La fi­caire

Le Courrier du Vietnam - - HERBORISTERIE - DR DOÀN VAN TÂN/CVN

La fi­caire (nom bo­ta­nique Ra­nun­cu­lus fi­ca­ria et nom viet­na­mien cây thuôc tri) est ori­gi­naire d’Asie mi­neure, d’Afrique du Nord et d’Eu­rope. C’est une plante vi­vace à pe­tits tu­ber­cules, à feuilles char­nues en coeur et à fleurs d’un jaune écla­tant.

Par­ties uti­li­sées

Par­ties aé­riennes (ré­col­tées au prin­temps à la flo­rai­son).

Cons­ti­tuants connus

Sa­po­no­sides (20%), pro­toa­né­mo­nine et ané­mo­nine, ta­nins et vi­ta­mine C.

Ef­fets et usages

La fi­caire est em­ployée de­puis l’An­ti­qui­té comme re­mède contre les ul­cères et les hé­mor­roïdes. En on­guent ou en sup­po­si­toire, la fi­caire se ré­vèle très ef­fi­cace contre les hé­mor­roïdes. La pro­toa­né­mo­nine, an­ti­sep­tique, ir­ri­tante et toxique, est ab­sente de la plante après sé­chage.

Es­pèces voi­sines

D’autres es­pèces du genre Ra­nun­cu­lus sont em­ployées en phy­to­thé­ra­pie. Elles ont toutes une ac­tion toxique ou ir­ri­tante à des de­grés va­riables. En Amé­rique du Nord, les In­diens Mes­ka­wi res­pi­raient la fleur du pis­til de la re­non­cule flot­tante (Ra­nun­cu­lus del­phi­ni­fo­lius) afin de dé­clen­cher des éter­nue­ments et, ain­si, de dé­ga­ger les voies res­pi­ra­toires. Ils la mé­lan­geaient éga­le­ment à d’autres plantes pour trai­ter les toux grasses et les rhi­nites.

At­ten­tion

Ne pas uti­li­ser par voie orale.

Ar­chives/CVN

La fi­caire.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.