Le lau­rier com­mun

Le Courrier du Vietnam - - HERBORISTERIE - DR DOÀN VAN TÂN/CVN

Le lau­rier com­mun a pour nom scien­ti­fique Lau­rus no­bi­lis et pour nom viet­na­mien cây thang. C’est un ar­buste à port buis­son­nant, for­mant une masse dense ; à feuilles per­sis­tantes, al­ternes, co­riaces, el­lip­tiques, à ner­vures mar­quées et à bord par­fois un peu on­du­lé, vert fon­cé ; à fleurs en glo­mé­rules, à l’ais­selle des feuilles ; à fruits glo­bu­leux, noirs et brillants. Ori­gi­naire du bas­sin mé­di­ter­ra­néen, le lau­rier com­mun pousse dans les lieux hu­mides et om­bra­gés mais éga­le­ment dans les jar­dins où on le cultive comme condi­ment, aro­mate.

Par­ties uti­li­sées : feuilles, huile es­sen­tielle. Les feuilles sont ré­col­tées toute l’an­née.

Cons­ti­tuants connus : 3% d’huile es­sen­tielle (dont 30% à 50% de ci­néol, li­na­cée, alpha pi­nène, alpha ter­pi­néol), mu­ci­lage, ta­nin et huile fixe. Ef­fets et usages mé­di­ci­naux : - Le lau­rier est prin­ci­pa­le­ment uti­li­sé pour soi­gner les troubles de l’ap­pa­reil di­ges­tif su­pé­rieur et les dou­leurs ar­thri­tiques. Il sti­mule éga­le­ment l’ap­pé­tit et la sé­cré­tion des sucs gas­triques. - Usage in­terne contre la fa­tigue gé­né­rale, la grippe, les dou­leurs di­ges­tives, les fla­tu­lences et l’in­som­nie. - Usage ex­terne contre les in­fec­tions de la bouche et du pha­rynx, et éga­le­ment sur les contu­sions et les ab­cès. - Uti­li­sées comme condi­ment, les feuilles fa­ci­litent la di­ges­tion et l’as­si­mi­la­tion des ali­ments. Elles ont la même ac­tion bé­né­fique que la menthe et le ro­ma­rin. - Le lau­rier fa­vo­rise l’ap­pa­ri­tion des règles. - Di­luée dans une huile neutre, l’huile es­sen­tielle est sur­tout em­ployée sous forme d’on­guent pour fric­tion­ner les muscles et les ar­ti­cu­la­tions dou­lou­reuses. - Ajou­tée à l’eau du bain, la dé­coc­tion des feuilles apaise les membres dou­lou­reux.

Pré­pa­ra­tions et usages :

- In­fu­sion de feuilles : une pe­tite poi­gnée pour un de­mi-litre d’eau ; lais­ser ti­rer. - In­fu­sion de baies : 10g pour une litre d’eau. - Dé­coc­tion de feuilles : une poi­gnée pour un de­mi­litre d’eau ; faire bouillir quelques mi­nutes et lais­ser ti­rer (gar­ga­rismes, com­presses).

At­ten­tion : Ne ja­mais uti­li­ser l’huile es­sen­tielle de lau­rier par voie in­terne. Ne pas ap­pli­quer l’huile es­sen­tielle pure sur la peau en rai­son des risques d’al­ler­gie.

Ar­chives/CVN

Le lau­rier com­mun.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.