L’en­vi­ron­ne­ment des af­faires 2018: quatre sec­teurs pro­met­teurs

Après les si­gnaux po­si­tifs de l’an­née der­nière, l’en­vi­ron­ne­ment des af­faires dans le pays conti­nue­ra de s’amé­lio­rer en 2018. Le Viet­nam am­bi­tionne de fi­gu­rer dans le Top de l’ASEAN en la ma­tière.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - ANH TUÂN - HOÀNG PHUONG/CVN

Se­lon Dâu Anh Tuân, di­rec­teur de la Sec­tion des af­faires ju­ri­diques de la Chambre de Com­merce et d’In­dus­trie du Viet­nam (VCCI) et di­rec­teur du pro­jet sur l’es­ti­ma­tion de l’in­dice de com­pé­ti­ti­vi­té pro­vin­ciale (PCI en abré­via­tion an­glaise), quatre sec­teurs né­ces­si­te­ront, en 2018, une at­ten­tion par­ti­cu­lière. Pri­mo: sim­pli­fier les per­mis et les condi­tions d’af­faires C’est la pre­mière fois qu’un rap­port concer­nant les per­mis d’af­faires, réa­li­sé par la VCCI et l’Ins­ti­tut na­tio­nal de l’éco­no­mie, était au centre des dis­cus­sions dans le cadre d’une réunion men­suelle gou­ver­ne­men­tale te­nue en août 2017. Cette réunion a en­traî­né de nom­breux chan­ge­ments. Pré­ci­sé­ment, le mi­nis­tère de l’In­dus­trie et du Com­merce pour­rait éli­mi­ner 675 condi­tions d’af­faires par­mi un to­tal de près de 1.220 condi­tions, soit en­vi­ron 55%. Ce­lui de l’Agri­cul­ture et du Dé­ve­lop­pe­ment ru­ral de­vrait se voir al­lé­gé de 65 condi­tions. Les mi­nis­tères de la Construc­tion, et de l’In­for­ma­tion et de la Com­mu­ni­ca­tion ont res­pec­ti­ve­ment pro­po­sé d’en éli­mi­ner 89 (41,3%) et 51 (16%). Cette an­née, l’ar­rê­té gou­ver­ne­men­tal concer­nant la sup­pres­sion de condi­tions d’af­faires dans les sec­teurs in­dus­triel et com­mer­cial de­vrait être pu­blié. Se­lon les ar­rê­tés N°83 et N°98 pu­bliés en 2017, le gou­ver­ne­ment a de­man­dé aux mi­nis­tères et ser­vices concer­nés d’éli­mi­ner un tiers, voire la moi­tié du nombre de condi­tions d’af­faires ac­tuelles. Se­cun­do: fa­ci­li­ter les for­ma­li­tés de contrôle Ces der­nières an­nées, les for­ma­li­tés de contrôle des pro­duits im­por­tés se sont com­pli­quées. De plus, les textes ju­ri­diques les dé­taillant

de­meurent nom­breux. Se­lon le Dé­par­te­ment gé­né­ral des douanes, jus­qu’à fin 2017, on a dé­nom­bré en­vi­ron 430 do­cu­ments de ce genre. L’an­née­der­nière,ce­sec­teu­ra­con­nu une ré­forme mo­deste et lente. En­vi­ron 35% des lots de mar­chan­dises im­por­tées ont été contrô­lés. Le Pre­mier mi­nistre Nguyên Xuân Phuc a de­man­dé de ré­duire ce taux à 15%, afin d’aug­men­ter l’im­port-ex­port na­tio­nal. Le groupe de tra­vail du gou­ver­ne­ment a pris part en 2017 à de nom­breuses séances de tra­vail avec les sec­teurs concer­nés afin de sim­pli­fier les for­ma­li­tés en la ma­tière. Le chef du gou­ver­ne­ment a de­man­dé au mi­nis­tère du Plan et de l’In­ves­tis­se­ment, en par­te­na­riat avec les ser­vices concer­nés, de sup­pri­mer au moins 50% des pro­duits clas­sés dans la liste des mar­chan­dises su­bis­sant des contrôles tech­niques. Les com­pa­gnies d’im­port-ex­port at­tendent avec im­pa­tience cette sup­pres­sion. Ter­tio: ré­duire les frais Le sa­laire mi­ni­mum du Viet­nam a connu, ces der­nières an­nées, une forte pro­gres­sion, en­traî­nant un ac­crois­se­ment des co­ti­sa­tions pour l’as­su­rance so­ciale, l’as­su­ran­ce­san­té ou les frais syn­di­caux… Ces dé­penses sont ac­tuel­le­ment su­pé­rieures de deux fois à celles d’autres pays de l’ASEAN (As­so­cia­tion des na­tions de l’Asie du Sud-Est). Le Viet­nam est un pays au com­merce ex­té­rieur des plus ac­tifs. Ses frais éle­vés de lo­gis­tique et de trans­port font ré­duire la com­pé­ti­ti­vi­té viet­na­mienne, comme le coût des péages qui a connu une forte hausse ces der­nières an­nées. Sans comp­ter les nou­veaux frais concer­nant les in­fra­struc­tures comme ce­lui ap­pli­qué dé­but 2017 au port ma­ri­time de Hai Phong (Nord). Afin de fa­ci­li­ter les ac­ti­vi­tés d’en­tre­pre­na­riat, le mi­nis­tère des Fi­nances est en train d’amen­der une qua­ran­taine de cir­cu­laires concer­nant la sup­pres­sion de nom­breux frais. Ces do­cu­ments de­vraient être pu­bliés en 2018, per­met­tant la ré­duc­tion des dé­penses auxi­liaires des en­tre­prises.

Quar­to: ren­for­cer l’ap­pli­ca­tion des tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion (TI) L’ap­pli­ca­tion des TI dans de nom­breuses for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives est mise en oeuvre de­puis 2017. Ce­la a no­tam­ment per­mis la sim­pli­fi­ca­tion des pro­cé­dures ain­si que la créa­tion d’un en­vi­ron­ne­ment des af­faires de plus en plus trans­pa­rent. Le pro­jet d’ar­rê­té concer­nant les tran­sac­tions élec­tro­niques, éla­bo­ré par le mi­nis­tère des Fi­nances, en est un bon exemple. Dans les pro­chains mois, les contrôles doua­niers, de la ges­tion du mar­ché, l’ins­pec­tion… se­ront en ligne. Par ailleurs, le mi­nis­tère des Fi­nances et le Dé­par­te­ment gé­né­ral du fisc ont l’am­bi­tion, en 2019, de trans­for­mer plus de quatre mil­liards de fac­tures pa­pier en fac­tures élec­tro­niques. Ce­la per­met­tra aux agences fis­cales de ré­duire leurs coûts ain­si que d’amé­lio­rer la trans­pa­rence.

Le 17 mai 2017, le chef du gou­ver­ne­ment a si­gné la di­rec­tive N°20 sur l’ins­pec­tion et le contrôle des en­tre­prises. Il a pro­po­sé aux ser­vices concer­nés d’ef­fec­tuer les contrôles une fois par an, sauf pour les cas en­re­gis­trant des vio­la­tions ju­ri­diques.

L’ap­pli­ca­tion des TI pour­rait per­mettre la sim­pli­fi­ca­tion des for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives et la

Pham Hai/CVN

Dâu Anh Tuân

Thê Duyêt/VNA/CVN

créa­tion d’un en­vi­ron­ne­ment des af­faires de plus en plus trans­pa­rent.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.