Les spor­tifs de ta­lent pour­ront bé­né­fi­cier d’une for­ma­tion uni­ver­si­taire

Portrait. Nguyên Thi Phuong Thao, pé­dé­gère de la Com­pa­gnie aé­rienne Viet­jet, a par­ta­gé ses ex­pé­riences lors du Som­met d’af­faires du Viet­nam te­nu à Ha­noï dans le cadre du Fo­rum éco­no­mique mon­dial sur l’ASEAN 2018.

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - HOÀNG PHUONG/CVN

Vê­tue d’un áo dài (tu­nique tra­di­tion­nelle des femmes viet­na­miennes) d’un vert jaune, coif­fée d’un chi­gnon haut et d’une frange clair­se­mée, Nguyên Thi Phuong Thao a été la der­nière in­ter­ve­nante lors du Som­met d’af­faires du Viet­nam (Viet­nam Bu­si­ness Sum­mit - VBS) te­nu le 13 sep­tembre à Ha­noï. Dans le cadre du dia­logue “Viet­nam - connexion et créa­ti­vi­té: nou­velles op­por­tu­ni­tés d’af­faires”, la pé­dé­gère de Viet­jet, en tant que re­pré­sen­tante des en­tre­prises viet­na­miennes, et la pé­dé­gère de Ci­ti­bank, Na­ta­sha An­sell, ont dis­cu­té et par­ta­gé leurs ex­pé­riences de réus­sites com­mer­ciales au Viet­nam. La mil­liar­daire viet­na­mienne a in­for­mé des suc­cès de Viet­jet, clas­sée 22e dans la liste des 50 meilleures com­pa­gnies aé­riennes du monde choi­sies par Air­fi­nance Jour­nal, ma­ga­zine éco­no­mique spé­cia­li­sé dans les sec­teurs de l’avia­tion et de l’aé­ro­nau­tique. Mme Phuong Thao a in­di­qué que dès ses pre­miers jours d’ac­ti­vi­té, sa com­pa­gnie pos­sé­dait dé­jà un es­prit créa­tif, que les nou­velles ten­dances en termes de ser­vices aé­riens et de com­merce en ligne étaient au coeur de sa stra­té­gie, de même que les avan­cées tech­no­lo­giques..., en­traî­nant un chan­ge­ment de pa­ra­digme au sein du sec­teur na­tio­nal de l’avia­tion. Fon­dée en 2007 par Nguyên Thi Phuong Thao, Viet­jet ex­ploite ac­tuel­le­ment 60 A320 et A321, ef­fec­tue plus de 385 vols quo­ti­diens, et a trans­por­té de­puis sa créa­tion plus de 60 mil­lions de pas­sa­gers. Ses 94 lignes aé­riennes des­servent non seule­ment l’en­semble des prin­ci­pales des­ti­na­tions du Viet­nam, mais en­core Hong Kong, Taï­wan (Chine), Sin­ga­pour, Ré­pu­blique de Co­rée, Chine, Thaï­lande, Myan­mar, Ma­lai­sie, Cam­bodge... Au pre­mier se­mestre de l’an­née, la com­pa­gnie a réa­li­sé un chiffre d’af­faires de 21.222 mil­liards de dôngs et un bé­né­fice avant im­pôt de 2.378 mil­liards, soit une crois­sance res­pec­ti­ve­ment de 29% et 26% par rap­port à la même pé­riode de l’an­née der­nière. Ces ré­sul­tats, d’après Mme Thao, Viet­jet les doit à l’ac­cé­lé­ra­tion de l’ap­pli­ca­tion de tech­no­lo­gies et à sa vo­lon­té constante de mo­der­ni­sa­tion, en par­ti­cu­lier de sa flotte. Se­lon les pré­vi­sions, en 2018, le trans­por­teur aé­rien de­vrait re­ce­voir 17 Air­bus sup­plé­men­taires et com­mer­cer l’ex­ploi­ta­tion de ses nou­veaux ap­pa­reils de der­nière gé­né­ra­tion, ca­pables d’éco­no­mi­ser jus­qu’à 15% de car­bu­rant. Elle pro­jette aus­si de dé­ve­lop­per de nou­velles lignes in­ter­na­tio­nales. Mi-juillet 2018, Viet­jet a si­gné un contrat d’achat de 100 B 737 MAX 10 d’une va­leur de 12,7 mil­liards de dol­lars, et de 50 A321­neo de 7 mil­liards. Ce qui de­vrait as­su­rer en 2025 la syn­chro­ni­sa­tion de sa nou­velle flotte, au ser­vice du plan d’éta­blis­se­ment d’une al­liance aé­rienne dans la ré­gion et dans le monde. “Nous en­cou­ra­geons tou­jours nos em­ployés à res­pec­ter les +Quatre s’il vous plaît+ (Bon­jour, Par­don, Mer­ci, S’il vous plaît) et les +Quatre tou­jours (Tou­jours sou­riant, tou­jours doux, tou­jours com­pré­hen­sif, tou­jours ser­viable). Bien que nous soyons à l’ère 4.0 où les ma­chines rem­pla­ce­ront pro­gres­si­ve­ment les hu­mains, ceux qui tra­vaillent dans le sec­teur ter­tiaire doivent en­core ap­prendre aux ma­chines à sa­voir sou­rire aux clients”, a par­ta­gé Mme Thao à la com­mu­nau­té des en­tre­prises. “Grâce à nos ef­forts et à nos rêves, nous sommes une des en­tre­prises qui ont ap­por­té le plus de chan­ge­ments po­si­tifs au sec­teur de l’avia­tion”, a in­sis­té Nguyên Thi Phuong Thao.

À cette oc­ca­sion, la pé­dé­gère de Viet­jet a en­voyé aux start-up viet­na­miennes un mes­sage in­di­quant que ce n’est pas la tech­no­lo­gie qui change le monde mais c’est bel et bien le rêve de l’homme qui le fait évo­luer. “La tech­no­lo­gie sert uni­que­ment d’ou­til, la créa­ti­vi­té vient de nos rêves”. “Ne pas com­pro­mettre ses rêves”

Elle a donc conseillé ce­ci aux

en­tre­pre­neurs: “Ne com­pro­met­tez pas vos rêves! Ayez de grands rêves et trans­for­mez vos as­pi­ra­tions en actes concrets du quo­ti­dien! Ap­pli­quez l’es­prit de nu­mé­ri­sa­tion et d’au­to­ma­ti­sa­tion de la 4e ré­vo­lu­tion in­dus­trielle dans votre vie et dans chaque pro­ces­sus d’opé­ra­tion de vos en­tre­prises”. “Viet­jet fonc­tionne dans ce contexte. Nous ar­ri­vons tou­jours en tête en ma­tière de ten­dance 4.0 et créons ain­si de nou­velles orien­ta­tions de consom­ma­tion”, a dé­cla­ré Mme Thao. D’après elle, avant que la vague 4.0 ne dé­ferle, ce­la fai­sait cinq à sept ans dé­jà que sa com­pa­gnie ap­pli­quait de nou­velles tech­no­lo­gies telles que billet élec­tro­nique, en­re­gis­tre­ment et ré­ser­va­tion in­for­ma­tiques. “De nos jours, grâce aux nou­velles tech­no­lo­gies, il suf­fit d’un té­lé­phone in­tel­li­gent pour ache­ter vos billets d’avion, vous en­re­gis­trer, réa­li­ser vos for­ma­li­tés aé­riennes, où que vous soyez”, a-t-elle ex­pli­qué. Elle a sou­li­gné aus­si que ces chan­ge­ments n’étaient pas uni­que­ment des­ti­nés aux pas­sa­gers viet­na­miens. En ef­fet, de nom­breux vi­si­teurs, ve­nus

de Chine et des Phi­lip­pines no­tam­ment, bé­né­fi­cient aus­si de ces avan­cées tech­no­lo­giques. Se­lon elle, “nous consta­tons un fort dé­sir d’in­no­va­tion de la

part du gou­ver­ne­ment”. Aux yeux de la femme d’af­faires, le gou­ver­ne­ment a dé­ployé des ef­forts en ma­tière de créa­ti­vi­té et d’ac­tions, po­sant des bases so­lides où les en­tre­prises peuvent opé­rer ac­ti­ve­ment et se dé­ve­lop­per. Mme Thao a es­ti­mé que les en­tre­prises n’étaient pas li­vrées à elles-mêmes, qu’elles se dé­ve­lop­paient en ef­fet dans un pays de start-up, dans une com­mu­nau­té de l’ASEAN (As­so­cia­tion des na­tions de l’Asie du Sud-Est) consi­dé­rée comme la plus dy­na­mique du monde. Pour elle, bien que le Viet­nam ait connu un dé­part plu­tôt lent et qu’il se heurte en­core à de nom­breuses dif­fi­cul­tés, il a ob­te­nu de mi­ra­cu­leuses réa­li­sa­tions re­con­nues in­ter­na­tio­na­le­ment. Les op­por­tu­ni­tés sont tou­jours à por­tée de main, sur­tout pour un pays comme le Viet­nam où la po­pu­la­tion est im­por­tante et jeune, et où le taux d’in­ter­nautes est très éle­vé. Lors du Som­met d’af­faires du Viet­nam, le Pre­mier mi­nistre Nguyên Xuân Phuc a sou­li­gné que ces der­niers temps, l’en­vi­ron­ne­ment des af­faires du pays s’était net­te­ment amé­lio­ré, per­met­tant aux grandes en­tre­prises na­tio­nales d’être ca­pables de concur­ren­cer leurs ho­mo­logues in­ter­na­tio­nales. Ces so­cié­tés sont éga­le­ment membres du Fo­rum éco­no­mique mon­dial (WEF), par­mi elles Viet­tel, Vin­group, FPT, Viet­jet, Hoà Phát, So­vi­co, pour n’en ci­ter que quelques-unes.

Nam Khanh/ CVN

La pé­dé­gère de Viet­jet, Nguyên Thi Phuong Thao, s’ex­prime le 13 sep­tembre au Som­met d’af­faires du Viet­nam.

Thông Nhât/ VNA/CVN

La pé­dé­gère de Viet­jet, Nguyên Thi Phuong Thao (centre), aux cô­tés de di­ri­geants viet­na­miens et étran­gers, le 13 sep­tembre à Ha­noï.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.