In­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers: bi­lan de­puis le Re­nou­veau

Fin 1987, la Loi sur les in­ves­tis­se­ments étran­gers a été adop­tée par l’As­sem­blée na­tio­nale et le pays ac­cueille dès lors un af­flux d’in­ves­tis­se­ments di­rects étran­gers (IDE). En 30 ans, ce sec­teur a ac­ti­ve­ment contri­bué au dé­ve­lop­pe­ment so­cio-éco­no­mique na

Le Courrier du Vietnam - - DOSSIER - HOÀNG PHUONG/CVN

Le mi­nistre du Plan et de l’In­ves­tis­se­ment, Nguyên Chi Dung, a in­for­mé que le sec­teur des IDE contri­buait pour 20% au Pro­duit in­té­rieur brut (PIB) et pour en­vi­ron 25% à l’in­ves­tis­se­ment so­cial. D’après les don­nées du Dé­par­te­ment des in­ves­tis­se­ments étran­gers du­dit mi­nis­tère, jus­qu’à l’heure ac­tuelle, 126 pays et ter­ri­toires ont in­ves­ti dans plus de 25.500 pro­jets au Viet­nam, cu­mu­lant plus de 320 mil­liards de dol­lars de ca­pi­taux ins­crits. On peut ci­ter de nom­breuses so­cié­tés de taille telles que Samsung, Toyo­ta, Hon­da, Ca­non, In­tel, P & G… La Ré­pu­blique de Co­rée, le Ja­pon, Sin­ga­pour et Taï­wan (Chine) sont les pre­miers in­ves­tis­seurs au Viet­nam.

Ac­quis des pro­vinces du Nord au Sud

En­vi­ron 58% des IDE sont in­jec­tés dans l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière, ce qui re­pré­sente 72,6% du chiffre d’af­faires à l’im­port-ex­port na­tio­nal avec 189 mil­liards de dol­lars; 17% dans le sec­teur im­mo­bi­lier avec 56,2 mil­liards; 6,6% dans la pro­duc­tion et l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en électricité et en eau avec 21,9 mil­liards; et le reste dans d’autres do­maines. Le sec­teur des IDE a créé plus de 3,6 mil­lions d’em­plois di­rects et de 5 à 6 mil­lions de fa­çon in­di­recte. Le pré­sident de l’As­so­cia­tion des en­tre­prises à ca­pi­taux étran­gers du Viet­nam, Nguyên Mai, a as­su­ré qu’outre leurs contri­bu­tions à l’échelle na­tio­nale, les pro­jets de ca­pi­taux étran­gers au mar­ché viet­na­mien ont per­mis plusieurs réa­li­sa­tions no­tables sur le plan lo­cal. La pro­vince de Vinh Phuc au Nord en est un bon exemple. Ses re­cettes bud­gé­taires sont

passées de 100 mil­liards de dôngs (en­vi­ron 4,3 mil­lions de dol­lars) en 1997 à 32.000 mil­liards (près de 1,4 milliard de dol­lars) en 2016. Au Sud, la pro­vince de Binh Duong ar­rive en tête en termes de dé­ve­lop­pe­ment in­dus­triel. À l’heure ac­tuelle, 75% de la va­leur de la pro­duc­tion in­dus­trielle et 85% du chiffre d’af­faires des ex­por­ta­tions pro­vin­ciales re­lèvent du sec­teur des IDE. Le chef du Dé­par­te­ment des in­ves­tis­se­ments étran­gers, Dô Nhât Hoàng, a in­di­qué pour sa part que les pro­jets à participation étran­gère étaient pré­sents dans toutes les villes et pro­vinces du pays. Hô Chi Minh-Ville consti­tue la des­ti­na­tion la plus at­trayante avec un ca­pi­tal ins­crit to­tal de 44,7 mil­liards de dol­lars, sui­vie des deux pro­vinces mé­ri­dio­nales de Binh Duong (30,7 mil­liards) et de Dông Nai (27,34 mil­liards) et, en­fin, de Ha­noï (27,7 mil­liards).

De la né­ces­si­té de nou­velles stra­té­gies

“Nous sommes sur la bonne voie dans l’in­té­gra­tion au tis­su éco­no­mique mon­dial. Et dans la me­sure où nous sou­hai­tons par­ti­ci­per à la chaîne de va­leur mon­diale, il est im­por­tant d’at­ti­rer ici des en­tre­prises pres­ti­gieuses dis­po­sant de pro­duits à haute va­leur ajou­tée et prêtes à par­ta­ger avec nous leur sa­voir-faire”, a par­ta­gé l’éco­no­miste Nguyên Minh Phong. Et d’ajou­ter: “La re­cherche d’in­ves­tis­se­ments de­vrait s’ef­fec­tuer de fa­çon plus pro­fes­sion­nelle. Il faut se concen­trer sur les tech­no­lo­gies in­no­vantes, ain­si que sur les la­bels et pro­duits pres­ti­gieux”. Dô Nhât Hoàng a, de son cô­té, plai­dé pour l’aug­men­ta­tion des in­ves­tis­se­ments dans les sec­teurs de la haute tech­no­lo­gie, de la pro­duc­tion verte... Et de pour­suivre que pour faire face aux dé­fis et sai­sir les op­por­tu­ni­tés de la 4e ré­vo­lu­tion in­dus­trielle, le Viet­nam de­vrait créer un en­vi­ron­ne­ment des af­faires qui ré­pond à la de­mande des en­tre­prises à l’ère du nu­mé­rique. Wim Douw, ex­pert char­gé des po­li­tiques de com­merce et d’in­ves­tis­se­ment de la Banque mon­diale au Viet­nam, a sou­li­gné que l’at­trac­tion des in­ves­tis­se­ments étran­gers re­po­sait prin­ci­pa­le­ment sur les avan­tages d’une main-d’oeuvre bon mar­ché et des po­li­tiques pré­fé­ren­tielles des­ti­nées aux in­ves­tis­seurs. Tou­jours d’après lui, le Viet­nam se doit de se do­ter d’un nou­veau cadre po­li­tique qui pri­vi­lé­gie les pro­jets d’IDE de haute qua­li­té et de tout faire de rai­son­nable pour at­ti­rer les trusts étran­gers. “Au lieu de se re­po­ser sur les avan­tages d’une main-d’oeuvre à bas coût et les po­li­tiques pré­fé­ren­tielles, le Viet­nam doit dé­sor­mais se concen­trer sur l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té des res­sources hu­maines, l’ac­cé­lé­ra­tion de l’ap­pli­ca­tion des tech­no­lo­gies avan­cées et la participation ac­tive aux chaînes mon­diales de pro­duc­tion”, a es­ti­mé Lê Duy Thanh, vi­ce­pré­sident du Co­mi­té po­pu­laire de la pro­vince de Vinh Phuc. Le mi­nis­tère du Plan et de l’In­ves­tis­se­ment est en train de col­la­bo­rer avec les éco­no­mistes de la Banque mon­diale au Viet­nam pour éla­bo­rer une stra­té­gie d’at­trac­tion des IDE sur la pé­riode 2018-2030 qui se concen­tre­ra sur l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té de ces in­ves­tis­se­ments.

VNA/CVN

Le Viet­nam est de­ve­nu une des­ti­na­tion de choix pour de nom­breux in­ves­tis­seurs étran­gers.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.