Vi­site de la grotte Tu Thuc à Thanh Hoa

La grotte Tu Thuc, éga­le­ment connue sous le nom de “grotte Bich Dao”, se trouve dans la chaîne de mon­tagne Tam Diêp, com­mune de Nga Thiên, dis­trict de Nga Son, pro­vince de Thanh Hoa (Centre). Un lieu bien connu du pu­blic et au­réo­lé d’une lé­gende ro­man­ti­qu

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - TEXTE ET PHOTOS: MAI HUONG - VINH HUNG/CVN

La grotte est as­so­ciée au per­son­nage de Tu Thuc dans le conte de l’écri­vain Nguyên Du. Se­lon plu­sieurs do­cu­ments an­tiques, Tu Thuc est un per­son­nage his­to­rique qui vi­vait sous le règne du roi Trân Thuân Tông, au XIVe siècle. Il na­quit à Hoà Châu (au­jourd’hui dans la pro­vince de Thanh Hoa) et fut nom­mé pe­tit man­da­rin dans la ré­gion du Kinh Bac (main­te­nant dans le dis­trict de Tiên Du, pro­vince de Bac Ninh, Nord). Il était très in­tel­li­gent et ma­ni­fes­tait de la com­pas­sion pour ses ad­mi­nis­trés, à tel point qu’il a sou­vent pro­cé­dé à des dis­tri­bu­tions de riz à ses frais lorsque les ré­coltes étaient mau­vaises.

Une lé­gende vi­vante

Se­lon la lé­gende, le chef du dis­trict de Tu Thuc était ori­gi­naire du dis­trict de Tông Son

(au­jourd’hui dis­trict de Hà Trung, pro­vince de Thanh Hoa). Un jour, pen­dant ses temps libres, après avoir dé­mis­sion­né de sa fonc­tion de man­da­rin, Tu Thuc dé­cide d’al­ler au port de Thân Phù pour se dé­tendre. En pas­sant une mon­tagne, il voit une belle grotte. Il entre et ren­contre Giang Huong. Ils tombent amou­reux et vivent une vie heu­reuse dans la grotte. Long­temps après, pris de nos­tal­gie, il re­tourne dans sa ville na­tale. Voyant qu’il ne connaît plus per­sonne, il dé­couvre qu’il est par­ti de­puis très long­temps. Le coeur lourd, il re­vient à la grotte mais sa dul­ci­née est par­tie. Le che­min ro­cailleux me­nant à la grotte est pen­tu et long de 100 m. À l’en­trée, se trouve un sanc­tuaire pour les di­vi­ni­tés de la mon­tagne et, au-des­sus, dans la roche, un poème en écri­ture chi­noise louant la beau­té de la grotte et com­po­sé par le roi Lê Thanh Tông (14601497) et le cher­cheur Lê Quy Dôn (1726-1784). De­puis long­temps, les gens ap­pré­cient la beau­té de la grotte Tu Thuc et l’his­toire d’amour lé­gen­daire qui lui est at­ta­chée.

Une ex­pé­rience in­édite

La grotte prin­ci­pale se com­pose de trois par­ties ou salles. La pre­mière est grande avec un pla­fond qui res­semble à un bol géant re­tour­né. Au pla­fond pend une sta­lac­tite en forme de pêche, d’où le nom de “grotte Bich Dao”. Le sol est plat et garde les traces du sanc­tuaire dé­dié à Tu Thuc. Il y a des sta­lag­mites de dif­fé­rentes formes et tailles bap­ti­sées se­lon l’ima­gi­na­tion des gens. Après, il faut pas­ser par une fente étroite pour ac­cé­der à la se­conde salle où trône une sta­lag­mite en forme de “sa­cri­fice des trois ani­maux” (boeuf, porc et chèvre). Plus loin, les vi­si­teurs peuvent dé­cou­vrir de nom­breuses sta­lac­tites et sta­lag­mites aux formes étranges qui créent un monde fée­rique que l’on peut re­lier à l’his­toire d’amour de Tu Thuc et Giang Huong. En ef­fet, on trouve no­tam­ment la salle d’étude de Tu Thuc, de la salle de bains de Giang Huong et sa robe, des fleurs, des pêches, la lune, et un couple d’oi­seaux en pierre. La troi­sième salle est haute et large. On y voit deux em­preintes d’homme dans la roche. La lé­gende veut que ce soient celles de Tu Thuc. Il y a aus­si un bas­sin d’eau claire où, se­lon la lé­gende, Giang Huong se bai­gnait. À cô­té, il y a une bande de roches vertes et une autre de ro­chers en forme de gre­nouilles, qui sont consi­dé­rées comme l’image du pays na­tal dans la mé­moire de Tu Thuc. En­fin, il y a deux al­lées, l’une me­nant au ciel et l’autre aux en­trailles de la terre, que les gens ap­pellent les “che­mins vers le pa­ra­dis et l’en­fer”. De l’en­trée de la grotte, les vi­si­teurs do­minent l’échi­quier des ri­zières, une ri­vière si­nueuse et un vil­lage ca­ché par­mi les mas­sifs de bam­bous. Et ils re­pensent à l’his­toire de Tu Thuc qui s’est four­voyé dans un en­droit fée­rique mais qui, un jour, a res­sen­ti de la nos­tal­gie pour sa terre na­tale. La grotte Tu Thuc est l’une des rares preuves du monde féé­rique. Les voya­geurs vi­si­tant ce lieu de lé­gende bé­né­fi­cie­ront sans au­cun doute d’ex­pé­riences in­édites.

La grotte Tu Thuc compte plu­sieurs salles de grande taille. du 21 au 27 sep­tembre 2018

Sta­lac­tites sus­pen­dues au pla­fond de la grotte.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.