fin pro­po­sé l’exemp­tion de l’im­pôt fon­cier en fa­veur des en­tre­prises et une as­sis­tance fi­nan­cière pour le trai­te­ment des eaux usées et des dé­chets re­je­tés dans les zones et com­plexes in­dus­triels.

Hoàng Hùng/ VNA/CVN

Le Viet­nam, terre pro­mise pour les in­ves­tis­seurs étran­gers.

Lâm Khanh/ VNA/CVN

Même sans le TPP, le Viet­nam reste et res­te­ra at­trac­tif pour les in­ves­tis­seurs étran­gers.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.