L’ac­trice la­ti­na Eva Lon­go­ria re­çoit son étoile à Hol­ly­wood

Après 20 ans de carrière, Eva Lon­go­ria, la plus cé­lèbre des Des­pe­rate Hou­se­wives, a dé­sor­mais son étoile sur le Walk of Fame d’Hol­ly­wood, à Los An­geles.

Le Courrier du Vietnam - - INTERNATIONAL -

L’ac­trice Eva Lon­go­ria, cé­lèbre pour son rôle dans la sé­rie Des­pe­rate Hou­se­wives, a re­çu le 16 avril une étoile sur la Pro­me­nade de la Cé­lé­bri­té à Hol­ly­wood. Elle a cé­lé­bré ce mo­ment unique, en­tou­rée de son ma­ri et de ses amis. “La re­pré­sen­ta­tion (des mi­no­ri­tés), c’est im­por­tant. Alors à chaque fois qu’un La­ti­no a une étoile sur le Walk of Fame (Pro­me­nade de la Cé­lé­bri­té), c’est une nou­velle vic­toire pour la com­mu­nau­té”, a dé­cla­ré la star de 43 ans, née au Texas (Sud des États-Unis) dans une fa­mille mo­deste. L’ac­trice, réa­li­sa­trice, pro­duc­trice et scé­na­riste a re­çu son étoile ac­com­pa­gnée par son ma­ri, le mil­lion­naire mexi­cain Jo­sé Bas­ton - ex-pré­sident de la chaîne Te­le­vi­sa - et d’autres cé­lé­bri­tés comme le chan­teur por­to­ri­cain Ri­cky Mar­tin ou Fe­li­ci­ty Huff­man, qui jouait avec elle dans Des­pe­rate Hou­se­wives. “C’est très im­por­tant pour moi d’être ici, que les gens viennent voir l’étoile et se disent que vous pou­vez y ar­ri­ver si vous tra­vaillez dur”, a ajou­té la co­mé­dienne qui re­ce­vait cette distinction dans le cadre de la pro­mo­tion d’Over­board, son der­nier film. Lors d’une al­lo­cu­tion pen­dant la cé­ré­mo­nie qui s’est dé­rou­lée le 16 avril sur Hol­ly­wood Bou­le­vard, Eva Lon­go­ria, dont la robe noire mou­lante lais­sait voir les formes re­bon­dies de femme en­ceinte (elle at­tend son pre­mier en­fant), a af­fir­mé qu’elle se sent “en­core une pe­tite fille de Cor­pus Ch­ris­ti, au Texas, qui avait de grands rêves et de grands che­veux. En tant que femme et his­pa­nique, je re­pré­sente beau­coup de com­mu­nau­tés et je veux leur dire que ce­ci n’est pas mon étoile, c’est notre étoile”. Celle qui est consi­dé­rée comme une fi­gure de proue des ac­trices la­ti­nas à Hol­ly­wood a des ori­gines mexi­caines loin­taines, re­mon­tant à neuf gé­né­ra­tions. Eva Lon­go­ria est de­ve­nue cé­lèbre au tour­nant des an­nées 2000 avec son per­son­nage de Ga­brielle So­lis, une épouse la­ti­na sexy et ca­pri­cieuse dans Des­pe­rate Hou­se­wives, qui lui a va­lu une no­mi­na­tion aux Gol­den Globes. Elle fut pro­duc­trice exé­cu­tive de l’éphé­mère sé­rie sur NBC “Te­le­no­ve­la” sur une ac­trice de sé­ries té­lés his­pa­niques qui ne parle pas es­pa­gnol et a éga­le­ment réa­li­sé des épi­sodes des sé­ries Black-ish et Jane the Vir­gin. Hors écran, la di­plô­mée d’études chi­ca­nos (sur les Mexi­cainsA­mé­ri­cains) de l’Uni­ver­si­té CalS­tate Nor­thridge, est une ac­tive mi­li­tante dé­mo­crate. Eva Jac­que­line Lon­go­ria Bas­ton a été pré­cé­dem­ment ma­riée à la star de bas­ket-ball fran­çaise To­ny Par­ker et à l’ac­teur Ty­ler Ch­ris­to­pher.

AFP/VNA/CVN

Eva Lon­go­ria à cô­té de son étoile, à Los An­geles, le 16 avril.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.