La fran­chise au Viet­nam, un sec­teur qui marche

Le mar­ché de la fran­chise au Viet­nam va gran­de­ment s’ani­mer ces quatre pro­chaines an­nées. Les pro­duits concrets, les chaînes de vente au dé­tail, ou en­core les pro­duits im­ma­té­riels et ser­vices se­ront concer­nés.

Le Courrier du Vietnam - - ÉCONOMIE - TEXTE ET PHO­TOS : THÊ LINH/CVN

L’en­trée en vi­gueur de la loi com­mer­ciale le 1er jan­vier 2006 et les nom­breux chan­ge­ments in­ter­ve­nus dans le droit viet­na­mien de la pro­prié­té in­tel­lec­tuelle ont chan­gé ra­di­ca­le­ment la donne pour l’im­plan­ta­tion d’en­seignes étran­gères au Viet­nam. Si la fran­chise reste un concept re­la­ti­ve­ment nou­veau dans le pays, la créa­tion de ré­seaux fran­chi­sés s’est mul­ti­pliée ces der­nières an­nées. De ce fait, de nom­breuses op­por­tu­ni­tés s’offrent aux en­tre­prises, et per­mettent aux consom­ma­teurs viet­na­miens d’ac­cé­der à des marques pres­ti­gieuses de ce monde. Ce­la contri­bue éga­le­ment à créer un en­vi­ron­ne­ment des af­faires va­rié et da­van­tage trans­pa­rent. Avec une po­pu­la­tion de plus de 90 mil­lions de per­sonnes, le Viet­nam est un mar­ché avec un fort po­ten­tiel pour les grandes marques ré­gio­nales et mon­diales. De plus, le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du pays, l’aug­men­ta­tion de ses re­ve­nus moyens et la hausse de sa consom­ma­tion in­té­rieure font du Viet­nam un mar­ché d’au­tant plus at­ti­rant pour les fran­chi­seurs.

Bien sai­sir les op­por­tu­ni­tés

À l’heure de la mon­dia­li­sa­tion, les pays du Sud-Est asia­tique

ont la cote au­près des ré­seaux de fran­chises et des in­ves­tis­seurs étran­gers. C’est le cas du Viet­nam en par­ti­cu­lier qui, de­puis 2007, fait par­tie de l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale du com­merce. Le pays bé­né­fi­cie d’un mar­ché dy­na­mique sou­te­nu par une crois­sance éco­no­mique ré­gu­lière, d’une po­si­tion géo­gra­phique fa­vo­rable et d’une po­pu­la­tion abon­dante. On re­cense près de 150 af­faires de fran­chise com­mer­ciale au Viet­nam dans les sec­teurs de l’hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion, de la mode, de l’édu­ca­tion, de la vente au dé­tail… De nom­breuses grandes marques in­ter­na­tio­nales se sont im­plan­tées à tra­vers des opé­ra­tions de fran­chise telles Star­bucks, McDo­nald’s, Bas­kin Rob­bins, Haa­gen-Dazs, Piz­za Hut, Ken­tu­cky Fried Chi­cken, Pep­per Lunch, Bur­ger King, Lot­te­ria, Caffe Bene, Tous Les Jours, BBQ Chi­cken, Swen­sen’s, Oa­sis, Kar­ren Millen, Wa­re­house, Top­shop, Coast Lon­don, Bul­ga­ri, Mo­schi­no, Ros­si… À no­ter que les fran­chises les plus pré­sentes sur le sol viet­na­mien sont is­sues du sec­teur agroa­li­men­taire et de la mode, à l’ins­tar de MC Do­nald, Lot­te­ria, Go­lo­ria Jeans Cof­fees, Lee’s Sand­wiches, Jol­li­bee, KFC, Cof­fee Bean & Tea Leaf, Bread Talk, Piz­za Hut... Le luxe est aus­si pré­sent avec Louis Vuit­ton, Guc­ci ou en­core CK. Ce­ci n’est que le dé­but d’une vague puis­sante qui va conti­nuer de tou­cher le pays. À no­ter que la concur­rence se­ra rude quand de plus en plus d’en­tre­prises viet­na­miennes par­ti­ci­pe­ront au même ré­seau de vente. Par ailleurs, les en­tre­prises viet­na­miennes se sont elles aus­si activement dé­ve­lop­pées à l’étran­ger par le biais de fran­chises. Au to­tal, sept li­cences de fran­chise ont été dé­li­vrées à l’étran­ger par des en­tre­prises du pays. Cer­taines grandes marques viet­na­miennes ont ti­ré leur épingle du jeu dont les noms les plus ré­pu­tés sont Gol­den Gate avec les chaînes Ki­chi Ki­chi, Su­mo BBQ, Vu­vu­ze­la, Ashi­ma..., et Huy Viet­nam avec les chaînes Mon Huê, Pho Ông Hùng, mais en­core Red­sun ITI avec ThaiEx­press et King BBQ Buf­fet, Viêt Thai Quôc Tê avec «Pho 24». La fi­gure de proue est le ca­fé Trung Nguyên, avec 1.200 points de vente du la­bel Cof­fee Hight­land, ain­si que cer­tains noms dans le sec­teur de la tech­no­lo­gie : Thê Gioi Di Dông (plus de 700), FPT Shop (290 ma­ga­sins), Nguyên Kim (18).

Un axe stra­té­gique im­por­tant

Se­lon Nguyên Phi Vân, une spé­cia­liste en fran­chise, le dé­ve­lop­pe­ment, au Viet­nam, des fran­chises in­ter­na­tio­nales de­vrait se pour­suivre dans les trois ans à ve­nir. Les en­tre­prises viet­na­miennes de­vraient pro­fi­ter de cette ten­dance pour dé­ve­lop­per leur propre ré­seau. Pour réus­sir en tant que fran­chi­seur, il ne suf­fit pas de choi­sir une marque no­toire, il faut aus­si sa­voir trans­mettre son sa­voir-faire et pro­po­ser aux fu­turs fran­chi­sés des mé­thodes de ges­tion et de re­cru­te­ment éprou­vées. À l’heure de la li­bé­ra­li­sa­tion du com­merce, la fran­chise est un axe stra­té­gique im­por­tant à en­vi­sa­ger. Les en­tre­prises viet­na­miennes pensent à ce

sys­tème de col­la­bo­ra­tion pour don­ner une nou­velle im­pul­sion à leur dé­ve­lop­pe­ment, se di­ver­si­fier ou s’ou­vrir à de nou­veaux mar­chés. Aus­si, si le mar­ché de la fran­chise au Viet­nam va gran­de­ment s’ani­mer dans les quatre pro­chaines an­nées, les li­tiges com­mer­ciaux dans ce sec­teur aug­men­te­ront sans doute de plus en plus en pa­ral­lèle. Ain­si, toutes les en­tre­prises - y com­pris les fran­chi­seurs et les fran­chi­sés - se doivent d’ef­fec­tuer des pré­pa­ra­tifs mi­nu­tieux avant la si­gna­ture de l’ac­cord de fran­chise pour ob­te­nir les re­tom­bées com­mer­ciales at­ten­dues. Le Viet­nam fa­vo­rise l’af­flux d’in­ves­tis­se­ments étran­gers dans les an­nées à ve­nir et rem­plit dé­sor­mais les condi­tions né­ces­saires au dé­ve­lop­pe­ment de fu­turs ré­seaux de fran­chise sur son ter­ri­toire. Le cadre ju­ri­dique por­tant sur la fran­chise com­mer­ciale au Viet­nam est en train d’être per­fec­tion­né et de se confor­mer aux pra­tiques in­ter­na­tio­nales. Il convient de per­fec­tion­ner la lé­gis­la­tion na­tio­nale en la ma­tière en vue de dé­fendre les in­té­rêts et droits des fran­chi­sés et des fran­chi­seurs, d’ac­cé­lé­rer les ac­ti­vi­tés de fran­chise com­mer­ciale au Viet­nam, ou en­core de pro­mou­voir la créa­tion de l’As­so­cia­tion na­tio­nale de la fran­chise. Un per­son­nel bien for­mé et di­plô­mé consti­tue éga­le­ment un fac­teur im­por­tant. Fi­na­le­ment, la fran­chise offre donc de nom­breux avan­tages : ré­seaux de dis­tri­bu­tion per­for­mants, la­bel dis­po­nible et re­con­nu dans le monde en­tier, pro­fes­sion­na­lisme... Les en­tre­prises fran­chi­sées gagnent beau­coup de temps en op­tant pour cette for­mule. Pour per­mettre au plus grand nombre de se lan­cer dans ce nou­veau sec­teur, il convient que l’État ac­corde des prêts et en­vi­sage des as­sis­tances ju­ri­diques.

Un mar­ché at­trayant pour les Sud-Co­réens

La crois­sance éco­no­mique du­rable du Viet­nam, sa po­pu­la­tion jeune et nom­breuse, l’aug­men­ta­tion de ses re­ve­nus et la hausse de sa consom­ma­tion in­té­rieure font du Viet­nam un mar­ché in­té­res­sant pour les fran­chi­seurs. En par­ti­cu­lier, la mé­ga­pole éco­no­mique du Sud, Hô Chi Minh-Ville, est le plus grand centre éco­no­mique du Viet­nam avec une po­pu­la­tion jeune et dy­na­mique, comme l’a sou­li­gné le di­rec­teur de l’Agence sud-co­réenne de pro­mo­tion du com­merce et de l’in­ves­tis­se­ment (Ko­tra), Yoon Joo-yong. La Ré­pu­blique de Co­rée était l’an der­nier le 3e in­ves­tis­seur étran­ger dans la ca­pi­tale éco­no­mique du pays avec 1.250 pro­jets cu­mu­lant 4,3 mil­liards de dol­lars de ca­pi­taux. Sam­sung, Lotte, CJ, GS, de grands groupes sud-co­réens y sont ins­tal­lés. Hô Chi MinhVille est le lieu où de nom­breuses en­tre­prises sud-co­réennes ont ré­col­té des suc­cès, a in­di­qué Yoon Joo-yong, ajou­tant que cette ten­dance de­vrait ai­der à nouer de nou­velles re­la­tions de co­opé­ra­tion. Les en­tre­prises sud-co­réennes ont dé­cla­ré que les ser­vices de res­tau­ra­tion et de soins de beau­té au­raient ten­dance à se dé­ve­lop­per vi­gou­reu­se­ment au Viet­nam dans les dix ans à ve­nir, of­frant des op­por­tu­ni­tés aux marques sud-co­réennes. La Ré­pu­blique de Co­rée est le plus grand in­ves­tis­seur étran­ger, le deuxième four­nis­seur d’aide pu­blique au dé­ve­lop­pe­ment et le troi­sième par­te­naire com­mer­cial du Viet­nam.

Si la fran­chise connaît de­puis quelques an­nées un dé­ve­lop­pe­ment ful­gu­rant au ni­veau mon­dial, elle est une nou­velle ten­dance au Viet­nam.

Le Viet­nam est un mar­ché pos­sé­dant de forts po­ten­tiels de dé­ve­lop­pe­ment, en par­ti­cu­lier à Hô Chi Minh-Ville.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.