Les gongs, l’âme du Tây Nguyên

Le Courrier du Vietnam - - VIETNAM ILLUSTRÉ - KHANH LONG/VNP/CVN

Vi­vant dans les fo­rêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts pla­teaux du Centre), les eth­nies mi­no­ri­taires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma consi­dèrent les gongs comme leur tré­sor. Les gongs sont éga­le­ment sa­crés, car ils les aident à com­mu­ni­quer avec leurs di­vi­ni­tés. L’es­pace cultu­rel des gongs du Tây Nguyên a été re­con­nu le 15 no­vembre 2005 par l’UNESCO pa­tri­moine cultu­rel im­ma­té­riel de l’hu­ma­ni­té. Il s’étend sur les cinq pro­vinces du Tây Nguyên : Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông et Lâm Dông, et concerne les huit groupes eth­niques men­tion­nés pré­cé­dem­ment, les gongs en eux­mêmes et les par­ti­tions, chan­sons, ri­tuels et fes­ti­vals uti­li­sant cet ins­tru­ment. Les spec­tacles qui ont ou­vert le Fes­ti­val de la culture des gongs du Tây Nguyên 2017, te­nu en mars à Buôn Mê Thuôt (pro­vince de Dak Lak) ont été im­pres­sion­nants. Au­tour de feux et de jarres d’al­cool «cân», des troupes eth­niques ont in­ter­pré­té des mé­lo­dies folk­lo­riques en­voû­tantes, telles que Mung lua moi (Bon­heur avec le nou­veau riz), Ta on (Gra­ti­tude), Vui don khach (La joie d’ac­cueillir les in­vi­tés) ou en­core Giu khach o lai choi cùng (Gar­der les hôtes plus long­temps). Pour les mi­no­ri­tés eth­niques du Tây Nguyên, ces mé­lo­dies sont étroi­te­ment liées à leur vie. Les gongs les suivent de leur nais­sance à leur mort. Ils sont uti­li­sés dans les ri­tuels pour le nou­veau riz, les rites de sa­cri­fice du buffle, les rites d’in­vo­ca­tion de la pluie, les cé­ré­mo­nies de ma­riage et de pen­dai­son de cré­maillère... Ce sont aus­si les fils éso­té­riques qui re­lient le monde ter­restre au monde di­vin.

Công Dat/VNP/CVN

L’es­pace cultu­rel des gongs du Tây Nguyên s’étend sur ses cinq pro­vinces (Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông et Lâm Dông), et concerne huit mi­no­ri­tés eth­niques.

Công Dat/VNP/CVN

Des en­fants M’Nông du ha­meau de Jun ap­pre­nant à jouer du gong.

Chez les Gia Rai les gongs ac­com­pagnent la cé­ré­mo­nie d’aban­don de la tombe.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.