On de la na­ture lo­cal

Le Courrier du Vietnam - - DOSSIER -

leur pro­cure un com­plé­ment de re­ve­nu plus qu’utile. Du vil­lage de Dôn, les tou­ristes peuvent faire du trek­king ou louer des mo­tos pour vi­si­ter des des­ti­na­tions voi­sines comme les vil­lages de Hiêu et Kho Muong. Se­lon le chef du vil­lage, Ngân Trung Son, 22 des 76 fa­milles de Dôn pro­posent des ser­vices tou­ris­tiques. Sept fa­milles ac­cueillent ré­gu­liè­re­ment des tou­ristes et ces re­ve­nus stables ont re­haus­sé leur ni­veau de vie. Leur re­ve­nu moyen at­teint en­vi­ron 200 mil­lions de dôngs par an. En 2017, le vil­lage a ac­cueilli 19.000 vi­si­teurs. Et près de 10.000 les cinq pre­miers mois de l’an­née, pour la plu­part des étran­gers. La haute sai­son va de mars à avril, puis de sep­tembre à oc­tobre. Truong Van Minh, chef du bu­reau de la cul­ture et de l’in­for­ma­tion du dis­trict de Ba Thuoc, af­firme que de nom­breux vil­lages du dis­trict dis­posent de nom­breux atouts pour le tou­risme com­mu­nau­taire. “Tous ces vil­lages pré­sentent un mode de vie simple s’écou­lant dans d’an­ces­trales mai­sons sur pi­lo­tis. Peu de choses ont chan­gé ici”, ajoute-t-il. Le pro­jet de dé­ve­lop­pe­ment du tou­risme com­mu­nau­taire a été lan­cé à Ba Thuoc en 2016, dans 17 vil­lages, cha­cun ayant ses propres ca­rac­té­ris­tiques. Ac­tuel­le­ment, le dis­trict ac­corde la prio­ri­té à six com­munes si­tuées dans la zone tam­pon de la Ré­serve na­tu­relle de Pù Luông: Thanh Lâm, Thanh Son, Ban Cong, Cô Lung, Lung Cao et Lung Niêm. Le tou­risme com­mu­nau­taire est un tou­risme so­li­daire en cir­cuit court, gé­ré di­rec­te­ment par les po­pu­la­tions ac­cueillantes. Celles-ci ont re­çu une for­ma­tion de base: comment ser­vir et ac­cueillir des vi­si­teurs, com­mu­ni­quer avec eux, gé­rer les fi­nances, gé­rer les pro­blèmes, ap­pli­quer des me­sures d’hy­giène en­vi­ron­ne­men­tale... “Le vil­lage de Dôn veut de­ve­nir un mo­dèle en termes de ho­mes­tay. Près de 30 fa­milles ont em­bel­li et mo­der­ni­sé leurs mai­sons, afin que les trois élé­ments fon­da­men­taux que sont eau douce, toi­lettes dignes de ce nom et pra­tiques d’éle­vage hy­gié­niques soient réunis”, in­forme le chef du vil­lage de Dôn, Ngân Trung Son.

Amé­lio­rer le ni­veau de la vie

Il y a 10 ans, le vil­lage de Dôn était pauvre. Le dé­ve­lop­pe­ment du ho­mes­tay a chan­gé sa phy­sio­no­mie. De nom­breux foyers ont même em­prun­té des ca­pi­taux pour dé­ve­lop­per des ser­vices d’ac­cueil. Par exemple, la fa­mille de Hà Van Thuoc a co­opé­ré avec le voya­giste Ami­ca à Ha­noï pour in­ves­tir plus de deux mil­liards de dôngs dans la construc­tion de cinq mai­sons sur pi­lo­tis, avec 12 chambres au to­tal. Elle a dé­jà ac­cueilli près de 500 per­sonnes de­puis fin 2017. La fa­mille de Hà Van Sy, dans le vil­lage de Hiêu, com­mune de Cô Lung, a été l’une des pre­mières à pro­po­ser des ser­vices d’hé­ber­ge­ment. “Dans le pas­sé, notre source prin­ci­pale de re­ve­nus pro­ve­nait de plu­sieurs hec­tares de ri­zières, de l’éle­vage de pou­lets et de porcs. La vie était as­sez dif­fi­cile”, dit-il. (Suite à la p.28)

Voya­geurs étran­gers char­més par la beau­té de la na­ture dans le dis­trict de Ba Thuoc.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.