L’ACES, une as­so­cia­tion de coeur pour les étu­diants viet­na­miens au Ca­na­da

Le Courrier du Vietnam - - SOMMAIRE - PHUONG NGA/CVN

De­puis deux ans, le couple Lê Minh Sang et Vo Anh Thy fait la na­vette entre le Ca­na­da et le Viet­nam, pour le compte de son or­ga­ni­sa­tion édu­ca­tive At­lan­tic Ca­na­da (ACES), qui a ai­dé de nom­breux jeunes Viet­na­miens à suivre un cur­sus dans le pays de la feuille d’érable.

Le nombre de jeunes Viet­na­miens choi­sis­sant la ville de Monc­ton (État du Nou­veau-Bruns­wick, Ca­na­da) comme des­ti­na­tion pour leur cur­sus sco­laire et uni­ver­si­taire est en constante aug­men­ta­tion. Une crois­sance en par­tie due à Lê Minh Sang et Vo Anh Thy, fon­da­teurs de l’or­ga­ni­sa­tion édu­ca­tive ACES, qui sou­tient les ly­céens, fu­turs étu­diants et pa­rents d’élèves à avoir une vi­sion à la fois glo­bale et concrète des pro­grammes d’édu­ca­tion de ce pays.

Un ap­pui pour les étu­diants

L’his­toire de cette or­ga­ni­sa­tion com­mence en 2014, quand M. Sang et son épouse posent leur va­lise dans le Nou­veau-Bruns­wick pour des rai­sons pro­fes­sion­nelles. Sur­pris, ils constatent alors l’en­goue­ment des étu­diants étran­gers pour la ré­gion ain­si que le po­ten­tiel de cette der­nière en ma­tière d’édu­ca­tion. C’est ain­si que leur vient l’idée de créer une or­ga­ni­sa­tion à but non lu­cra­tif dont la mis­sion se­rait de sou­te­nir les jeunes Viet­na­miens. L’ACES a vu le jour en 2016. Deux ans après sa créa­tion, l’as­so­cia­tion est par­ve­nue à en­voyer une cin­quan­taine de Viet­na­miens faire leurs études dans des éta­blis­se­ments sco­laires du Nou­veau-Bruns­wick. “Les res­pon­sables de la ré­gion offrent des condi­tions op­ti­males pour les jeunes ta­lents et jeunes pro­fes­sion­nels afin qu’ils puissent sta­bi­li­ser leur vie. La ré­gion a en ef­fet mis en place de nom­breux pro­grammes d’in­té­gra­tion en fa­veurs des étu­diants et jeunes pro­fes­sion­nels in­ter­na­tio­naux. Nous en­cou­ra­geons ain­si vi­ve­ment toute per­sonne qui le sou­haite de se rendre ici, car nous pou­vons les ai­der!”, par­tage Vo Anh Thy. Re­pré­sen­tant les éta­blis­se­ments d’en­sei­gne­ment du Nou­veau-Bruns­wick à l’étran­ger, no­tam­ment au Viet­nam, l’ACES tra­vaille en col­la­bo­ra­tion avec At­lan­tic Edu­ca­tion In­ter­na­tio­nal Inc (AEI). Il s’agit d’un groupe qui

offre des op­por­tu­ni­tés d’études au Nou­veau-Bruns­wick à des étu­diants in­ter­na­tio­naux par l’in­ter­mé­diaire de l’or­ga­ni­sa­tion d’édu­ca­tion et de dé­ve­lop­pe­ment de la pe­tite en­fance du Nou­veau-Bruns­wick. L’AEI dis­pose d’un ré­seau de 50 col­lèges et lycées ré­par­tis dans les dis­tricts sco­laires an­glo­phones de la ré­gion. L’ACES est éga­le­ment par­te­naire avec le Col­lège com­mu­nau­taire du Nou­veau-Bruns­wick, l’Uni­ver­si­té du Nou­veau-Bruns­wick ain­si que l’Uni­ver­si­té St. Tho­mas. Un ac­cord avec l’Uni­ver­si­té Mount Al­li­son est en cours de né­go­cia­tion.

Un sys­tème d’édu­ca­tion de qua­li­té

“Les ly­céens, fu­turs étu­diants et pa­rents d’élèves n’ont pas à ver­ser le moindre sou à notre as­so­cia­tion”, sou­ligne Lê Minh Sang. Si un jeune dé­sire se rendre au Ca­na­da, l’ACES lui conseille­ra alors où al­ler et quel pro­gramme pour­rait lui conve­nir. Les étu­diants res­tent res­pon­sables du pro­ces­sus de leur de­mande de vi­sa et de l’achat de leurs billets d’avion. Une fois qu’ils ar­rivent au Ca­na­da, l’ACES leur offre une for­ma­tion gra­tuite de trois jours sur la culture ca­na­dienne, le ré­seau de tran­sports en com­mun, les lieux clés des villes où ils étu­dient ain­si qu’une aide aux ins­crip­tions et à l’ob­ten­tion d’un nu­mé­ro d’as­su­rance so­ciale du pro­gramme sa­ni­taire Me­di­care. “Aux cours de leurs deux pre­mières an­nées uni­ver­si­taires, nous sommes constam­ment là pour les sou­te­nir. S’ils tombent ma­lades par exemple et qu’ils n’ont per­sonne pour les ai­der, ils pour­ront tou­jours frap­per à notre porte et nous ré­pon­drons pré­sents”, dé­clare Vo Anh Thy. Se­lon elle, les étu­diants in­ter­na­tio­naux, dont ceux du Viet­nam, qui veulent en­tre­prendre des études de qua­li­té sans les tra­cas et le coût de vie d’une grande ville, le Nou­veau-Bruns­wick peut être une op­tion in­té­res­sante. Cette ré­gion est connue non seule­ment pour son sys­tème édu­ca­tif de qua­li­té et sa di­ver­si­té cultu­relle, mais aus­si pour ses for­ma­tions bi­lingues en fran­çais et en an­glais. Tran­quille, sé­cu­ri­sée et stable, elle offre éga­le­ment à ses ha­bi­tants un sys­tème de prise en charge de soins mé­di­caux ain­si que des tran­sports en com­mun adap­tés.

Le couple Lê Minh Sang et Vo Anh Thy. CTV/CVN

NVCC/CVN

Le Minh Sang (2e à gauche) en­tou­ré d’étu­diants viet­na­miens et de leur en­sei­gnante au Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Viet Nam

© PressReader. All rights reserved.