Un Bul­gare, pas­se­relle entre le Viet­nam et la Bul­ga­rie

Por­trait. Si Ivan Mi­ha­lev, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de ju­do de Bul­ga­rie, est connu pour avoir ren­for­cé la co­opé­ra­tion bi­la­té­rale, on le cite éga­le­ment pour avoir ai­dé des membres de la com­mu­nau­té viet­na­mienne ins­tal­lée dans ce pays à s’en­ri­chir.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - MAI QUYNH/CVN

D’al­lure im­po­sante, Ivan Mi­ha­lev im­pres­sionne par sa pos­ture de ju­do­ka. On re­marque chez lui, quand on parle de la co­opé­ra­tion entre les deux pays et du quo­ti­dien de la diaspora viet­na­mienne en Bul­ga­rie, une grande sym­pa­thie pour les Viet­na­miens ain­si que pour le Viet­nam.

Un ami des Viêt kiêu en Bul­ga­rie

“Il a beau­coup sou­te­nu les Viet­na­miens qui vivent en Bul­ga­rie, sur­tout les mar­chands du mar­ché viet­na­mien de So­fia”, pré­cise Nguyên Quang Tuân, pré­sident de l’Association des Viet­na­miens en Bul­ga­rie. Lê Duc Luu, an­cien am­bas­sa­deur du Viet­nam dans ce pays d’Eu­rope du Sud-Est, par­tage son sen­ti­ment: “Mi­ha­lev va bien­tôt faire construire des lo­ge­ments à bas prix des­ti­nés aux tra­vailleurs viet­na­miens em­ployés en Bul­ga­rie. De plus, il a of­fert plus de 1.000 m2 de ter­rain dans la ca­pi­tale, So­fia, à la com­mu­nau­té viet­na­mienne pour la construc­tion d’une pa­gode”. Pro­prié­taire de lo­caux qui étaient à l’ori­gine d’an­ciennes usines de la ca­pi­tale, Ivan Mi­ha­lev en a fait un mar­ché, en lo­ca­tion, à dis­po­si­tion des Viet­na­miens. Ils viennent main­te­nant y vendre des vê­te­ments, des chaus­sures, etc. “C’est notre destin com­mun”, se ré­jouit M. Mi­ha­lev. Mais ce der­nier s’in­té­resse éga­le­ment aux ac­ti­vi­tés édu­ca­tives et cultu­relles de la diaspora viet­na­mienne lo­cale. C’est ain­si qu’il a ré­ser­vé plus de 300 m2 du mar­ché pour l’ins­tal­la­tion d’un centre d’en­sei­gne­ment du viet­na­mien et d’un lieu de ren­dez-vous des membres du Club des femmes viet­na­miennes à So­fia. “Je tiens à sou­te­nir les Viet­na­miens en Bul­ga­rie, car c’est eux, d’abord, qui m’ont sou­te­nu. Ils m’ont per­mis de faire for­tune. Alors, c’est moi à pré­sent qui les aide à s’en­ri­chir. On peut dire que nous, la com­mu­nau­té viet­na­mienne et moi-même, for­mons un en­semble so­lide et in­sé­pa­rable”, par­tage M. Mi­ha­lev en ré­pon­dant à la ques­tion: pour­quoi ai­mez­vous à ce point la com­mu­nau­té viet­na­mienne et l’ai­dez-vous avec au­tant d’en­thou­siasme?

En plus d’être un homme d’af­faires, Ivan Mi­ha­lev est pré­sident de la Fé­dé­ra­tion bul­gare de ju­do. Après une tren­taine d’an­nées à tra­vailler avec la com­mu­nau­té des Viet­na­miens en Bul­ga­rie, il a rê­vé d’éta­blir une pas­se­relle entre les sec­teurs spor­tifs des deux pays. C’est pour­quoi, après de nom­breuses séances de tra­vail, la Fé­dé­ra­tion bul­gare de ju­do et celle du Viet­nam ont si­gné des ac­cords pour des équi­pe­ments et des cours de per­fec­tion­ne­ment au pro­fit du ju­do viet­na­mien.

Tis­ser des liens spor­tifs et plus en­core

“C’est le deuxième pont qui me lie au Viet­nam. Je si­gne­rai bien­tôt des ac­cords avec la Fé­dé­ra­tion de ju­do du Viet­nam. Je vi­si­te­rai le pays dans un proche ave­nir. Mais pour le mo­ment, notre Fé­dé­ra­tion offre à celle du Viet­nam des équi­pe­ments in­dis­pen­sables tels que ta­pis ou

ki­mo­nos. Ce­la fa­ci­lite l’ap­pren­tis­sage

du ju­do”, sou­ligne-t-il. Avant d’ajou­ter qu’il or­ga­ni­se­ra chaque an­née deux stages pour les ju­do­kas viet­na­miens en Bul­ga­rie et qu’il de­man­de­ra au pré­sident de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de ju­do d’in­vi­ter le Viet­nam à par­ti­ci­per aux cham­pion­nats in­ter­na­tio­naux ou­verts. “Je res­pecte les Viet­na­miens, ain­si que leur Pré­sident Hô Chi Minh. Avec l’amour de la Pa­trie et l’es­prit de com­bat qui per­mettent de fran­chir toutes les dif­fi­cul­tés, vous avez bâ­ti un nou­veau Viet­nam”, es­time le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de ju­do de Bul­ga­rie. Et de confier: “Con­si­dé­rez-moi comme un membre de la Fé­dé­ra­tion de ju­do du Viet­nam. Con­si­dé­rez-moi comme un Viet­na­mien, s’il vous plaît! Je compte d’ailleurs dé­po­ser aux au­to­ri­tés com­pé­tentes une de­mande de na­tio­na­li­té viet­na­mienne”. Dis­po­sant de res­sources na­tu­relles di­ver­si­fiées, la Bul­ga­rie

bé­né­fi­cie de grandes po­ten­tia­li­tés agri­coles. C’est pour­quoi Ivan Mi­ha­lev est éga­le­ment di­ri­geant d’une so­cié­té de vin bul­gare et sou­haite pro­mou­voir cette

bois­son au Viet­nam. “Les rai­sins culti­vés en Bul­ga­rie sont très bons. Ils donnent une sa­veur unique à notre vin. Le vin bul­gare se vend à un prix très dé­cent: à par­tir de 1,5 dol­lar. À ce prix-là, on peut ache­ter une bou­teille de qua­li­té”, fait-il-sa­voir. Outre les aides et les sou­tiens pro­cu­rés à la com­mu­nau­té viet­na­mienne en Bul­ga­rie, il a don­né des mil­liers d’eu­ros pour ai­der les si­nis­trés de ca­tas­trophes na­tu­relles au Viet­nam. “Ivan Mi­ha­lev aime le Viet­nam de tout son coeur. Il est vrai­ment un des meilleurs amis des Viet­na­miens”, com­mente Nguyên Thi Hông Oanh, am­bas­sa­drice du Viet­nam en Bul­ga­rie.

Thang Phu/CVN

Ivan Mi­ha­lev (droite) et Nguyên Manh Hùng, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de ju­do du Viet­nam.

Duy Khuong/VNA/CVN

La Fé­dé­ra­tion bul­gare de ju­do a of­fert à celle du Viet­nam des équi­pe­ments in­dis­pen­sables tels que ta­pis ou ki­mo­nos.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.