SPORTS

Suite au suc­cès du Onze na­tio­nal Es­poirs à la Coupe d’Asie des na­tions U23 2018, le foot­ball viet­na­mien a en­gen­dré des ré­ac­tions po­si­tives dans la so­cié­té. Ce­pen­dant, l’image et les ob­jets à l’ef­fi­gie de l’équipe na­tio­nale sont en­core sous-ex­ploi­tés.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - PHUONG NGA/CVN

Pour une bonne ex­ploi­ta­tion com­mer­ciale de l’image de l’équipe na­tio­nale de foot­ball

Les Viet­na­miens sont tou­jours consi­dé­rés comme des fans du bal­lon rond de pre­mier rang en Asie du SudEst. Leur amour pour ce sport roi a été ex­pri­mé avec ju­bi­la­tion quand le Onze na­tio­nal Es­poirs est de­ve­nu vice-cham­pion de la Coupe d’Asie des na­tions U23 en fé­vrier der­nier en Chine. Au Viet­nam, une fo­rêt de gens por­tant des t-shirts ar­bo­rant les cou­leurs du dra­peau na­tio­nal sont des­cen­dus dans les rues pour cé­lé­brer la vic­toire de l’équipe.

His­toire des maillots de foot

C’est très na­tu­rel de por­ter des t-shirts avec le dra­peau viet­na­mien afin d’en­cou­ra­ger l’équipe na­tio­nale. Mais sur le plan com­mer­cial, cer­tains points pour­raient être amé­lio­rés au pro­fit du foot­ball viet­na­mien. En ef­fet, on peut consi­dé­rer comme es­sen­tiel de por­ter les maillots of­fi­ciels de son équipe fa­vo­rite. Ce­pen­dant, cette pra­tique n’est pas ré­pan­due au Viet­nam. À rap­pe­ler qu’après la vic­toire de l’Al­le­magne à la Coupe du monde de foot­ball 2014 au Bré­sil, plus de 11 mil­lions de ses maillots avaient été ven­dus. En Asie du Sud-Est, le maillot de foot est aus­si consi­dé­ré comme une pièce in­con­tour­nable pour les sup­por­ters qui veulent sou­te­nir leur équipe de ma­nière au­then­tique. Ain­si, pour les sup­por­ters thaï­lan­dais qui sont ve­nus au Viet­nam, le maillot de foot était presque in­dis­pen­sable. Plu­sieurs en­tre­prises viet­na­miennes comme Vie­tin­bank, BIDV et Son Kan­sai ont ob­te­nu des droits pour as­so­cier leur image à cer­tains clubs an­glais de

la Pre­mier League dont Chel­sea et Man­ches­ter Uni­ted, avec des contrats de plu­sieurs mil­lions de dol­lars par an. Ce­pen­dant, elles n’ont pas en­core né­go­cié ce type de contrats avec l’équipe na­tio­nale. Ce­la peut être in­ter­pré­té de deux ma­nières. D’une part, les en­tre­prises viet­na­miennes ne par­viennent pas à es­ti­mer à sa juste va­leur le po­ten­tiel de l’ex­ploi­ta­tion com­mer­ciale de l’image de l’équipe na­tio­nale, ou bien cette der­nière ne sé­duit pas en­core les grandes en­tre­prises do­mes­tiques. D’autre part, la Fé­dé­ra­tion de foot­ball du Viet­nam (VFF) adopte une at­ti­tude pas­sive dans l’ex­ploi­ta­tion com­mer­ciale de cette image. Jus­qu’à au­jourd’hui, la VFF n’a pas en­core de stra­té­gie pour dé­ve­lop­per la marque de l’équipe na­tio­nale ain­si que les re­ve­nus qu’elle gé­nère. La ré­cente “fièvre U23” peut être consi­dé­rée comme un po­ten­tiel dé­but de dé­ve­lop­pe­ment de ce la­bel. Près de 100 en­tre­prises ont d’ailleurs an­non­cé vou­loir of­frir une prime aux membres de l’équipe et son en­traî­neur sud-co­réen Park Hang-seo. Ce mon­tant est es­ti­mé à en­vi­ron 40 mil­liards de dôngs.

Pro­blèmes de droits de pro­prié­té

En ce qui concerne les droits d’ex­ploi­ta­tion de l’image de l’équipe U23, il reste beau­coup à ac­com­plir. En ef­fet, de nom­breuses en­tre­prises ont uti­li­sé et ex­ploi­té illé­ga­le­ment l’image du Onze na­tio­nal Es­poirs ain­si que de son en­traî­neur Park Hang-seo. Face à cette si­tua­tion, la VFF a rap­pe­lé dé­te­nir les droits d’ex­ploi­ta­tion de l’image des équipes na­tio­nales : “Après le suc­cès de l’U23 du Viet­nam, de nom­breux or­ga­ni­sa­tions, en­tre­prises et par­ti­cu­liers ont ex­ploi­té son nom, son image, sa marque pour des pro­duits et ser­vices, sans l’au­to­ri­sa­tion of­fi­cielle de la VFF. Ce­ci est une vio­la­tion des droits com­mer­ciaux. La VFF exige l’ar­rêt im­mé­diat de l’uti­li­sa­tion illé­gale des noms, images et marques de com­merce des équipes na­tio­nales. Elle pren­dra des me­sures pour pro­té­ger ses droits, confor­mé­ment à la loi”. Cette stra­té­gie au­rait dû être éta­blie au­pa­ra­vant et ap­pli­quée à temps. La VFF doit mettre en place une stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment de la marque, afin que les en­tre­prises na­tio­nales puissent par­ti­ci­per di­rec­te­ment à des in­ves­tis­se­ments à long terme pour l’équipe na­tio­nale, en vue de son dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

Jus­qu’à au­jourd’hui, la VFF n’a pas en­core de stra­té­gie pour dé­ve­lop­per la marque de l’équipe na­tio­nale.

Huu Pham/CVN

La Fé­dé­ra­tion de foot­ball du Viet­nam pren­dra des me­sures pour pro­té­ger de l’équipe na­tio­nale. le droit à l’image

CTV/CVN

Por­ter un maillot de foot est un moyen d’af­fi­cher le sou­tien et de mon­trer l’at­ta­che­ment à l’équipe fa­vo­rite.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.