SPORTS

Le gou­ver­ne­ment a don­né son feu vert à la pro­po­si­tion de la ville de Ha­noï d’or­ga­ni­ser pour la pre­mière fois une épreuve de For­mule 1, et ce afin d’at­ti­rer da­van­tage de tou­ristes et de pro­mou­voir l’image du pays.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - PHUONG NGA/CVN

Ha­noï ac­cueille­ra une course de For­mule 1

La For­mule 1, com­mu­né­ment abré­gée en F1, est consi­dé­rée comme la catégorie reine de la dis­ci­pline de sport au­to­mo­bile. “Le gou­ver­ne­ment, les mi­nis­tères et les branches sou­tiennent le pro­jet d’or­ga­ni­sa­tion d’une course au Viet­nam”, a dé­cla­ré à la presse le mi­nistre et pré­sident du Bu­reau du gou­ver­ne­ment, Mai Tiên Dung, à l’is­sue d’une réunion gou­ver­ne­men­tale du mois d’août. “Après avoir re­çu cette pro­po­si­tion, le Pre­mier mi­nistre Nguyên Xuân Phuc a char­gé les mi­nis­tères de la Culture, des Sports et du Tou­risme, du Plan et de l’In­ves­tis­se­ment ain­si que les mi­nis­tères concer­nés de don­ner leurs avis à ce su­jet, et sur­tout de re­cueillir les avis de la po­pu­la­tion vi­vant dans l’éven­tuel lieu d’ac­cueil”, a-t-il in­di­qué.

Op­por­tu­ni­té en or pour le tou­risme

Ha­noï avait en­vi­sa­gé ini­tia­le­ment d’or­ga­ni­ser la F1 au­tour du lac Hoàn Kiêm (lac de l’Épée res­ti­tuée) et sur cer­taines ar­tères en­vi­ron­nantes. Mais ce pro­jet n’a pas convain­cu les mi­nis­tères et les branches. “La ville a par la suite pro­po­sé d’ou­vrir un cir­cuit dans le Com­plexe spor­tif na­tio­nal de My Dinh”, a fait sa­voir Mai Tiên Dung. Par ailleurs, grâce à cet évé­ne­ment spor­tif, le Viet­nam au­ra de nom­breuses op­por­tu­ni­tés de pro­mou­voir au­près des amis in­ter­na­tio­naux son image, son peuple, ses cou­tumes, sa culture. Il contri­bue­ra éga­le­ment à at­ti­rer les tou­ristes dans la ca­pi­tale. Le Pre­mier mi­nistre Nguyên Xuân Phuc a de­man­dé à Ha­noï de mo­bi­li­ser en­tiè­re­ment des fonds pri­vés pour l’or­ga­ni­sa­tion de cette course au­to­mo­bile. Les au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales sont en train de nouer des contacts

avec des in­ves­tis­seurs pour en­ga­ger des né­go­cia­tions.

Courses ur­baines sup­plé­men­taires en Asie

La F1 cherche à ajou­ter plus de courses ur­baines asia­tiques au ca­len­drier dans les temps à ve­nir, se­lon le res­pon­sable com­mer­cial de la dis­ci­pline, Sean Bratches. Elle est donc en­cline à or­ga­ni­ser plus de manches dans des villes em­blé­ma­tiques afin d’étendre sa base de fans. “Nous irons dans des villes em­blé­ma­tiques où il y a de grandes bases de fans, sur­tout celles que nous pou­vons ac­ti­ver. Nous sommes fo­ca­li­sés sur le fait d’ajou­ter de nouveaux Grand Prix en Asie. Nous sommes en dis­cus­sion avec plusieurs

villes dans ce but”, a-t-il dé­voi­lé. Après que la Ma­lai­sie a dé­ci­dé de ne pas re­nou­ve­ler son ac­cord avec la catégorie reine du sport au­to­mo­bile au-de­là de 2018, une nou­velle course sur ce conti­nent est une prio­ri­té à court terme pour les di­ri­geants de la F1. Le Viet­nam fait partie des des­ti­na­tions po­ten­tielles. En ré­pon­dant à la presse, le pa­tron de la F1, Chase Ca­rey, a ex­pri­mé sa vo­lon­té de dé­ployer cette dis­ci­pline à Ha­noï.

“Le Viet­nam est un pays qui parle à notre ima­gi­naire et nous avons en­vie d’y al­ler”, a-t-il sou­li­gné lors d’une confé­rence de presse à Ma­nille (Phi­lip­pines). “Nous sommes in­té­res­sés par l’idée de nous dé­ve­lop­per en Asie. Et nous vou­lons nous im­plan­ter dans des en­droits qui font rê­ver, qui in­triguent et fas­cinent

les gens”, a-t-il ajou­té. Outre ce pro­jet à Ha­noï, la F1 de­vrait ar­ri­ver à Mia­mi, sans doute dès 2019, et un pro­jet de deuxième Grand Prix en Chine est à l’étude.

Vi­trine tech­no­lo­gique de l’in­dus­trie au­to­mo­bile

La Loi sur l’édu­ca­tion phy­sique et les sports, qui en­tre­ra en vi­gueur le 1er jan­vier 2019, sti­pule que l’or­ga­ni­sa­tion d’un tel évé­ne­ment entre dans les com­pé­tences des pré­si­dents des Co­mi­tés po­pu­laires pro­vin­ciaux et mu­ni­ci­paux. La F1 a pris au fil des ans une di­men­sion mon­diale et est de­ve­nue, avec les Jeux olym­piques et la Coupe du monde de foot­ball, l’un des évé­ne­ments spor­tifs les plus mé­dia­ti­sés. Chaque an­née de­puis 1950, un cham­pion­nat mon­dial des pi­lotes est or­ga­ni­sé, com­plé­té de­puis 1958 par un cham­pion­nat mon­dial des construc­teurs au­to­mo­biles. La com­pé­ti­tion est ba­sée sur des Grands Prix, c’est-à-dire des courses à bord de voitures mo­no­places dis­pu­tées sur cir­cuits rou­tiers fer­més per­ma­nents mais par­fois tra­cés en ville et tem­po­raires, comme à Mo­na­co, Va­lence, Sin­ga­pour et Ba­kou. Cette dis­ci­pline spor­tive, ré­gie par la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de l’au­to­mo­bile (FIA), est gé­rée par le For­mu­la One Group et un en­semble de so­cié­tés sa­tel­lites contrô­lées par Li­ber­ty Me­dia. Après l’ère des ar­ti­sans des années 1960 et 1970, elle a peu à peu attiré les grands construc­teurs au­to­mo­biles mon­diaux qui y in­ves­tissent des sommes éle­vées, en es­pé­rant ti­rer pro­fit des re­tom­bées mé­dia­tiques d’éven­tuels succès. La F1 est consi­dé­rée comme la vi­trine tech­no­lo­gique de l’in­dus­trie au­to­mo­bile qui y ex­pé­ri­mente des nou­veau­tés tech­niques, par­fois is­sues de la tech­no­lo­gie spa­tiale et sus­cep­tibles d’être adap­tées en­suite aux voitures de sé­rie.

TTVH/CVN

Ha­noï a pro­po­sé d’ou­vrir un cir­cuit de F1 dans le Com­plexe spor­tif na­tio­nal de My Dinh.

Au­to­press.vn/ CVN

La F1 de l’équipe Red Bull pré­sen­tée au pro­gramme “Su­per ex­pé­rience F1” or­ga­ni­sé en mai der­nier à Hô Chi Minh-Ville.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.